Ils imposent l’euthanasie pour les anciens en détresse respiratoire

Publié le 4 avril 2020 - par - 58 commentaires
Share

Josef Mengele ou un esprit qui hante encore certains, pour en finir avec les vieux qui coûtent trop cher comme le disent d’autres. (Euthanasie rimant avec État nazi) 

J’ai entendu, lors d’une émission, que dans le cadre de la prise en charge des patients COVID-19, un décret publié au Journal officiel du 29 mars 2020 modifie temporairement, jusqu’au 15 avril 2020, le périmètre d’utilisation, de prescription du RIVOTRIL 1 mg/mL solution à diluer injectable en ampoule (clonazépam).

Que signifie ce décret temporaire paru au journal officiel ? Il s’agit d’une autorisation de prescrire et de délivrer ce médicament hors autorisation de mise sur le marché (AMM) pour prendre en charge la détresse respiratoire chez les patients victimes du COVID-19 et même des suspects, si l’état clinique le justifie.

Je ne suis pas un adepte du complot mondialiste. De la main mystérieuse agissante, du bureau secret, de la grande table où se réunissent, la bave aux lèvres, des élites mondialistes qui veulent la mort du pauvre.

De même, je refuse les délires antisémites des uns, les accusations faciles des autres, et de tout ce qui n’est pas compréhensible au premier abord, pour beaucoup d’entre nous. Mais je m’interroge en lisant la suite. Dans cette utilisation hors autorisation de la mise sur le marché, les médecins doivent se référer aux protocoles établis par la société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) ; ils doivent indiquer sur l’ordonnance la mention « Prescription hors AMM dans le cadre du COVID-19 ». 

Que dois-je comprendre d’autre que c’est la possibilité qui est offerte aux médecins d’euthanasier tous ceux qu’ils jugeront en détresse respiratoire, et de ce fait, pallier, de cette manière, le manque de respirateurs dans les hôpitaux, et le déficit de lits pour accueillir ces malades !

Mais comment ne pas ressentir un malaise face à ce décret qui autorise l’injection d’une substance qui aboutira à la mort ? Conformément à cette dérogation, les pharmaciens d’officine sont autorisés à honorer une prescription de RIVOTRIL injectable chez des patients COVID-19. (Source)

Des pharmaciens font savoir que la délivrance de ce médicament n’a pas d’autre but que d’euthanasier les patients en détresse respiratoire ! Qui d’autres proteste ? Pas les médias, à part chez André Berkoff sur Sud Radio où un pharmacien a laissé aller sa colère à l’antenne, son refus de vendre, son horreur sur la volonté d’un ministre, Olivier Véran, sous le contrôle d’Emmanuel Macron,  qui envisage tranquillement d’achever nos anciens, voire plus jeunes !

C’est le grand silence de tous ceux qui ont participé peu ou prou à l’intoxication des Français. La porte-parole Sibeth N’Diaye ose nous dire que le gouvernement fera la chasse aux fausses informations ! Quelle ignominie n’est-ce pas, quand on sait que c’est ce même gouvernement qui n’a pas cessé de mentir, au moins par omission, sur les masques et les tests ! À force de vouloir entrer dans le moule de la pensée unique, il ne faudra pas s’étonner d’être dans l’unique pensée d’une moule disait Berkoff il y a quelques années ! Nous connaissons désormais la moule qui occupe le poste de porte-parole du gouvernement ! Qu’en pense Brigitte Macron qui n’est pas toute jeune ?  On imagine sans peine qu’elle choisira le traitement de Didier Raoult.

Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l’est de la rouille disait le marquis de Rivarol ! Surtout quand parmi ces peuples, il y a des individus au pouvoir qui autorisent des « blouses blanches » à achever des malades.

Voici le texte officiel validé par le ministère orwellien de la Santé et de la solidarité ! Le midazolam injectable est le médicament de première intention pour réaliser une sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès (SPCMD). Dans le cas où le midazolam n’est pas accessible, il peut être remplacé par une autre benzodiazépine comme le clonazépam (Rivotril).

Actuellement, il est disponible uniquement à l’hôpital.

La mise à disposition, en ville, dans les pharmacies, pour des médecins qui prennent en charge des patients en fin de vie, à leur domicile, est programmée pour le mois de juin.  Cette décision a été annoncée par le ministère des Solidarités et de la Santé début 2020, suite aux recommandations de la HAS sur les modalités d’utilisation des médicaments de sédation.

Des femmes et des hommes âgés, tous confinés dans leurs appartements, dans leurs maisons, voire des maisons de retraite, sont et seront à la merci d’un médecin qui, au nom d’une « détresse respiratoire décrétée« , pourra mettre fin à la vie de nos pères et de nos mères, et qui d’autres encore ! 

Gérard Brazon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Filoxera

Jean Luc sans et iseo sont visiblement dans le déni de réalité qui touche les anciens et futurs électeurs de LREM…tout comme l étaient les allemands fin 1944 lorsque la solution finale commençait à être connue par la population ..Ce qui se passe sous nos yeux est tellement énorme et monstrueux …car cet arrêté transitoire jusqu au 15 avril est une autorisation aux médecins de tuer en silence ceux que le gouvernement a décidé de faire mourir..ou est la religion la dedans Iseo ? Et bien quand Gerard 78 ans a la retraite confiné depuis un mois et Mohamed 30 ans en surpoids, au RSA et petit traficant de drogues n ayant pas ete confine arriveront en même temps aux urgences en détresse respiratoire devinez à qui les médecins prescriront le Rivotril à cause du manque de tout ?

jeepy

Juste une indication. Il s’avère que les gens en détresse respiratoire meurent « étouffés »!!!
ne pensez-vous pas que dans ce cas, plutot que de les laisser agoniser de cette horrible façon, le fait d’abréger leurs souffrance serait ce qui serait le moins pire pour eux?? j’execre macron et sa clique mais on ne peut tout contredire car c’est macron!! Là je pense que l’utilisation de ce produit est justifié. ET faisons un peu confiances aux medecins et infirmières qui eux, ne sont pas des assassins!

eureka06000

c’est cela, faisons confiance au docteur Sanchez comme avec Vincent Lambert ?

Gérard D.

Avant la WWII, Hitler avait donné des instructions pour éliminer tous les « débiles » et autres handicapés. La cible n’est pas la même mais l’esprit de cet acte oui.

saurer

Bien vu Gérard Brazon. Alors qu’ils sont en passe de franchir la porte de l’abattoir, il y a encore des naïfs pour dire, « ah, mais c’est pour notre bien, ils l’ont dit à la télé » ! … fermez le banc …

THE-END

Josef Mengele ça va pas non !!! c’est choupi-tue-net

POLYEUCTE

Pourquoi « jusqu’au 15 avril » ?? Cela cache encore qq chose !
Promotion du Rivotril ? Comme la Quinzaine du Blanc ?
Je pense, simplement, pour aider à « passer le pic »… en douceur !

katarina

le prix de ce médicament a été multiplié par 45!

Martel

De même, je refuse les délires antisémites des uns, les accusations faciles des autres, et de tout ce qui n’est pas compréhensible au premier abord, :: il faut ouvrir les « quinquets » mon brave Gérard ! regarde qui sont les conseillés de macron ,, as-tu vu un « pegnot » franchouillard !! alors stop

kamisan

Arriver à associer les nazis aux évènements tragiques actuels, trop fort l’ «  »historien » », mdr, c’est l’opération « gegen fueur ???

Gerard D.

Vous ne connaissez absolument pas les dessous de l’Histoire de WW II, Hitler avait donné pour instructions en 1936 d’éliminer tous les débiles et handicapés, ce qui a été fait. Ce qui est fait avec nos anciens n’est pas la même cible, mais c’est le même objectif.

Sophie Durand

@Gérard
Il n’y a pas de paracétamol dans le rivotril, apparemment. Mais cela n’enlève rien à ce texte, qui est excellent.

JEAN LUC SANS

vous êtes peut-être passionné d’histoire, mais manifestement vous ne connaissez rien à la médecine. Alors restez dans votre domaine de compétence, vous risquez d’affoler des esprits faibles.

Jacqueline

Expliquer moi pourquoi on classe la chloro… En médicament dangereux et qui l’on autorise le rivotrl intraveineux ( dans le même temps)???je voudrais comprendre, rien de plus.

ISEO

Tissu de conneries ! On est loin de la vocation première de RL, consistant à dénoncer la religion. Le délire a pris le pas sur le reste. Les vieux ont vocation de mourir. C’est ainsi !

Nat

« les vieux » ne seraient peut être pas morts s’il y avait eu assez de respirateurs, et s’il n’ yen a pas assez, c’est la faute à qui tête de colibri?

Luc

Dégoûtants personnages ceux qui pensent comme vous .n oubliez pas que ces vieux ont fait plus pour la France que vous aujourd’hui. Cette façon de penser est ignoble. En passant il y a des jeunes qui sont morts du coronavirus. Vous me dégoûtez🤑

ahje

Macron est à la France ce que covid19 est aux EHPADs

Olivia

Une pétition vient de sortir sur Mes.Opinions.com pour protester contre ce nouveau scandale d’Etat. Le titre en est : « Non à la légalisation de l’euthanasie pour les séniors atteint par le Covid 19 » – Merci à ceux qui veulent la signer. Vous pouvez laisser un commentaire. Je ne me suis pas privée d’écrire tout ce que je pense à ceux qui nous dirigent car la pétition est directement adressée à Macron et E. Philippe.

RODRIGUE

Qui d’autre cher Gérard ? Les cancéreux qui ne recevront pas ni rayon, ni chimio, les dialysé qui ne peuvent aller faire leurs séances hebdomadaires et j’en oublie !
Ce gouvernement est une association de criminel, Mengele Macron et sa clique devront finir comme les nazis qu’ils sont !

Olfendric

Ce n’est pas de l’euthanasie, c’est pour empêcher les convulsions et toux douloureuses qui précèdent la mort et provoquer un état d’apaisement. D’un point de vue scientifique, lorsque la mort survient, les neurones libèrent toute leur énergie, dans une dernière vague qui gagne tout le cerveau, ce phénomène est observé aussi chez les personnes en sédation, donc ça ne change rien.

JEAN LUC SANS

exactement merci de votre commentaire.

Paoli

Je ne veux pas mourir euthanasiee …..procede Degueulasse et digne d hitler …en 2020 des tueurs semblables existent encore ? Et dans notre pays dit civilise ,,,que la justice divine fasse son travail ,

Clamp

En juin, on aura passé le pic, j’ose espérer que la chloroquine sera disponible, donc le problème ne sera plus d’actualité et ce décret ne sera pas appliqué. Cela dit, l’euthanasie est parfois l’action la plus humaine qu’on puisse appliquer. Par contre, il faut que toutes les parties soient d’accords pour l’envisager, ça ne peut pas se faire à la légère. Le problème dans le cas covid, c’est qu’on euthanasie ( assassine en réalité dans ce cas ) aussi des gens qui ont encore une chance d’être sauvés pour faire de la place à d’autres qui en ont juste un peu plus ou qui sont plus jeunes, c’est ça qui est inacceptable, qu’on soit arrivé à une situation qui nous oblige à pareille extrémité, c’est ça qui est impardonnable, alors qu’on n’est pas en guerre et censés être la 6 ( ou 7/8 ? ) ème puiss

RODRIGUE

Clamp,
Cela dit, l’euthanasie est parfois l’action la plus humaine qu’on puisse appliquer,
Non, les soins palliatifs sont amplement suffisants, on sait très bien soulager la douleur physique ainsi que la douleur psychologique !
Ce que vous dites est monstrueux et à titre personnel et plusieurs fois je sais ce dont je parle !
C’est comme dire, si il m’arrive qque chose n’hésitez pas à….parlez-en à M. LAMBERT que notre pouvoir n’a pas hésité à euthanasier alors qu’il s’accrochait à la vie !
Cela montre bien la culture de la mort qui est dans leur idéologie, Avortement à outrance, euthanasie généralisée, non assistance à personnes malades risquant la mort, cancéreux, dialysés….
Macron est un criminel, lui et tous les membres de son gouvernement ainsi que tous ceux qui cautionnent!

Clamp

RODRIGUE, Vincent Lambert n’a pas été euthanasié, il a été assassiné, c’était un homme qui n’était pas du tout menacé de mourir, il allait progressivement se réparer et sortir toujours plus de son état végétatif, il avait juste besoin que sa mère le prenne en charge. Ce que vous appelez les soins palliatifs, lorsqu’en fait ça ne suffit plus, ce qui arrive, c’est ce qui se termine par l’euthanasie car lorsque le corps n’est plus que douleur, inconfort et prison, le seul soulagement qui reste est le sommeil que rien n’interrompt plus. C’est ce qu’on appelle euthanasie. Ne prononcez pas de mots inutilement violents, vous savez, ceux qui sont pour une mort douce plutôt que violente à quelques jours d’intervalle trouve aussi monstrueux ceux qui sont contre. Justifiez calmement et tout ira bien.

Jonathan Zaroff

« Cela dit, l’euthanasie est parfois l’action la plus humaine qu’on puisse appliquer ».
Tous ceux qui se lancent dans ce débat sur l’euthanasie commettent la même erreur, qui consiste à raisonner sur le plan humain..
Vous oubliez juste une chose : quand Jacques Attali envisage l’euthanaise, lui, ce n’est pas en termes humains qu’il résonne, mais économiques, et son échelle d’action, ce n’est pas l’humain, c’est la planète !
Pensez-y !

amandinelonchamp

L’AVENIR DE LA VIE de Jaques Attali (1981) :  » Dès qu’il dépasse 60-65 ans , l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société .La vieillesse est actuellement un marché mais il n’est pas solvable .Je suis pour ma part , en tant que socialiste contre l’allongement de la vie . L’euthanasie sera un de nos instruments essentiels de nos sociétés futures , dans tous les cas de figure  » . 💉⚰

Clamp

amandinelonchamp, voyez ma réponse à Jonathan plus haut, je n’ai pas à faire payer aux mourants le prix de l’esprit dérangé d’Attali.

Patapon

Excellente remarque, criante de vérité ! Et pourtant je dois avouer que n’y avais pas songé !

Clamp

Jonathan Zaroff, je sais penser ne vous inquiétez pas. Si vous me dîtes, comme vous le faîtes analogiquement et comme tant d’autres l’ont fait avant vous, qu’il faut laisser tous les musulmans du monde entrer en France parce que les allemands ont voulu tuer tous les juifs d’Europe, je vous dis non. Les musulmans ne sont pas les juifs, et empêcher d’entrer, ce n’est pas massacrer. L’euthanasie, ce n’est pas l’assassinat de tous les plus de 60 ans, et les intentions cachés d’Attali n’ont pas à m’empêcher d’agir en fonction de ma conscience pour soulager la douleur des mourants. Chaque mot a un sens précis, il faut se méfier du législateur c’est un fait, mais pas en imposer la torture pour tous comme unique prix possible.

katarina

comme nous sommes tous isolés et surtout confinés jusqu’au 15 avril, ce médicament remboursé par la caisse donc par nous qui allons payer le prix qui a été multiplié pour cette opération par 45

patphil

vidéo d’andré berkoff sur sudradio:
https://www.youtube.com/watch?v=V-mEDFk8o3E

amandinelonchamp

Merci beaucoup Patphil , je viens de l’écouter , c’est un cauchemar !

Chris

Désolée de vous dire que cet article est ridicule car plein d erreurs !
Vous parlez au début de « rivotril » c est un antiépileptique courant …je ne vois pas où est le problème …puis vous dites que le « rivotril » est un dérivé de paracetamol : encore faux !
Vérifiez le Vidal !!!
Et si tel était le cas ….ou serait le problème ???
Et enfin à la fin de l article on comprend que vous vous êtes complètement mélangé les pinceaux et q vous parliez de l Hypnovel médication indispensable en Réa et dans d autre cas …utilisé en fin de vie mais selon son utilisation ne conduit pas forcément à la mort…..
Mr Brazon , je vous apprécie bien mais de grâce , ne vous occupez pas de médecine !
Un tel article dévalorise incroyablement ce merveilleux site !

Dominique Plagne

Ah ! Merci !

Anton

Effectivement, le clonazepam (ou Rivotril, nom commercial) n’a rien à voir avec le paracétamol (Doliprane ou Dafalgan): c’est une molécule de la famille des benzodiazépines (terminaison en -am) dont font partie également le midazolam (Hypnovel en France ou Dormicum dans d’autres pays), utilisé principalement en anesthésie-réanimation ou en soins palliatifs comme comme sédatifs ou le diazépam (Valium, que tout le monde connaît depuis des lustres). Mieux vaut être précis en ces matières.

JOSEPH D ARIMATHIE

EUTHANASIE ETAT NAZI !

Lisa

Euthanasie programmée,
cobayes humains pour des tests de médicaments prescrits pour certains aux malades du sida, le traitement du prof n’est pas administré selon ses préconisations (donc on connait le résultat).
test pour une durée de 3 semaines pour la transfusion d’anticorps prélevés sur des donneurs guéris du corona, quelle usine à gaz!
test du sang d’un ver marin qui pourrait aider les malades en détresse respiratoire

Ils ont sous la main des centaines de cobayes, ils s’en donnent à cœur joie! Ils ont tout leur temps!
Tout ceci est il normal dans l’urgence sanitaire ou nous sommes, est-ce éthique?

Tout sauf la chloroquine et l’antibio !
Ces gens sont des criminels, du sang de ver marin…………..et pourquoi pas de la fiente de cormoran…….

Jonathan Zaroff

« Je ne suis pas un adepte du complot mondialiste ».

Cependant, il arrive un moment où quand les faits sont là, indéniables, accumulés, vérifiables, continuer à les nier, c’est se renier soi-même.
Raisonner comme cela, M. Brazon, c’est tendre la main aux mondialistes, c’est offrir sa gorge au couteau de l’égorgeur.

Pour moi, les choses sont claires et il n’y a plus de place pour le doute.

anonyme

Inutile de préciser que vous n’êtes pas un adepte du complot mondialiste puisque vous remettez sans cesse sur le tapis le complot nazi.

Durocher

Excellent article comme toujours, merci M. Brazon.
Cependant une retenue : je ne cautionne plus du tout les expressions de « justification » comme : « Je ne suis pas un adepte du complot mondialiste, mais… », ou « Je ne suis pas raciste, mais… »
Quel besoin de se justifier ? Je reconnais pratiquer moi-même beaucoup cette parade « je ne suis pas (ceci ou cela) mais… », cependant à titre personnel je n’hésite pas à dire « OUI, je suis raciste et je l’assume, et voilà ma pensée… ». Même si ça en fait hurler certains je m’en fous car je sais qu’au fond la plupart pensent pareil mais n’osent pas l’avouer.

ISAAC

Tout à fait d’accord ! Parlons…en VÉRITÉ !
J’ai toujours un -certain- respect pour un « ennemi » qui parle vrai ! et de la méfiance et même du dégoût pour les hypocrites/politiquement correct qui partagent (de prime abord) mes actes idées !! Si on veut changer les choses, même (et surtout) entre opposants, commençons à dire les choses comme nous le pensons !
Isaac