Le Grand remplacement des Églises par les mosquées

Eglises-demolition.jpg

Philippe de Villiers nous parle depuis longtemps déjà de ce Grand remplacement des églises par les mosquées. Il cite Schopenhauer : « Toute vérité franchit trois étapes : d’abord elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. »

La France est en danger. Il est grand temps de donner l’alerte, de sonner l’alarme. Il faut sonner les cloches. Pas le glas, car la France n’est pas morte. Mais le tocsin, pour qu’elle ne meure pas.

Philippe de Villiers a écrit un livre sur les Mosquées de Roissy afin que les Français sachent et prennent conscience de la gravité extrême de la situation que la caste politique cache, à l’abri de ses rentes de situation. Elle ne veut pas qu’on la dérange. Elle veut continuer sa partie. Sur le pont du Titanic.

Elle répugne à aborder la seule question qui vaille : un pays peut perdre sa richesse, il n’en meurt pas. Il peut perdre ses libertés, être accablé d’impôts, voir détruire ses paysages, perdre sa souveraineté même, il n’en meurt pas. De tout cela, il peut se relever. Mais s’il perd son identité, qu’il ne sait plus ce qu’il est, d’où il vient, où est sa vraie richesse, alors il meurt. Un peuple qui perd la mémoire perd son histoire.

Quand il se croit en pays conquis et qu’il a des complices dans la place, le recteur de la Grande Mosquée de Paris peut tout oser. En ce jour de Pâques, le 5 avril 2015 au Bourget, devant un public de 50 000 croyants, il cite l’objectif à atteindre : « Nous avons 2 200 mosquées, il en faut le double d’ici deux ans ! »

Il faut de la compréhension contre l’islam des caves où se cache le fanatisme. Monseigneur Dubost bat sa coulpe et prie « pour que des églises deviennent des mosquées« . L’idée d’abandonner un lieu de culte à l’Islam ne choque pas les dévots utiles. Ils sont les compagnons de route des conquérants du Coran.

Le recteur Boubakeur poussera son avantage afin de transformer les églises vides en mosquées.

Devant les apôtres du Vivre-Ensemble, Dalil Boubakeur précise sa pensée : « Pourquoi pas ? C’est le même Dieu, ce sont des rites voisins, fraternels… » Sa vision est mathématique, « on pourrait mettre les plus à la place des moins » : moins d’églises = plus de mosquées, ce sont des lieux de culte remplaçables.

Des mosquées qui manquent contre des églises vides, c’est mathématique ! C’est simple…

La profession de foi des Frères musulmans : « L’islam est notre objectif, le Prophète est notre chef, le Coran est notre loi. » Les islamistes radicaux veulent la France. La nouvelle conquête est En Marche !

Après chaque acte de guerre, nos dirigeants ferment les yeux et répondent : « Ils n’auront pas ma haine… » On ne désigne pas l’ennemi, on ne nomme pas le mal. On ne lutte pas contre le terrorisme de ceux qui terrorisent avec le couteau qui égorge ou avec la kalachnikov, ou avec le camion qui écrase les gens.

Les dévots utiles descendent dans la rue et déposent des bougies pour émouvoir les tueurs, pour la paix et la fraternité universelle, pour attendrir les assassins. On est tous frères, il faut aimer nos ennemis.

Pourquoi ne pas remplacer les églises par des mosquées ? À Molenbeek, après les attentats, cette nouvelle voie a été inaugurée. L’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr De Kezel, a annoncé la décision des évêques belges « d’intégrer l’islam dans l’enseignement catholique ».

L’évêque d’Auch, Mgr Maurice Gardès, soucieux de « l’Accueil de l’Autre » a distrait une part du denier du culte pour l’affecter à la reconstruction de la mosquée d’Auch. L’évêque d’Évry invite les musulmans et le Coran dans la basilique de Longpont, dans l’Essonne. On communie dans la religion des droits de l’homme.

La voix forte de l’écrivain Denis Tillinac s’élève : « Une église n’est pas une mosquée ! »

Toutes ces églises de pierre et ces cloches ancestrales appartiennent à la personnalité française. Nul ne peut en disposer. Elles mettent chaque jour en nos humeurs si changeantes un peu de pérennité.

Elles sont la haute mémoire de « ce cher et vieux pays ». C’est pourquoi il ne faut pas y toucher. Il ne faut pas déranger nos paysages intimes. C’est la civilisation. La nôtre. Elle n’est pas échangeable. On ne peut pas la troquer contre une autre. Ce sont nos nostalgies, nos pèlerinages au cœur de la France éternelle !

La France n’est pas un espace aléatoire, une terra nullius. Nul ne peut en disposer comme d’une feuille blanche. Il y va de la concorde civile. Elle impose de respecter l’épaisseur du temps, au sens de la prière ! Surtout le dimanche de Pâques ! Or, en ce jour de la fête de Pâques, c’est la joie des retrouvailles.

Thierry Michaud-Nérard

(librement adapté de Les cloches sonneront-elles encore demain ?, de Philippe de Villiers, Éditions Albin Michel)

 

image_pdfimage_print
6
1

14 Commentaires

    • C’est pour ça que la France est dans cet état catastrophique que vous ne semblez pas déplorer. Allez voter Méluche le 10 avril puis venez vous en vanter et vous réjouir de la créolisation…

      • La moitié des Français ne croit en aucun dieu, je doute que ce pauvre Mélenchon fasse 50% des voix

    • c’est à cause des gens comme vous que les églises se sont vidées et que les jeunes se sont tournés vers d’autres croyances; les gens ont , pour beaucoup, besoin de croire en quelque chose; pendant un moment il y a eu les sectes………puis de + en + l’Islam chez les jeunes en quete de spiritualité.
      « chassez le catholicisme , vous aurez l’islam  » disait Voltaire, victor Hugo disait la meme chose.

      • Les gens intelligents n’ont besoin d’aucun dieu.
        Navré pour vous que ce ne soit pas votre cas, cher ami.

        • Vanité des vanités, tout est vanité ! (l’Écclésiaste, 1 : 2)

  1. pour une fois , entierement d accord avec vous ! les eglises sont effectivement nos paysages intimes et rien ni personne n a le droit de les changer ; de les pervertir ! j ai rosse un muz qui salissait D URINE la cathedrale ou SAINT LOUIS s est marie avec MARGUERITE DE PROVENCE et il a compris qui fait le loup et qui fait l agneau ! c est dans le coran ; si tu es un mouton je serais un loup et vice versa .LES EGLISES NE DOIVENT JAMAIS DEVENIR DES MOSQUEES et on refuse d entendre le muezin appeller a la priere comme a cologne !notre identite est judeo chretienne matinee de la foi des chevaliers qui suivirent HUGHES DE PAYN . NON NOBIS DOMINE NON NOBIS SED NOMINE TUO DEAM … mais il va falloir virer ce pape gaucho promondialiste et islamo fellationiste . s est t il paxe avec le panzer cardinal ? ACH SO …

  2. trois évèques islamophiles dénoncés ici,
    L’archevêque de Malines-Bruxelles,
    L’évêque d’Auch,
    L’évêque d’Évry
    et les autres sont en accord avec le pape !
    quand je pense que des cathos vont voter macron…

    • Les vrais cathos ne votent pas Macron. Ce sont des cathos de façade. Regardez dans les meetings, chez les adhérents de Zemmour, les vrais cathos sont quasi majoritaires.

  3. Les musulmans n’ont pas besoin de mosquée. Il n’y a pas de sacrement dans l’islam ni de liturgie. A l mosquée on fait la prière qu’on peut faire chez soi et on écoute le semon de l’imam, c’est tout!

  4. Possible ….mais comme la construction et le fonctionnement des mosquées sont largement financés par la taxe halal que le Zemmour veut maintenir, j’attends que l’on m’explique comment on freinera ce remplacement églises par mosquées.

  5. La religion n’est pas ma tasse de thé.
    Surtout depuis l’époque où Mgr « Mohamed » Duval, archevêque d’Alger prêchait : « Soyez bons avec nos frères musulmans qui nous aiment tant » alors que les bombes et les égorgements ne se comptaient plus.
    Cependant, si je me méfie de ces cathos naïfs qui ont fait entrer ensuite les loups dans la bergerie en métropole, je considère que les églises appartiennent au patrimoine de tous les Français, elles sont des témoins de l’histoire de notre pays, elles ont longtemps servi de ciment à la pérennité de notre culture, et certaines sont ou abritent de véritables œuvres d’art.
    Nul ne devrait pouvoir en disposer à sa guise.

  6. C’est le sens de l’ Histoire des humains… les églises ont remplacé les temples païens par la destruction violente, désormais elles sont remplacées à leur tour de la même manière par d’autres cultes qui eux même subiront la sanction quand l’heure sera venue…

  7. On ne va pas entrer en conflit pour des tas de pierres. On ne croient plus les musulmans croient beaucoup. Et croissent . On se reproduit peu les musulmans beaucoup. L’idéal n’est il pas de vivre en harmonie incroyants et croyants avec l’écologie qui recycle le bâti existant? . Ce pourrait être un programme électoral ! Il parait que c’est Trop tard .. mais on me dit qu’il reste le vote Zemmour ..allez zou Macron exit

Les commentaires sont fermés.