Le Français, bientôt un citoyen de deuxième zone ?

tchomasquefrancais.jpg

Quand j’ai visionné la déclaration de candidature d’Éric Zemmour à la présidence de la République, et que j’ai entendu le ton grave, les mots justes et pesés, sur fond de l’allegretto de la 7e symphonie de Beethoven, tandis que défilaient les riches heures de notre Histoire de France, peuplées de nos génies, de nos écrivains, de nos politiques et de nos héros, que voulez-vous… j’ai eu des frissons et j’ai pleuré. La musique était une parfaite illustration de notre combat, non seulement elle était mélancolique, car elle était le miroir de notre glorieux passé, mais aussi épique, car elle annonçait une Renaissance. Voilà, la France est de retour avec Éric Zemmour. Ce discours de campagne, cela fait 20 ans que je l’attendais, que nous l’attendions, les patriotes.

Et lorsque j’ai partagé sur les réseaux sociaux mon émotion, tout le camp patriote m’a confessé qu’il avait ressenti l’immense frisson de l’espoir, et comme moi, nombreux ont versé des larmes… Mais le plus remarquable, c’est que j’ai constaté que les autres patriotes des  partis concurrents avaient été ébranlés par ce discours. Et disent-ils, émus, tiendra-t-il ses engagements ?

Quand on analyse le parcours d’Éric Zemmour, nous sommes obligés de reconnaître que nous ne l’avons jamais vu changer de cap, se soumettre ou fuir ; il a toujours été un ardent défenseur de notre patrie, faisant face à ses contradicteurs contre vents et marées, ne reculant pas devant les torrents de boue que la presse mainstream déversait sur lui, toujours droit malgré les rafales d’insultes et de haine des progressistes ! Son passé et ses combats sont les meilleurs témoins de sa droiture. Sa façon, parfois, de manquer de doigté parle pour lui, c’est un rageux ; il ne cède pas et va de l’avant, sans zigzag ! Il est incontestablement le leader qu’il nous faut !

La prochaine élection présidentielle est celle de la dernière chance, il s’agit de la vie et de la mort de la France, et heureusement ce constat est partagé par l’immense majorité de nos compatriotes. Alors il faut mettre fin aux temps des querelles et des doutes, nous unir et battre les ennemis de notre pays. Le vote Zemmour s’impose donc.

Pourtant, le camp progressiste, composé des Verts, des PS en passant par les macronistes et les LR, n’a guère été touché par ce discours, il l’a même qualifié dans une étrange unanimité de « rance » ! La France, c’est rance ? La culture, c’est rance ? Notre histoire, c’est rance ? La justice, c’est rance ?

Quel est le monde qu’ils nous proposent en échange, ces belles âmes au palais et à l’odorat si délicats ?

L’affaire judiciaire Kyle Rittenhouse est une parfaite illustration du monde que ces « progressistes » veulent mettre en place. Ce jeune homme était venu défendre des commerces contre les tentatives de pillage des Blacks Lives Matter durant les émeutes en août 2020 à Kenosha.

Je n’ai rien fait de mal, je me suis juste défendu, a-t-il plaidé, en pleurs, lors de son procès, assurant avoir tiré après avoir été pris en chasse et attaqué par ces trois hommes – tous blancs comme lui.

Le verdict est tombé, la justice a reconnu son innocence !

Et qui étaient ces BLM, ces « héros altruistes » célébrés par la presse ? Des délinquants au casier judiciaire bien chargé !  Le procès a démontré que c’étaient les BLM qui l’avaient attaqué, pourchassé et essayé de le tuer. Un de ces agresseurs, Joseph Rosenbaum est un personnage  dangereux et  peu recommandable… Un fou, qui venait juste de sortir du service psychiatrique d’un hôpital local, des témoins ont déclaré qu’il était « erratique » et « belliqueux » à sa sortie quelques heures avant d’aborder Rittenhouse. Et quand on pense que Biden, Kamala Harris et tous les progressistes du monde entier ont demandé la tête de Kyle Rittenhouse, et au sens propre !  Et pour que leur demande paraisse juste, les médias mainstream ont inventé des bobards sur les circonstances de l’agression, ont couvert de boue l’accusé en prétendant qu’il était un suprémaciste blanc, bien aidés par les réseaux sociaux qui ont censuré les défenseurs de l’adolescent réclamant un procès équitable !

Le monde des progressistes est un cauchemar totalitaire, où le visage de la barbarie  devient la norme sous le masque de la lutte antiraciste. Leur but est  d’aboutir à la création d’une justice communautaire où l’acte d’accusation doit être l’acte de condamnation, comme au bon vieux temps de Staline !  Peu importe que l’accusé soit innocent ou en état de légitime défense, il doit payer car il est blanc ! Le Blanc doit se soumettre, se laisser massacrer et mourir ! Nous connaissons trop ce genre de situations, les journalistes cachent les méfaits des racailles, déshumanisent leurs victimes,  leur refusent le droit de se défendre et les accusent des violences dont ils sont victimes !

Un monde orwellien : la victime devient le bourreau et le bourreau la victime. Un monde où Adama Traoré est une victime et sa sœur une égérie pour le monde de la mode !

Et ce monde sans justice aux valeurs inversées, il faut l’inculquer dès le plus jeune âge, l’école doit être le lieu de la rééducation et de la culture woke, de l’effacement du monde occidental, comme quelques images du clip d’Éric Zemmour nous le rappellent.  Cette vision progressiste a été mise en place  dans les universités américaines, d’où sortent les Alice Coffin, les Rokhaya Diallo et autres Sandrine Rousseau. Dans ces universités, les Blancs n’ont qu’un seul droit, raser les murs et ils doivent s’excuser en permanence de crimes dont ils sont innocents.

Tout est fait pour mettre en place un apartheid, l’humiliation du Blanc est érigé en règle et gare à celui qui ne s’y soumet pas ! Il ne s’agit pas que de se mettre à genoux, cela va au-delà du réel, il y a une volonté de détruire la volonté des Blancs et de fabriquer des zombies, les déconstruire,  comme dans le pire régime totalitaire ! Que ceux qui doutent de ce que j’écris, qu’ils visionnent le documentaire sur l’université d’Evergreen ! Édifiant !

https://www.youtube.com/watch?v=u54cAvqLRpA

Voilà le rêve de nos progressistes français, financés par l’Union européenne.

Et bien, si nous voulons vivre dans un monde libre et juste, si nous voulons conserver notre dignité, nous devons nous élever contre ces progressistes, fascistes du XXI e siècle, qui finiront par créer différentes catégories de citoyens.

Nous devenons déjà étrangers dans notre propre pays, accablés d’impôts pour financer les plaisirs de  bourreaux venus d’ailleurs, des citoyens de seconde zone en somme. Et demain?

À nous d’arrêter cette machine infernale par nos votes !

Marquis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
21

2 Commentaires

  1. C’est la génération de petits cons issus du ventre des droguées et partouzeuses des années 1970…
    Que voulez-vous donc qu’il en sortisse ?
    Des vers rampants, grouillants, gesticulant dans le vide et pour du vide !
    Je vous invite à relire tous les livres à votre portée qui reprennent le langage des révolutionnaires chinois dans les années 1920. C’est le même charabia, ces révolutionnaires étaient issus eux aussi, des gènes des drogués adonnés à la cocaïne et à l’opium fournis par les Anglais.
    Ils n’ont pas la lumière à tous les étages… My God !

  2. le français citoyen de seconde zone demain ??? aujourd’hui c’est déjà le cas!

Les commentaires sont fermés.