Le FN ne veut pas le pouvoir

Publié le 5 novembre 2014 - par - 3 285 vues
Share

unis-les-francais-sont-inviciblesTelle est la conclusion qui s’impose suite aux derniers actes et déclarations du FN qui se révèle tout à coup fort conciliant avec l’Islam et l’immigration (voir les différentes affaires de la réintégration de Buttey, l’élu FN converti à l’Islam, Florian Philippot qui déclare l’Islam compatible avec la République, Marine Le Pen qui se met à nier le Grand Remplacement, mollesse voire inaction pour empêcher la construction de la mosquée de Fréjus…). A quand le moment où Marine Le Pen va ensuite dire que le Halal et les prières dans les rues, ce n’est pas un problème ?

Ce revirement est d’autant plus incompréhensible que le FN n’a historiquement jamais été aussi près de remporter le pouvoir si l’on en croit les résultats des dernières élections européennes et les récents sondages. Or le FN était arrivé à cette position de force en gardant un discours « dur » à l’égard de l’Islam, notamment. C’est bien entendu cette posture « dure » qui a mené le FN jusqu’ici et par conséquent en l’abandonnant soudainement au profit de cette posture politiquement correcte actuelle que le FN semble vouloir embrasser, il ne pourra que perdre des électeurs et donc échouer aux présidentielles de 2017.

 

Donc de deux choses l’une : ou le FN a fait une erreur stratégique de bonne foi (ce qui n’est pas à leur avantage car cela les fait paraître stupides et déconnectés du peuple qu’ils prétendent pourtant défendre) ou ce revirement suicidaire a été choisi sciemment pour ne pas risquer d’obtenir le pouvoir en 2017. Ce qui ferait alors le FN et Marine Le Pen des complices du système qu’ils ont dénoncé jusqu’ici.

Dans les deux cas, le FN et Marine Le Pen sont discrédités et les patriotes français se retrouvent donc sans « champion poids lourd » pour les défendre car Marine et le FN étaient leur seul espoir réaliste : les autres partis ou candidats du camp patriote étant bien trop faibles.

De plus, il est inutile de faire pression sur le FN pour qu’il change sa posture (les adhérents du FN pourraient par exemple rendre leur carte du parti en masse) puisque par son attitude le FN s’est révélé soit incompétent, soit traître à la cause patriote. Il est donc devenu inutile.

 

D’ailleurs, ceux qui ont bonne mémoire se rappelleront qu’une première preuve de ce refus du pouvoir par le FN avait été visible lors des élections présidentielles de 2012 où Marine avait fait une campagne plutôt en demi-teinte, voire ratée alors qu’elle se montrait d’habitude si forte et habile. Le résultat : une troisième place avec 17,90 % des voix, soit à peine mieux que son père aux présidentielles de 2002 (17,79 % des voix) alors que le FN était bien plus fort que dix ans plus tôt.

 

La France étant dans un état si piteux, il était évident que si jamais Marine était élue en 2017, elle n’aurait pas droit à l’erreur car en cas d’échec de sa part, le peuple patriote n’aurait plus qu’un seul recours, repoussé jusqu’ici : la guerre civile ou s’établir à l’étranger (pour les plus fortunés).

 

Que faire ? Choisir un nouveau champion ? Lequel ? Et même si quelqu’un en a la stature, sera-t-il prêt pour 2017 et surtout pourra-t-il rassembler tous les français attachés à leur pays et à ses traditions en si peu de temps et avec si peu de moyens ? Cela paraît impossible.

 

Le sort de la France se joue dans les mois qui viennent et il n’y a pas lieu d’être optimiste.

 

La France qui agonisait jusqu’ici est peut-être définitivement morte en 2014, euthanasiée par le FN.

Antoine Douchet

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.