Le formatage des jeunes esprits grâce aux cours d’EMC

Publié le 12 mars 2017 - par - 1 commentaire - 1 149 vues
Share

 

 

Comme vous le savez je suis enseignante, en collège et en lycée, où je tente d’inculquer un peu de nos belles lettres françaises à nos élèves.  Cette année, je me retrouve  à enseigner une autre matière en plus, l’EMC. Ou éducation civique et morale….

Ce qui en soi pourrait être assez intéressant. Si elle n’était pas tristement orientée par les technocrates de la bien pensance de l’éduc nat.  Qui depuis des lustres ont bien formaté et formatent encore les esprits.  En effet, je dois travailler en binôme avec une jeune enseignante d’histoire-géographie. Cette jeune personne ayant moins de 30 ans, sa pensée est bien idéologisée si vous me permettez ce néologisme.

Ainsi, nos élèves vont travailler sur trois thèmes :  La défense, l’histoire du vote et son évolution et l’engagement.  Dans le groupe ayant choisi l’engagement, des sous groupes se sont créés, chacun choisissant un type d’engagement. Or, un des sous-groupes avait choisi le mariage, sujet auquel la vieille réac que je suis ne trouvais rien à redire.  Malheureusement, cela ne fut pas du goût de ma jeune collègue.  Selon elle et les programmes de l’éduc nat, seuls les engagement civiques, à la limite militaires peuvent être étudiés et surtout avoir de la valeur.  » Ce n’est pas vraiment important. Le mariage n’est pas vraiment un engagement…. » je cite.  Evidemment je n’étais pas d’accord, mais comme je suis en CDD et que je pratique la matière pour la première fois, j’ai aidé les élèves, qui n’ont pas été dupes, à changer de type d’engagement et la neva va !

Plus tard en salle des profs, le sujet est revenu sur le tapis et j’ai, avec l’aide d’une collègue, défendu mon point de vue.  En effet, le mariage est  le fondement de toutes les sociétés de par le monde. Qu’il soit arrangé ou d’amour.  De plus, s’il n’a aucune valeur, alors pourquoi les divorces, pourtant plus faciles de nos jours, sont-ils toujours difficiles, voire dramatiques dans certains cas ? Et s’il n’a aucune valeur, pourquoi vouloir l’accorder aux couples homosexuels ? Car au final cela revient à dire, que tout le foin qui est fait autour du mariage homo est un gros leurre :  on leur accorde un droit sans importance  aucune.  Merci les socialos, mes amis homos apprécieront.

Dans un autre registre, cette même jeune enseignante, s’est fait sévèrement moucher l’année dernière. Dans le cadre des cours sur la seconde guerre mondiale et donc du nazisme et de la shoah, une autre collègue avait fait venir un monsieur, d’âge vénérable, ancien déporté, pour témoigner de sa vie dans les camps et de sa vie après.

A la fin de cette conférence, les élèves pouvaient poser des questions. Et la prof d’en poser une (fort malvenue à mon sens) :   » Avez vous lu mein Kampf ? »  Et le vieux monsieur de répondre :  » Non, moi je l’ai vécu ! Par ailleurs, si vous l’aviez lu, vous sauriez qu’il n’y est nulle part fait mention de la solution finale ». Témoignage d’un élève, qui a oublié d’être bête.

Laurence Antigone

Print Friendly, PDF & Email
Share

Une réponse à “Le formatage des jeunes esprits grâce aux cours d’EMC”

  1. Claire dit :

    L’Education nationale est effectivement noyautée par les trotskistes depuis 1968. La pensée unique islamo-gauchiste y règne, et les enseignants qui ne se coulent pas dans ce moule ont des difficultés, avec leurs collègues et avec leur hiérarchie. Pas étonnant que ce mammouth soit devenu la Fabrique des crétins.
    (NB: j’ai lu « Mein Kampf », en vente libre en France, et, effectivement, la solution finale n’y apparaît pas, même si les propos qui y sont tenus sont révoltants. J’ai aussi lu le coran, qui est pire puisqu’il appelle au combat contre les juifs, les chrétiens, les polythéistes, les incroyants, bref, tous les êtres humains sauf les musulmans. Quant à la vision de la femme, elle y est absolument épouvantable, et l’esclavage y est vu comme une chose naturelle).