Le gène du collabo est-il dans l’ADN des Français ?

Publié le 18 août 2021 - par - 39 commentaires - 1 105 vues
Traduire la page en :

Le gène du collabo est-il dans l’ADN des Français ?

La question peut paraître saugrenue après le demi-million de manifestants anti-passe nazitaire. Pourtant je me la pose : et si c’était l’arbre qui cache la forêt des millions de collabos et de dhimmis ?

Des lions devenus des moutons

 Depuis le Moyen Âge, les Français étaient réputés pour leurs qualités de guerriers intrépides qui ne s’avouaient jamais vaincus.

Les Italiens parlaient de « furia francese » quand, même écrasés par le nombre, les Français se battaient jusqu’à leur dernier souffle.

L’expression est née lors de la bataille de Fournoue (au sud-ouest de Parme) le 6 juillet 1495 lorsque nos armées rompirent l’encerclement et se replièrent en bon ordre sous la mitraille, parvenant par leur audace et leur courage à faire reculer l’ennemi dans un combat inégal.

La bataille de Camerone le 30 avril 1863 montra comment 65 légionnaires pouvaient infliger de très lourdes pertes à des milliers de Mexicains.

Une tradition de courage encore en vigueur lors des batailles de Verdun qui durèrent presque toute l’année 1916 et où les Allemands, heureux de s’en être tirés à si bon compte, disaient de leurs ennemis, à juste titre hélas : « Ce sont des lions dirigés par des ânes ! »

Le coq gaulois a été saigné dans les tranchées

 Le bilan de la Première Guerre mondiale fut terrifiant : pour un pays de 39 millions d’habitants, entre 1 million et demi et 2 millions de morts ou disparus, entre 5 à 6 millions de mutilés, invalides, aveugles, gazés, amputés, handicapés divers, et un million de plus qui mourront des séquelles des combats avant 1920.

Que des jeunes hommes courageux qui laissaient grosso modo 3 millions de veuves  et autant d’épouses de polytraumatisés impuissants, qu’il fallait bien consoler. Les amateurs ne manquaient pas.

Les « consolateurs » qui tronchaient ces dames tandis que leurs maris mouraient dans les tranchées étaient pour la plupart des lâches pistonnés qui avaient réussi à se soustraire à leur devoir en se faisant nommer à l’arrière dans des bureaux, et des réformés, fluets, malingres ou souffreteux, voire débiles légers. Simulateurs sournois pour certains.

Les enfants nés de ces unions avaient peu de chances de faire des individus vigoureux, entreprenants et décidés. Encore moins des guerriers.

Héritiers des chromosomes paternels de faiblesse et d’émollience, ils allaient être élevés dans un milieu pacifiste pour ne pas dire défaitiste, où on leur enseignait qu’il était préférable de vivre couché plutôt que risquer de mourir debout.

Ce fut la principale cause de la débandade de 1940. Car quoi qu’en disent ceux qui réécrivent l’histoire, on avait autant de chars et d’avions que l’ennemi.

Et là où les Français se battaient vraiment au lieu de fuir, la Wehrmacht refluait. Comme lorsqu’en mai 1940, un certain colonel de Gaulle à la tête d’une division blindée réussissait à bloquer puis faire reculer les panzers.

Cela peut expliquer pourquoi autant de Français jusqu’alors réputés peuple frondeur, rebelle et indiscipliné, ont accepté l’Occupation aussi passivement. Car les vrais Résistants ne furent que quelques dizaines de milliers en comptant les maquisards, les réfractaires et ceux qui assuraient leur intendance.

Certes ces héros ont sauvé l’honneur de la France,  mais ils étaient moins nombreux que les collabos : flics véreux et repris de justice associés, délateurs opportunistes et profiteurs de guerre faisant leur beurre. Avec au summum de l’infamie la Gestapo française et les SS français.

Le gène du collabo puis du dhimmi expliqué par l’épigénétique

 Pour faire simple, Lamarck et Darwin ont, chacun à sa manière, expliqué que si les girafes avaient un long cou, c’était pour mieux brouter les feuilles des grands arbres. Mais le transformisme comme l’évolutionnisme reposaient sur des processus de sélection naturelle extrêmement longs et progressifs avant de devenir transmissibles aux générations suivantes.

Aujourd’hui, la cartographie du génome a permis de découvrir que des vrais jumeaux élevés dans des environnements variés pouvaient différer au cours de leur vie. En fonction de ce qu’ils mangeaient, respiraient, ou des produits toxiques, stress et maladies auxquels ils étaient exposés.

Le débat entre l’inné et l’acquis a évolué même si ces modifications chimiques de l’ADN ou des protéines qui l’entourent ne changent pas la séquence des bases azotées et sont donc réversibles. Cependant, elles peuvent être transmises aux descendants pendant quelques générations. On manque du recul pour en dire plus sur l’effet transgénérationnel de cette mémoire épigénétique.

Peut-être les expériences de masse menées avec les soi-disant vaccins covidés sur des cobayes humains feront-elles progresser la science des nouveaux docteurs Frankenstein ?

En toute hypothèse, la faiblesse de caractère, l’esprit de soumission et la lâcheté, s’ils peuvent être inscrits de façon durable dans la gestion des neurotransmetteurs de chaque individu (préférer la fuite au combat quand la nature nous laisse l’alternative) peuvent tout autant provenir de modifications récentes du génome, liées à l’environnement.

Et comme les gènes peuvent muter, celui du collabo de 40 a évolué en gène du dhimmi 50 ans plus tard. Trouvant acceptable et naturelle la préférence étrangère par l’État, ses administrations et sa justice.

Et ne voyant aucun inconvénient à abandonner au nouvel occupant des enclaves hostiles de plus en plus nombreuses et étendues. Où des petites frappes autoproclamées «  muttawa » (police religieuse islamique) veillent au respect de la « tradition » tels des clones de talibans. Pour le compte de « cadis » érigés en juges de paix qui appliquent la charia, en matière familiale et patrimoniale, sans que la République y trouve à redire.

 Les nazis mahométans avaient ouvert la voie

Faire appel à la « diversité » pour contrôler, humilier et racketter les Français n’est pas une idée nouvelle. Macronescu fait du neuf avec du vieux !

Dès les années 1930, des Nord-Africains furent les alliés zélés des fascistes français, avant d’être recrutés par la Gestapo française de la rue Lauriston.

Avant guerre, on en comptait 100 000 en France métropolitaine dont environ 30 000 en région parisienne. Pas tous ouvriers zélés comme les gauchistes voudraient le faire croire. Les barbeaux de Barbès ne sont pas plus une légende que le pourcentage anormalement élevé de mahométans dans les prisons et au bagne de Guyane.

Indics besogneux ou provocateurs téléguidés, certains gagnaient leur condé en infiltrant des groupes patriotes, d’autres étaient employés comme briseurs de grèves. Ni de droite ni de gauche comme les macronards. Plusieurs cérémonies religieuses se déroulèrent à la mosquée de Paris en leur hommages après les heurts de février 1934, sans qu’on précise exactement pour quelle cause ils étaient tombés.

Dès le début de la guerre, les Allemands et les Italiens avaient recruté des saboteurs et des espions dans  les milieux indépendantistes algériens et cherché à développer au Maghreb un sentiment antifrançais, teinté d’un fort antisémitisme. Auquel ils ajoutèrent l’anti-américanisme après le débarquement de novembre 1942.

 

Stimulé par la politique pro-arabe menée par l’occupant, relayée par les émissions en arabe de Radio-Mondial, un collaborationnisme maghrébin se développa.

De nombreux Nord-Africains, encouragés par les Allemands, servirent comme supplétifs dans la Wehrmacht ou interprètes pour les SK-Todt (intendance et construction) travaillant au mur de l’Atlantique.

Henri Lafont, repris de justice promu capitaine SS et chef de la Gestapo française, ainsi que sa bande de truands de la rue Lauriston connaissaient bien ce milieu, qu’ils fréquentaient avant la guerre dans des affaires de prostitution, rackets et trafics divers.

Un vivier de nervis dans lequel ils allaient puiser, exigeant des autorités la remise en liberté des voyous dont ils appréciaient les « talents ».

 

Début 1944, donc avant  le débarquement de Normandie, la Résistance menait la vie dure aux nazis. Les troupes allemandes, l’Abwehr et la Gestapo ne parvenaient plus à garder le contrôle de la situation en Dordogne et dans le Limousin.

Dans ce contexte fut constituée à Paris, sous l’impulsion de Lafont et de l’indépendantiste algérien Mohamed El Madi, une unité autonome : la brigade nord-africaine ou BNA. Sa mission était de « contenir par tous les moyens les vents de folie et de terrorisme » en Dordogne, en Corrèze, mais aussi dans le secteur de Sochaux et Montbéliard.

Après d’innombrables exactions dans les campagnes, viols, incendies, cambriolages, prises d’otages, exécutions sommaires, la BNA entre à Tulle le 16 mars 1944.

Les salopards de la SIPO (Sicherheitspolizei  créée par Himmler) et les charognards de la Gestapo française débarquent ensemble. La BNA est constituée d’environ 250 Maghrébins vêtus de bleu foncé, coiffés de bérets miliciens et armés de pistolets mitrailleurs MP 38. Leur état-major est composé d’une vingtaine d’Arabes en uniforme feldgrau, à la démarche chaloupée du style souteneur des grands boulevards.

«  Le surineur travesti en soudard. Misère de la grande armée allemande tombant jusqu’à recruter les déchets de tous les pénitenciers d’Europe » écrira le préfet Trouillé.

La BNA envoyée pour combattre la Résistance corrézienne faisait surtout la police des rues et des gares, interpellait les passants, les rudoyait et les dépouillait. S’y ajoutaient des arrestations et perquisitions au cours desquelles ils pillaient et tuaient les Juifs de préférence, mais pas que, et torturaient les suspects qui ne baissaient pas les yeux assez vite.

Les truands de « la carlingue » furent jugés en décembre 1944,  condamnés à mort et fusillés.  Très étrangement, la plupart des chefs de la BNA parvinrent à s’échapper sans qu’on les recherche vraiment. Bénéficiant d’une étonnante clémence. Comme le mufti Amine Al Husseini général de division des Waffen SS musulmans Handschar, vivant en haut dignitaire parmi les nazis. Se disant « réfugié politique » la France refusa de le livrer aux juges de Nuremberg, et lui fournit un vrai-faux passeport pour lui permettre de filer en Égypte.

On dit qu’il aurait promis de « raisonner ses coreligionnaires » après les centaines d’Européens massacrés au printemps 1945 à Sétif, Guelma, Kherrata et Bône. Il n’en fit rien et la France fut le dindon de la farce. Histoire sans fin…

 Passifs et amorphes, les Français ont-ils perdu tout honneur ?

En dehors de la propagande des télés d’État, je note avec stupéfaction le nombre de personnes participant à des forums libres qui avouent ingénument : «  Cela se passe bien dans l’ensemble. Je suis allé au restau, au ciné, au bistrot, j’ai pris le train (cochez les mentions inutiles). On  m’a demandé le passe très gentiment, et avec le sourire, ça n’a pris que quelques secondes… »

Naturellement, ils apprécient peu qu’on leur rappelle que sous la précédente Occupation, tous les Boches n’étaient pas des nazis surexcités. Il y en avait aussi des très polis lorsqu’ils exigeaient « ausweis und papiere bitte » . Les collabos les aimaient bien. Mais le mieux pour être tranquille était la carte de milicien. Ou de LREM. Du pareil au même finalement.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Rocher

D’accord avec l’article concernant la transmission des gènes; Mais alors pourquoi ne retrouve t’on pas ce phénomène chez les allemands et les russes, qui ont été particulièrement saignés lors de la 1ère guerre mondiale où les planqués à l’arrière s’occupaient aussi des veuves et des femmes d’handicapés, mutilés et blessés graves…?

gélase

Rappelez moi donc d’où vient le nom du pays France ??? j’ai un oubli….

Le chti français

Bien que des vérités sont dites concernant l’histoire de la guerre, on déborde largement avec l’essai qui prétend que le fait d’être “collabo” implique une descendance similaire, ou le fait d’avoir des parents ” chetifs” produirait les mêmes causes c’est avoir le même discours que les théories nazi. Peut-être avait vous raison sur un gène, celui de la stupidité, qui en effet paraît héréditaire à vous lire.

Jean05

Merci à Christian Navis d’avoir évoqué l’épisode trop peu connu de la “Brigade Nord-Africaine” (aussi appelée “Légion Nord-Africaine” – c’est sous ce nom qu’il faut chercher l’article détaillé de Wikipédia). Sa cruauté faisait horreur aux Allemands eux-memes, qui l’appelaient avec mépris “la SS Mohamed”.
Contre les patriotes francais de 1944, le gouvernement collaborationniste a utilisé des mercenaires musulmans, souvent voyous ou repris de justice. Contre les patriotes d’aujourd’hui, le collabo Darmanin a annoncé que les 10.000 policiers qu’il veut recruter seraient recrutés en priorité dans les populations “défavorisées” – on a compris ce que cela signiifie. Et déjà Macron avait recruté un Benalla pour sa garde proche. Comme l’histoire se répète !

Duval

L’histoire peut aussi stopper soudainement et en faire une autre… il suffirait de montrer qu’on en a… et d’y aller. C’est simple à dire qu’à faire je sais ! Et bé ! Si les résistants de 39/45 avaient hésité on n’aurait pas notre histoire. J’étais dans la résistance – trop vieux maintenant…et malade.

gélase

“de très lourdes pertes à des milliers de Mexicains”, …..des milliers de résistants Méxicains serait peut être plus juste non ?

gélase

Et en vendant le Christ, Judas, il n’a pas un peu collaboré ???

Duval

Oui, si vous voulez. Mais un sur des millions de Français collabos, ya pas photo…..

40 ans de 93

Brillant rappel . À l’heure actuelle…: https://youtu.be/1Y0i3PRkQmI

Marnie

Je suis restée scotchée du début à la fin de cet article. Tous les jours on apprend quelque chose de nouveau sur l’histoire de notre pays. Dévoilées au grand jour certaines réalités sont guère rassurantes. Le grand remplacement est en train de se concrétiser avec la vitesse grand V suite à la lâcheté d’un nombre important d’intellos et de bobos sans âme et sans tripes.

hello

effectivement on peut se poser la question au vu des propos nettement collabos de certains

Duval

OUI ! le gène du collabos existe bel et bien chez une grande part des français. Relisez la guerre de 100 ans et + du temps de l’occupation par les anglais. Heureux d’avoir eu Jeanne d’arc… L’abandon de l’Algérie Française. Collaboration avec le FLN et trahison du peuple avec son chef De Gaulle (une honte de plus). Et je ne parle pas de l’époque des nazis ou là c’est le pompon ou le Français dénonçait à tout va aux allemands et à leurs vassaux ! Et maintenant méfions nous car ils dénoncent aux musulmans et à leurs complices ceux qui ne veulent plus de l’islam sur notre territoire .
N’oubliez pas aussi la dénonciation des non vaccinés par des vaccinés. Etc…etc…
NON ! être Français n’est pas un honneur à par pour les résistants et les quelques vrais amoureux de la France .

gonzague

Remarquable résumé de la France du XXème siècle. Le massacre de campagnes de 1914 : il suffit de lire les noms des monuments aux morts de la Grande Guerre pour comprendre la saignée. Par la suite les grands pays USA Angleterre et complicité de l’URSS n’avaient plus rien à faire de la France saignée et prête à toutes les compromissions pour survivre. Le traité de Versailles bloqué par les américains, en 1945 les américains avaient déjà enterré la France et prévu le contrôle de l’Europe avec leur valet, ancien trafiquant de spiritueux aux USA: Jean Monnet Et maintenant après plutôt rouge que mort en 68 pendant la guerre froide, c’est plutôt musulman que mort.

selena78

ce que vous oubliez de dire dans le titre c’est que la guerre s’est gagnée entre autres grace a une faible quantité de resistants determinés , donc ce titre defaitiste ne se tient aucunement .

bernard

les français ont une réputation de “grandes gueules” avec rien dans le caleçon !

au cours de ma vie j’en ai vu des tas des mecs comme cela mais dés le premier coup de poing ils s’aplatissent, demandent pardon, regrettent !

les muz ne connaissent que le rapport de force

pour le français moyen élever un peu la voix suffit à l’effacer !

c’est dit dans un rapport officiel des RG :
si il y’a autant de monde , si les le nombre de manifestants grossi, c’est parce que les gens se rendent compte qu’ils peuvent y aller tranquilles parce qu’il n’y’a pas de violences !

attendons nous à la rentrée au retour des robocops fous.
d’ailleurs les provocations policières gratuites ont déjà commencé la semaine dernière

on a jamais vu autant de crs armé de flashballs !

GEORGES

En France , il y a une personnes des forces de l’ordre pour 279 français . Si une personne sur 5 sort manifester , les manifestants seront environ 50 fois + nombreux que les forces de l’ordre .Bien sûr , il faut manifester dans toutes les préfectures et sous préfectures afin de disperser les uniformes .( Si trop de manifestants vont à Paris , Macron va ressortir les blindés comme contre les gilets jaunes )

braque

En ce qui concerne la collaboration, voir l’ article sur les cafetiers de Gironde, organisé par un syndicat !

jojo

les gens sont tellement incultes ,qu’ils s’imaginent que d’être du côté des “â n es” élus leur permet de se croire supérieur et de croire en un pouvoir qu’ils n’ont même pas la capacité d’avoir……..et qu’ils survivront au déluge…..

Stentor

En tout cas, une chose est certaine. Dans la longue durée historique, on peut observer une nette tendance gauchiste dans la psychologie collective du peuple français.

Et de gaucho à collabo, il n’y a qu’un pas.

Les Français ont pu être courageux. Ils le sont de moins en moins au fur et à mesure qu’ils sont de plus en plus cons.

Stentor

Qu’est-ce qui explique que les Français soient devenus ou soient en train de devenir des lavasses ? C’est un constat que nous avons TOUS faits, et je sais que nous sommes NOMBREUX à nous demander pourquoi.

D’après mes propres recherches (j’ai pu interroger deux généticiens à ce sujet), il n’y aurait pas de risque d’un changement des gênes ancestraux sur une période qui va de la guerre de 14-18 à aujourd’hui.

Par contre… oui il y a un risque si des gens braves meurent en très grand nombre et que subsistent des gens plus lâches au point de devenir plus nombreux…

Et oui, il y a surtout un réel danger si on fait venir de plus en plus d’étrangers, et que ceux-ci se croisent avec la population de souche.

C’est le cas depuis 1918…

Prober

Le gène français a tellement été dilué au cours de ces dernières années après guerre, avec des compléments de toutes origines et de toutes couleurs, que les descendants de ces courageux guerriers d’autrefois n’ont plus que du sang de mouton dans les veines..

selena78

C’est frappé au coin du bon sens

lamoussa

Tous les peuples sont forts, unis autour d’une idée. Les tyrans le savent bien et utilisent tous ce qui peut individualiser le citoyen, ne serai ce qu’en utilisant de beaux esprits qui montrent leurs voisins du doigt. La raison qui triomphe n’est pas unique, mais multiple, remplaçons la critique de l’autre, par un dialogue commun sans idées préconçus.

Fabienne Piana

La France s’est couchée en 1940 pour ne jamais plus se relever. Comment oublier “l’exclamation de surprise à la vue des français du Maréchal Keitel, signataire de la capitulation allemande le 8 mai 1945 à Berlin ? Cette exclamation en dit long de la France sous l’occupation nazie”.” Comment occulter le sinistre épisode de la rafle du vélodrome d’hiver à Paris en Juillet 1942 ? L’horreur, le déshonneur et la honte”. Extrait livre love story “les corps indécents”. L’histoire se répéte-elle ? Où est donc la dignité ?

selena78

vous faites des amalgames degueulasses , les français ne sont pas responsables collectivement de la rafle du veldiv

patphil

il semble que vous ayez raison, le gêne de la collaboration, de l’amour de leurs bourreaux est typiquement français et se transmet de génération en génération
l’abandon des acadiens et québecois, des hmongs d’indochine, des harkis et piednoirs, des porteurs de valises du FLN, des syndicalistes de sud covidistes enfermistes etc.

Ouragan

vous vous tirez tous une balle dans le pied et dans les pieds des autres accessoirement ! ! avez vous donc tous le gene du défaitiste qui (reputation de merde) perd toutes les guerres avec ses “a quoi bon” ? en temps de guerre on est fusillé pour ça et c’est tres bien !cessez de vous gargariser avec le mot “con” envers les autres et voyez les centaines de milliers de manifestants ! ne vous focalisez donc pas tous sur la surface des choses uniquement !, le gene du collabo se voit fort et est bruyant le gene du resistant est silencieux et discret on n’en voit qu’une partie infime dans les manifs , ceux restés a la maison pour garder les gosses et les preserver des gaz au cyanure des SS de MERDACRON attendent le jour , c’est simple a comprendre !

Patapon

Nous attendons le jour et l’heure…Nous attendons aussi un CHEF valeureux et sur.

René

Le gène de la stupidité affligeante est-il dans l’adn du plouc qui a pondu cette daube ? La question est limite plus légitime

Furax

les engagés au front de l’est contre le communisme ont eu le courage de mettre leur peau au bout de leurs idées. Quoi qu’on en pense plus de 70 ans après, on ne peut pas dire qu’ils aient agi par intérêt financier. Ces gars-là ont fait preuve d’un courage qui leur a coûté la vie, la souffrance, et l’indignité pour les survivants, quand les profiteurs les plus vils ont fait carrière.

Jacques Barrio

A Christian Navis

A propos de la BNA, on se souvient très bien dans le Sud-Ouest ou j’habite de ces musulmans nord-Africains qui faisaient règner la terreur en 44 . On les appellait l” les SS Mohamed”.

gélase

C’est eux qui ont commis les “Marrochinades” en Italie ???

Jacques Barrio

Christian Navis, je trouve votre article extraordinaire, et je n’emploie pas souvent ce compliment.

Pour moi vous avez tapé dans le mille. Je crois aussi à la théorie de Lamarck de la transmission des caractères acquis. jje pense que la mort au combat de tous ces braves poilus à Verdun et ailleurs dans les tranchées, pendant quatre longues années, a changé la physionomie mentale des mâles français.

Tous ces soldats morts en 14-18 étaient des braves. Et le gène de la bravoure qu’ils portaient en eux a disparu avec eux. eBeaucoup de françaises ‘après 1918 ont été “ensemençées” ( ce terme est vulgaire mais je n’en trouve pas d’autre) par t les planqués qui avaient réussi à ne pas aller au front.Ils ont transmis leurs gènes.

D’ou la débandade de 40 et la lâcheté actuelle.

raskasse

Magnifique pays mais peuplé de collabos et de de CONS !!!!!!

Gelase

N oubliez pas les crédules et les niais incultes manipulables à l infini…

Rik

En fin de compte, ne vaut-il pas mieux être un faciste qu’une fiotte ?

Je crois que oui.

PHIPHI

les anti fa ne seraient ils pas des tortionnaires refoulés

Clodion

Bien vu 👍👍👍

Stentor

Rik, bien-sûr que oui.

Les fascistes sont ceux qui gagnent : exemple de l’allemagne qui n’a pas été loin de gagner la guerre, de la Russie soviétique qui l’a gagnée ; exemple de la Chine aujourd’hui.

Et les fiottes démocrates sont toujours à la ramasse : exemple des états-unis, soi-disant première puissance mondiale, qui doit se barre d’afghanistan après s’être barré du Viet-Nam, exemple surtout de la france qui bat tous les records dans toutes les catégories…

Lire Aussi