Le fric que Macron pique à nos automobilistes servira à accueillir toujours plus de clandestins

Publié le 9 janvier 2018 - par - 123 commentaires
Share

Automobilistes, Emmanuel Macron a pensé à nos étrennes. Nous sommes gâtés.

Que nous soyons un simple usager qui va travailler en voiture ou un amateur de grosses cylindrées qui aime se faire plaisir, en 2018 nous serons tous matraqués fiscalement, afin de participer, en bon citoyen qui travaille et paie ses impôts, au redressement des finances de l’Etat.

Les Rapetou de Bercy ont mis le paquet.

2200 milliards de dettes à rembourser, alors que nous travaillons  déjà plus de 6 mois de l’année pour l’Etat !

Ce qui n’empêche pas nos élus d’accueillir des dizaines de milliers de migrants déshérités, qui vont rejoindre le flot des assistés et plombent tous nos comptes sociaux  et nos finances !!

Coût d’un mineur isolé = 4 années de salaire net d’un smicard ! 50 000 euros !

L’immigration engloutit la totalité de l’impôt  sur le revenu ! Et ça va empirer !

C’est ça le modèle social que le monde entier nous envie.

Plus on nous saigne et plus l’Etat est ruiné, plus on nous tond et plus on accueille toute la misère du monde.

Tout d’abord, finie la prune à 17 euros pour stationnement impayé..

Non seulement les tarifs flambent dans la plupart des villes, mais des voitures-mouchardes équipées de lecteurs de plaques d’immatriculation, pourront identifier instantanément le resquilleur.

Comme le dit Autoplus, “Ca va saigner” !

Ensuite, tous les produits pétroliers subissent la hausse annuelle de la taxe carbone. La tonne de CO2 passe de 30,50 euros à 44,60 euros, avec un objectif de 86,20 euros en 2022. Un quinquennat vraiment sympathique !

De plus, on a droit au rattrapage de la fiscalité du gasoil sur l’essence.

Bref, le litre de gasoil vient de prendre 7,6 centimes en janvier.

Pour le malus écologique, c’est pire. Toutes les tranches augmentent.

Les véhicules qui dépassent 185 g de CO2 par km se ramassent à l’achat une taxe supplémentaire de 10.500 euros ! Les grosses allemandes vont déguster !

A cela s’ajoute une nouvelle taxe pour les 36 cv et plus, à 500 euros par cheval à partir du 36e.

Tout le monde ne roule pas dans une Mercedes ou une BMW de 50 cv fiscaux, évidemment, mais pour une 50 cv, l’heureux propriétaire paiera pour ces 2 taxes cumulées la bagatelle de 18.500 euros. Presque une année de smic brut !

Et on s’étonne que nos riches fuient à l’étranger !

La plupart des politiques sont des bons à rien qui n’ont jamais travaillé dans le privé et vivent sur le dos du contribuable pendant 40 ou 50 ans (moyenne d’âge du Sénat 61 ans !). Des parasites totalement inutiles.

Ce qui ne les empêche pas de spolier ceux qui travaillent dur, créent des richesses et des emplois, et méritent amplement leur argent.

On engraisse près de 1.000 parlementaires qui nous ont ruinés et ont saccagé l’héritage des Trente Glorieuses, légué par de Gaulle et Pompidou.

Ils viennent de créer la taxe sur les occasions de plus de 10 cv.

De 100 euros pour une 10 cv à 1000 euros pour 15 cv et plus, payable par chaque nouveau propriétaire, avec un abattement de 10% par année d’ancienneté.

On finira tous dans une Trabant  avec un veau sous le capot, comme les Allemands de l’Est avant la chute du mur !

Ensuite le contrôle technique se durcit, avec 132 points de contrôle.

Et on passe de 196 motifs de contre-visite actuels à 467 ! Ca va saigner là aussi !

Les professionnels s’attendent à 30 ou 40% de contre-visites au lieu de 18% actuellement !

Toute défaillance critique obligera le propriétaire à amener sa voiture au garage le jour-même !

Et pour finir, ajoutons la limitation de vitesse qui passe à 80 km/h sur le réseau secondaire.

Mais il faut croire qu’on a évité le pire ! Car il y a peu, Emmanuel Macron était un farouche défenseur des vitesses impaires et se disait prêt à abaisser la vitesse à 70 km/h !

« En France, les vitesses sont impaires : 30, 50, 70, 90, 110, 130. Cela participe de leur lisibilité […] Je suis naturellement favorable, dès lors que les conditions de danger l’imposent, à abaisser la vitesse à 70. Mais abaisser en section courante la vitesse à 80 interrogerait l’ensemble de l’édifice »,

Un automobiliste paie plus de 25% de taxes sur son budget auto (le troisième après l’alimentation et le logement), tous postes confondus.

Mais sur le seul poste carburant, les taxes représentent 200% du prix  HT.

45 centimes HT deviennent 1,35 euro le litre après le passage de Bercy.

Un racket ahurissant.

Achat, carte grise, entretien, carburant, assurances, péages, parking etc. … tout est bon pour plumer le pigeon.

Et le pire est que le réseau n’est plus entretenu. La France ruinée s’africanise.

En 2016, l’Etat a ramassé 65 milliards de taxes sur l’automobile, dont 35 mds pour le carburant.

Inutile de dire que ce sera un jackpot record en 2018 !

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
Inikette

Faite l’expérience, passez votre voiture à plusieurs CT, et surprise, le résultant varie autant que le prix du CT !
En 2008, peu d’informatique, et deux CT aux diagnostiques totalement différent !
Le 1er CT que j’ai passé, le mec recalait pour pollution, inventée ! Je l’ai coincé !

Inikette

1 million de véhicules interdits de circulation chaque année, du fait du Controle Technique !
En 18, la rouille sur bas de caisse, pour voiture ancienne, élimine la voiture ! Que cette rouille ne soit qu’esthétique ne change pas le résultat ! Total des millions de voitures allant rejoindre le marché du Maghreb ! Car là bas, bas de problème. Les casses vont donc recevoir gratuitement vos voiture, voire exiger un paiement pour votre voiture qui va partir au maghreb !
Comment avoir des serviteurs servils !