1

Le général Lecointre avoue : notre armée est au service des mondialistes

On ne manquera pas d’être à la fois stupéfaits et totalement écœurés par la déclaration du général Lecointre, chef d’état-major des armées, en déplacement au Sahel ces jours-ci.

« car si nous laissons le chaos s’installer, les États sahéliens vont s’effondrer sur eux-mêmes, laisser la place à l’État islamique, ce qui provoquera une pression migratoire sur l’Europe, avec tous les risques populistes que cela entraînera« . 

nous-evitons-le-pire-au-sahel-le-chef-de-l-armee-francaise-reaffirme-la-necessite-de-l-operation-barkhane_3745981.amp

Une transgression gravissime, inédite depuis la guerre d’Algérie. On croyait les militaires vaccinés depuis 1962. Depuis quand se mêlent-ils de politique ?  Depuis quand s’autorisent-ils à faire des déclarations publiques sur la politique intérieure française, sur le jeu des partis politiques et sur les élections ? De quel droit le chef d’état-major des armées s’autorise-t-il à pointer le vote populiste et à le qualifier de risque ? De quel droit se mêle-t-il du jeu politicien chez nos voisin européens ?

Nos soldats se font tuer au Mali pour préserver l’Europe du risque populiste. On s’en doutait, mais là, plus aucun doute possible. C’est bien ce que nous confirme fort et clair le chef d’état-major des armées. Nos soldats se font tuer au Mali pour barrer la route à la montée des populistes en Europe. Pas seulement en France, mais en Europe.

L’armée au service des mondialistes, la dictature mondialiste en marche. Comme on le voit, la haute hiérarchie militaire entend peser sur le jeu politique en France. L’armée française n’est plus au service du peuple de France mais au service des mondialistes. Ces déclarations du CEMA confirment qu’il existe bel et bien une collusion de fait entre la haute hiérarchie militaire et les puissance occultes qui organisent le nouvel ordre mondial. Une telle prise de parti de la part de la plus haute autorité militaire ne laisse plus aucun doute sur ce point. Elle marque la fin de l’illusion républicaine et la mise en place d’un pouvoir dictatorial en France, à la fois politique et militaire, au profit des mondialistes. 

D’où qu’on l’observe, le système politique et maintenant militaire, en France, est complètement verrouillé de l’intérieur. Nous sommes face à un pouvoir politico-militaire totalitaire, prêt à faire mourir nos héros pour maintenir les mondialistes en place en Europe ; alors que dans le même temps, il ouvre toutes grandes les portes de la France à nos ennemis, rapatrie et libère de prison les pires jihadistes et leur laisse le champ totalement libre sur le territoire national.

Voilà où nous en sommes : le peuple de France est trahi par sa classe politique et maintenant par sa haute hiérarchie militaire qui prend le parti des mondialistes contre lui.

 

Martin Moisan