Le général Martinez évoque l'ouverture de l'année Jeanne d'Arc


Jeanne d’Arc est l’une de ces rares figures de l’Histoire que chacun peut s’approprier, au-delà de ses croyances et convictions politiques, pourvu, bien entendu, qu’il se sente français de cœur et que le roman national lui soit cher.
Aussi, je me permets de livrer ce touchant et non moins patriotique texte du général Antoine Martinez, lequel fait résonner le passé dans notre propre présent à travers cette jeune Lorraine dont nous fêterons cette année le centenaire de la canonisation…

« Ouverture de l’année Jeanne d’Arc
Centenaire de sa canonisation 1920 – 2020
Deux événements importants pour les patriotes marqueront cette année 2020 : le 1 600e anniversaire de la naissance de sainte Geneviève, patronne de Paris, et le 100e anniversaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, sainte de la patrie, patronne secondaire de la France. Elles représentent toutes les deux des modèles pour notre temps. Deux femmes humbles mais fortes qui ont été capables de ramener les hommes à leur devoir. Face à l’envahisseur qui semblait tout submerger, elles ont su faire face et, par leur courage et leur détermination, elles ont sauvé le pays. N’oublions pas cependant que leur héroïsme victorieux est indissociable de leur foi catholique. Aujourd’hui, mon propos portera sur Jeanne d’Arc.
Le 8 mai 2020 sera célébrée, comme chaque année, la libération d’Orléans, obtenue par Jeanne d’Arc le 8 mai 1429, il y a 591 ans. Mais l’année 2020 sera également consacrée à la célébration du Centenaire de la canonisation de Jeanne, Jeanne à la fois chef de guerre et sainte, devenue patronne secondaire de la France et dont la mission a consisté à libérer la France de l’occupation étrangère.
Ce Centenaire doit constituer un moment solennel et historique pour tous les patriotes de France, Jeanne d’Arc représentant un cas absolument unique dans notre Histoire. Elle est le signe de notre unité et de notre amour de la patrie. C’est donc tout naturellement, avec humilité mais avec fidélité que les Volontaires Pour la France souhaitent, en ce 25 janvier 2020, participer à l’ouverture de l’année Jeanne d’Arc. Un certain nombre d’événements seront programmés au cours de l’année 2020 qui vous seront communiqués.
Car nous célébrons l’un des héros les plus emblématiques de cette France charnelle que chérissent tous les patriotes. Jeanne d’Arc représente, en effet, probablement plus que tout autre, le symbole du héros français réunissant en sa personne toutes les qualités, toutes les vertus qui ont forgé cette France dont l’histoire nous rappelle sans cesse qu’elle est tragique.
Figure mythique et charismatique, « la Pucelle d’Orléans » a symbolisé tour à tour la fille du peuple révoltée et révolutionnaire, la restauratrice de la monarchie et de l’ordre divin en consacrant l’alliance de l’épée et de la croix, enfin la patriote trahie par les élites et l’Église. Sa canonisation le 16 mai 1920 et sa proclamation comme sainte patronne secondaire de la France par le pape Pie XI en 1922 confirment cette place exceptionnelle qu’elle occupe dans notre histoire et dans le cœur des Français, ce qui a poussé André Malraux à proclamer : « Ô Jeanne, sans sépulcre et sans portrait, Toi qui savais que le tombeau des héros est le cœur des vivants ».
Elle représente tous les principes que nous défendons ardemment aujourd’hui, nous, Volontaires Pour la France. L’amour de la patrie, l’esprit de résistance, l’indépendance de la France, la soif de liberté, l’engagement dans la lutte légitime contre l’islamisation criminelle du pays, la défense de l’identité française. Elle incarne également la filiation et l’attachement au christianisme, racine de cette patrie des peuples européens et en particulier de la France, fille aînée de l’Église depuis le baptême de Clovis et que nous revendiquons.
Cette racine que certains voudraient effacer aujourd’hui au nom d’une réécriture de notre histoire pour satisfaire à la vision d’un avenir soumis à une mondialisation d’autant plus délirante qu’elle est inspirée par un multiculturalisme absurde qu’on veut nous imposer et qui n’est qu’une imposture sanglante. Il s’agit d’une véritable idéologie destructrice de la nation car ce multiculturalisme vise en fait à briser le lien historique et social en faisant en sorte que nous ne soyons plus les héritiers d’un passé plus ou moins mythifié. Mais le mythe n’est-il pas précisément unificateur ? Toute collectivité, toute famille, toute nation a, en effet, besoin de légendes et de mythes pour forger son unité.
En vérité, c’est ce que vise cette idéologie : abattre cette unité patiemment construite au fil des siècles, ce sentiment d’appartenance à une nation et à une patrie, la référence à ses héros, en un mot l’identité. Il nous faut donc non seulement dénoncer avec vigueur mais combattre activement ces manœuvres démoniaques qui cherchent à éradiquer notre patrimoine historique, spirituel et culturel légué par des siècles d’histoire. Car il faut bien comprendre qu’il n’y a pas d’avenir pour un pays qui oublie d’où il vient, qui abandonne ce en quoi il croit, qui renie ce qu’il a fait, qui efface ce qu’il a construit.
Aujourd’hui, notre pays traverse une période agitée qui met en danger son avenir et son unité à cause de l’irresponsabilité de ses élites politiques qui méprisent le peuple, élites qui depuis plus d’une quarantaine d’années ont manqué de clairvoyance et de courage en matière de politique d’immigration, une immigration incontrôlée et massive qui a favorisé l’implantation d’un ennemi sur notre propre territoire. Par leur faute, la France est à présent défigurée, déchirée et martyrisée. Mais l’Histoire à laquelle nous devons faire référence en permanence nous montre qu’au cours de son passé la France a toujours su surmonter les crises, les dangers et les guerres qui l’ont tourmentée.
Et ce sont toujours dans ces temps difficiles, ces temps de division et de péril pour la nation qu’apparaissent des femmes ou des hommes qui vont donner un nouvel élan au pays.
Jeanne d’Arc en est l’exemple le plus emblématique car elle nous dit, elle nous crie, elle nous clame que même dans des situations difficiles le destin n’est pas écrit. Alors écoutons-la, suivons son message, soyons ses dignes héritiers. Le temps est venu de nous engager résolument dans cette tâche immense mais noble car légitime qui nous revient pour réveiller les consciences assoupies dans cette France charnelle encore en dormition. Oui, le temps est venu de rallumer la flamme de l’espérance. N’ayons pas peur et ne soyons plus des spectateurs résignés mais des acteurs de notre destin et de celui de la France en étant déterminés dans la défense de notre liberté et de notre identité comme Jeanne l’a été et adressons-lui une prière et une supplique.
O Jeanne, sainte patronne secondaire de la France que nous chérissons et incarnation de l’espérance, nous t’implorons, montre-nous le chemin, guide-nous dans ce combat légitime qu’il faut à présent livrer pour bouter hors du royaume ceux qui veulent notre mort, sans haine mais avec courage et détermination, pour délivrer notre patrie du péril mortel qui la guette. Alors, sachons cultiver cette vertu magistrale et théologale qu’est l’espérance incarnée par Jeanne.
Et n’oublions pas que des trois vertus théologales que sont la foi, la charité et l’espérance, Charles Péguy donne la primauté à l’espérance, car l’espérance c’est l’ébullition, l’aspiration sans cesse renouvelée qui anime l’homme. Sans l’espérance, l’univers sombrerait dans le dépérissement et finalement dans le néant. Dans Le Mystère des Saints Innocents, Charles Péguy fait parler Dieu et il écrit ceci :
« Je suis, dit Dieu, Seigneur des Trois Vertus.
La Foi est un grand arbre, c’est un chêne enraciné au cœur de France.
Et sous les ailes de cet arbre la Charité, ma fille la Charité abrite toutes les détresses du monde.
Et ma petite espérance n’est rien que cette petite promesse de bourgeon qui s’annonce au fin commencement d’avril ».
Alors, chers amis, comme Charles Péguy, sachons entrer dans cette espérance, « cette petite promesse de bourgeon » qui fleurit chaque printemps et sans lequel l’arbre ne pourrait vivre, cette espérance qui doit proclamer la renaissance de la France. Soyons ces bourgeons.
Général (2s) Antoine MARTINEZ
Président des Volontaires pour la France

image_pdf
0
0

41 Commentaires

  1. 2020, tout un symbole!.
    Deux fois 20!!!.
    De toute façon, au cours de cette année, il se passera des choses majeures et capitale pour la France.
    Politique?.
    Humanitaire?.
    Scientifique?.
    Préparons nous au grand chambardement.

  2. Voter pour le Christianisme et la royauté, qu’elle nouveauté! Votez RN plutôt vous serez plus utiles à la France.

  3. Ce sera dans cette 3ème crise que viendra le salut : la venue du Grand Monarque. Avec son couronnement tous les maux finiront. Il descend du Roi et de la Reine martyrs. C’est un Roi caché afin que certains prétendants ne puissent l’assassiner. Pour ramener le Roi choisi, il faut que tous ceux qui sont à présent soient balayés.
    Marie-Julie Jahenny est décédée le 4 mars 1941. Elle a donné trois dates : 80, 83, 84. En additionnant l’année de sa mort, cela nous donne les trois dates suivantes : 2021, 2024, 2025 (Peut-être 2021 comme date du début des événements, 2024 la date du couronnement de ce Roi, Henri V, et 2025 la fin de tous les malheurs).
    http://www.marie-julie-jahenny.fr/les-propheties-pour-la-france.htm#_Veillez_et_Prier_!_
    Donc début de la reconquête de la France seulement en 2022.

  4. C’est pour ça que cette année 2020 est à hauts risques, puisque pour les catholiques (comme c’est mon cas), nous savons très bien que la présence d’événements religieux déchaîne d’autant l’adversité.

    • Jeanne dite d’arc, du nom de ses parents adoptifs, est née à Paris en 1407.
      Son père Louis d’Orléans a été assassiné 15 jours plus tard, lorsqu’il revenait d’une visite nocturne à sa maitresse Isabeau de Bavière.
      C’est une dame de compagnie d’Isabeau, une d’Arc, qui a assuré le transfert de nuit dans le duché de Lorraine.
      La légende écrase l’histoire et lui survit, disait M Descamps!

  5. Mon Général vous avez tout à fait raison d’évoquer SAINTE JEHANNE D’ARC, afin de redonner espoir au français, Le Pen en son temps l’évoquait, il a amorcé le premier étage de la fusée, maintenant il faut marquer l’essai !!!
    Surtout il faut faire prendre conscience au français que leur vrai religion, est la religion Catholique, mais si beaucoup ne sont pas encore prêt dans leur tête.
    C’est comme le langage imposé par les mondialistes, il faut se débarrasser des » Fitres »
    et s’affirmer….Courage…le Dieu de Clotilde est toujours présent !
    A nous de le mériter, l’avenir nous appartient …la victoire finale ne se fera pas sans le Christ.
    Cristeros !!!

    • Oui il faut que la vraie foi catholique (pas celle d’un certain clergé) revive et Jeanne d’Arc doit être notre guide ! courage et espérance, ainsi nous vaincrons .

  6. Un symbole d’espoir.
    Tellement de similitudes entre cette période nationale et la notre. La patrie est trahie par ses pairs.
    Quand à l’Eglise, c’est elle qui l’a condamnèe.

  7. Article intéressant sur fdesouche: Soros a infiltré la cour européenne des droits de l’homme

  8. On est loin des féministes communistes qui veulent empêcher les mâles blancs d’être virils afin de grand-remplacer les hétérosexuels catholiques. Sainte Jeanne d’Arc devrait revenir pour sauver la FRANCE. Riposte laïque devrait organiser une Grande Messe en latin ou une veillée de prières pour implorer le Christ notre Seigneur de châtier les homosexuels qui n’aiment pas la FRANCE.

  9. Décidément, les engagements royalistes du Gl Martinez sentent le moisi!
    La légende de la pucelle d’Orléans avait été réactivé par Charles X, le dernier « roi de droit divin » sacré à Reims. Les curés s’étaient engouffrés derrière lui, responsable de la terreur blanche, et il en est encore, dont un général, qui croient à ces lunes.
    La princesse Jehanne, duchesse d’Orléans par intérim, avait été instrumentalisée par Yolande d’Anjou et la papauté avignonnaise pour remettre sur le trône, le « roi de Bourges ». Sa mission de catalyseur des Orléans et anti-bourguignons terminée, elle a été « lachée » par ses pygmalions.
     » « Nul ne peut refuser de combattre aux côtés d’une « envoyée de dieu », avait dit le pape, et ça a bien fonctionné.
    C’était au 15ème siècles et nous sommes en 2020, général!

    • Quel rabat-joie vous faites ! Qu’est-ce que ça peut vous faire que d’autres croient en… l’histoire que vous niez par parti-pris anticlérical ? Et les archives du procès de Jeanne d’Arc ne seraient que des inventions des curés ? Quelle négation grossière des réalités historiques, typique des « bouffeurs de curés » ! Quand on compare l’attitude de l’Eglise à celle des cocos et de leurs compagnons de route, il n’y a pas photo : le véritable « humanisme », la charité pour parler un langage qui vous défrise sont du côté de la première. La repentance de l’Eglise pour l’inquisition et ses dérives, versus rien côté coco pour les génocides, la dictature, les camps de travail ou camps de la mort. A votre place je serais moins fier de mon esprit critique !

      • Anne-Marie, heureusement qu’il y a encore de très nombreux Français qui pensent comme vous et pas comme ce monsieur Leo qui se veut « moderne » et pour qui notre passé ne compte pour rien !

      • BRAVO Anne-Marie G !!
        Si les cocos n’existaient pas, l’air serait plus respirable.
        ISLAM : 300 millions de morts
        COMMUNISME : 150 millions de morts
        Et ces deux plaies ne sont toujours pas éradiquées… HÉLAS !

      • « Quelle négation grossière des réalités historiques, typique des « bouffeurs de curés » Celle là faut quand même oser la sortir !!!
        « La repentance de l’Eglise pour l’inquisition et ses dérives, …. » La conversion forcée des peules nordiques (Saxons, Slaves etc) ,des Indiens d’Amériques, la destructions physiques des Païens et autres « mal-pensants » (Cathares…)et des cultures antiques (il y aurait de quoi en faire une bibliothèque) c’est pas seulement l’inquisition….

        • Renseignez-vous avant de dire n’importe quoi, il existe des encyclopédies qui pourraient vous remettre les pendules à l’heure bien mieux que moi sur les sujets que vous citez (wikipedia par exemple). Des gens qui citent leurs sources et ne balancent pas n’importe quelles accusations pour justifier leur haine anti-catholique.

      • Les bouffeurs de curés sont devenus des lèche-babouches. Et je préfère rester poli !!

    • André Léo « Vous qui entrez-ici, abandonnez toute espérance ». L’enfer de Dante.
      Le bon sens et l’amour de la France Macron ne connait pas. Ceux qui aiment vraiment leur pays et qui passent à l’action ont l’âme chevillée au corps et son rarement de grands érudits et absolument pas des nantis. C’est l’espérance qui aide à vivre.

    • Bonjour comme dans toute histoire humaine il y a le monde temporel et spirituel, regarder l Histoire en cartésien ne dénote pas un esprit critique et libre mais un conditionnement d école.Au dela de l histoire politique de Jeanne il y a le coté visionnaire qui peut se discuter (maladie, vrais miracle etc) mais il existe;De plus le royaume d Angleterre était a l époque traversé par des rites satanique jusque dans les hautes sphéres. Les rites de sorcelleries ne sont pas je le rappel les rigolades wika ce sont enlevements et viol d enfants, nécrophilie nécromancie nécrophagie etc . D ailleur il en est resté quelque chose puisque Gilles de Ray compagnon de Jeanne était devenu un sataniste.En fait une raison de plus de ne pas laisser la communauté se détruire.Bonne journée.

    • Je vous dirais bien de vous taire et imiter plutôt Benjamin Griveaux pour vous calmer (en prenant soin de ne pas nous infliger vos prouesses si elles sont du même tonneau que vos pensées !), mais mon lectorat pourrait être choqué ! Quoi qu’il en soit, le général Martinez n’est pas moisi. Par contre, vous, vous êtes faisandé à souhait ! Bonne soirée !

    • Inutile de répondre! jeanne a entendu des voix, celles de Colette de Corbie, de Poulangy qui l’a cornaquée, des dames de berlémont etc… comme le journaliste J Daniel, mort aujourd’hui. « dieu existe, je lui ai parlé » disait très sérieusement ce spécialiste de « l’information! La crédulité humaine est sans limite!

  10. Superbe texte Général.
    Mais combien vont en avoir pris connaissance ?
    Cela va-t-il réveiller les consciences Françaises anesthésiées depuis tant de décennies ?
    L’amour de notre Patrie va-t-il pour autant être réveillé auprès des masses engourdies cérébralement ?
    Optimiste pathologique, je veux répondre par l’affirmative à chacune de ces questions, mais, malgré notre nombre à défendre ces thèses, nous sommes encore bien seuls…
    Enfin ; pourquoi Jeanne d’Arc n’est-elle pas l’incarnation de notre Marianne Nationale ?
    Ne serait-ce pas plus symbolique qu’un mannequin ou autre actrice ?!…

  11. Sainte Jeanne d’Arc, sauvez la France ! Que Dieu aide à bouter l’ennemi hors de France !

    • je me souviens de ce chant que les bonnes soeurs de mon école nous faisaient entonner
      « sauvez sauvez la FRANCE AU NOM DU SACRE COEUR…..çà résonne encore dans mon coeur

  12. Un grand bravo au général Martinez et aux VPF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Vive la FRANCE ROYALE DE JEANNE D’ARC !

  13. Quel enchantement !
    Merci de tout cœur pour cet article qui porte un si joli texte.
    Sainte Jeanne d’Arc saura intervenir en 2020 pour nous montrer le chemin !
    Chaque fois qu’un ennemi a cru pouvoir mettre la main sur NOTRE PAYS, la main de Dieu a su stopper toutes ses manœuvres et déjouer tous ses plans.
    Gardons Foi et Espérance dans le grand combat qui se prépare.
    En Union de Prière
    http://www.saintjosephduweb.com/Que-signifie-l-expression-union-de-priere-udp_a887.html

  14. Arretez d’invoquer sans arrêt des temps où les Français (et Françaises) avaient du courage.
    On est en 2020. Y a-t-il un seul groupe de résistant en France ou en exil ???

  15. Merci de tout Coeur pour cet article et ce superbe texte du Général Martinez !!!
    On en a bien besoin en ce moment !
    Mille Grâces à vous !
    Isaac

Les commentaires sont fermés.