Le grand remplacement existe aussi chez les truands

Publié le 31 mai 2018 - par - 19 commentaires - 3 641 vues
Share

 

 

 

A Marseille et Lyon, les parrains français sont supplantés par de nouvelles figures issues de l’immigration, et des fusillades éclatent en pleine rue (trois le 29 mai dans la banlieue de Lyon, une le 30 mai)

A Marseille, Jacky Imbert est le dernier parrain français encore en vie, très attaché à sa femme et à sa famille. Il se dit à la retraite et il est sur le vieux port, dans un bistrot, chaque après-midi pour jouer aux cartes, le dos à la vitre, le privilège des grands.

 

Exit les Jacky Imbert, Henri le Nantais, Mémé et Antoine Guérini, Marcantoni, Gilbert Gabayet, Domenico Cocco, des parrains bien français, qui « tenaient tant bien que mal » les grandes villes. Ils ont été butés, mis à la retraite et supplantés par de nouvelles figures emblématiques du milieu, comme Hambli le Mulhousien, Saïd le Nantais, ou encore Nono le Barge. (https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/lyon-le-sang-des-caids-pourrait-couler-002604073.html).

A Lyon, le nouveau parrain a 3 femmes et 37 enfants

Situation identique à Lyon où de vieilles familles du milieu, spécialisées dans la prostitution et la drogue ( https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/le-milieu-marseillais-enterre-ses-morts-un-lyonnais-abattu-002608477.html ), sont obligées de composer avec de nouveau caïds bien français, à l’image de Bouarfa, proche du clan Cocco, qui a acheté un ancien couvent (une vraie forteresse) à Chassieu, dans lequel il loge ses trois femmes, avec lesquelles il a eu trente-sept enfants. Selon des sources judiciaires, suite aux récents raids des marseillais à Lyon, il aurait fait évacuer une grosse partie de sa famille vers le Maroc. Il n’a gardé auprès de lui que son fils aîné Abdelhakim, « sur les radars des policiers des stups » depuis de nombreuses années. ( https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/de-nombreux-coups-de-feu-echanges-dans-la-banlieue-de-lyon-2-gendarmes-blesses-002604507.html ).

L’incontournable parrain de Lyon Gilbert Gabayet, qui a encore eu les honneurs de la presse, il a quelques temps, lorsque les policiers ont découvert dans un hangar lui appartenant, en face de sa propriété de 16 hectares à Tramoyes, à la limite de l’Ain et du Rhône, un stock d’un centaine de kalachnikovs, beaucoup de grenades et d’explosifs. Pour préparer son retour ? Non, il semble avoir été contraint de passer la main face aux féroces.

Le Who’s Who des parrains français : combien sont encore en vie ?

Aussitôt, le quotidien Le Progrès ressortait le passé de ce paisible retraité :  » À son âge, les jours de prison comptent double, il le sait. Il a accusé le coup en quittant les locaux de la PJ en direction du palais de justice, conscient qu’on risquait de ne pas lui pardonner ce coup là… Dans le temps, on l’avait dit proche du clan Nivois, à l’époque agitée du milieu lyonnais. Trafic de voitures, proxénétisme, on lui prêtait un rôle actif parmi les beaux mecs des années soixante-dix et quatre-vingt. Son casier porte les traces de quelques entorses au règlement. Mais il n’était plus inquiété depuis belle lurette. Policiers et gendarmes n’ont jamais vraiment cessé de s’interroger sur son influence persistante dans le milieu, le vrai.

« Quand un règlement de compte finissait dans un bois du secteur, comme à la fin des années quatre-vingt-dix, les enquêteurs pensaient à lui. Les regards se tournaient encore vers lui lorsqu’un camion chargé de drogue se perdait dans le brouillard des Dombes, au début des années 2000. Victime de sa seule réputation, Gab’ n’était jamais retombé. Il avait repris une boîte de nuit, sur les bords de Saône, revendue avant de servir l’année dernière au décor du film sur le gang des Lyonnais. Encore un clin d’œil du passé. Avec cet arsenal planqué de l’autre côté de la route, les ennuis se conjuguent au présent. L’ancien carrossier s’était rangé des voitures, retiré en patriarche dans sa demeure au cachet de ferme rénovée, avec poutres au plafond élevé. Dans son parc, au milieu d’un étang, le père Gab a érigé sur une île une réplique de la statue de la Liberté. Pour éloigner le mauvais sort…. ».

Beaucoup de parrains sont enterrés, victimes de nouveaux caïds très féroces, issus de l’immigration et des quartiers de banlieue

Le mauvais sort des nouveaux parrains issus de l’immigration et qui ne « respectent plus rien » ?… L’arsenal découvert à Tramoyes était peut être là uniquement parce que « le père Gab » se sent menacé par tous ces nouveaux caïds qui ont traversé la Méditerranée. Allez savoir…. Même pour les truands français, la vie paisible à proximité des grandes villes n’est plus ce qu’elle était.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411
Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

Le patron du Dauphiné Libéré sera jugé pour violences le 28 mai

Migrants dans l’Ardèche : Francis Gruzelle dénonce les mensonges de l’Etat

Attaque terroriste de Paris : Khamzat Azimov est passé par Strasbourg

29 % des musulmans contestent la République, 70% mangent toujours halal

Ardèche : le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat

Sandra, 44 ans, meurt de froid dans la rue, les clandestins musulmans dorment au chaud…

Islam à l’université de Strasbourg : la drôle de potion du Dr Beretz

Encore une zone de non droit et des émeutes à Carpentras

La CAF, 3e Lieu Saint de l’islam


http://www.dna.fr/faits-divers/2013/03/09/djihad-la-filiere-francaise

Exclusif : « Coup de balai » au siège de la police Parisienne, Falcone viré !

Migrants dans l’Ardèche : Francis Gruzelle dénonce les mensonges de l’Etat

Exclusif orphelinats : la galère de Noël pour les enfants placés

Conditions de travail « préhistoriques » à la Grotte Chauvet

France : ce qu’il manque le plus à nos politiques

Valence : quatre Spahis qui protégeaient la mosquée attaqués par une « voiture folle »

Tantonville : les migrants arrivent dans le château, Cazeneuve a gagné

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Denis F

« A Lyon, le nouveau parrain a 3 femmes et 37 enfants »
Je connais la HAINE du maçon hypocrite pour Dieu et la spiritualité, mais quand même, au point de valider une telle situation?
MAIS SI, BIEN SUR!
Salir aussi le mariage fait bien partie, déjà, des objectifs, engagés, et poursuivis…
Multiplier les héritiers, pour détruire la propriété privée relève de la même démagogie…
Que des pauvres, à exploiter!
De nouveaux « hommes », TOTALEMENT soumis aux NOUVEAUX THEOCRATES, DEMIURGES…
Seule leur éradication rétablira, peut-être pas l’équilibre de l’univers, mais au moins l’équilibre de la FRANCE!

dufaitrez

Vous êtes « infiltré » ou quoi ? Pour en savoir tant ! Bravo, en tous cas…
Je ne donne pas cher de votre peau ! Adieu ?

Yohann Le Debattant

Audiard aurait du mal à refaire les « Tontons flingueurs » aujourd’hui. Les « ‘z’y va », « nique ta mère » et autres « sur le coran », ça ferait pas très crédible…

Carole

<mais où vont les balles " perdues " ????????????

pascal

Des saloperies qui remplacent d’autres saloperies. Franchement votre racisme et la haine de l’autre n’ont pas de limites!

Joël(1)

Analyse irrationnelle d’ado gauchiste (style choix entre peste/choléra!!!!)

Kader Oussel

Il y a saloperies et saloperies. Pourquoi en importer, voilà la question. On en a suffisamment sur notre sol, non ?

le Franc

peut-être que l’économie réelle fonctionne en grande partie grâce aux industries des saloperies ; pornographie, pédophilie, esclavage sexuel, drogues, emplois « aidés » (= non fournis par les bénéfices), jeux videos de + en + extrêmes, industries de l’armement, ( fonctionnalité de la guerre pour faire tourner les boutiques), contrebandes diverses ( tout ce qui est plus cher qu’à côté ou interdit ), robotisation de l’économie non illégale ( 1 robot à la place de 1000 humains), les « jeux » de la française des jeux etc etc…..sans compter la finance, la spéculation sur les devises et matières premières….donc, comme on ne veut pas vivre comme des amish…

Kader Oussel

Prêchez-vous pour votre chapelle ?
« comme on ne veut pas vivre comme des amish… » Vous savez, il ne suffit pas de vouloir. On peut se retrouver du jour au lendemain dans une situation où le niveau et le style de vie des Amish nous sembleront enviables.
Quand ?
Quand on nous présentera enfin l’addition de la dette !

Denis F

Figurez-vous que, à défaut de pouvoir avoir encore cette tranquillité en Europe, et particulièrement en France, j’en rêverais, moi, de devenir Amish… pour vivre paisiblement et sainement, loin du chaos et de la médiocrité érigée en mérite et/ou réussite!!!

Kader Oussel

Certainement, les Amish ne sont pas fous. Je ne sais comment ils arrivent à se maintenir, mais c’est un mode de vie qui vaut bien le nôtre.

cynocéphale

Pasqu’un bandit muzz ou clandestin c’est pas une saloperie, vas y confie lui ta soeur pour voir si y sont si… quoi d’ailleurs? Allez vas y dis nous les qualités que tu leur trouves, lâche, toi!
PS: pas besoin de la leur confier, elle est déjà en cloque, prise dans un chiotte de boîte de nuit par une de ces chances de la raie publique.
Et ouai j’ai la haine de l’autre dans le genre antifa de ta sale race de pseudo-cool. Vas vite pleurer chez Macrouillette et sa maman maintenant.

Kader Oussel

Il me semble que vous ne m’avez pas compris. Relisez-moi quand vous serez calmé.

cynocéphale

@qu’a des roues c’est la deuche
Mais non votre com est très pertinente c’est Pacs sale qui m’a fait monter les tours….

Denis F

Chez vous, le mot d’ordre c’est HAINE, et pas haine, détestation, ou, inversement, préférence!
Pu… naise
C’est vrai que Cadet Rousselle abuse un peu du langage et de l’inconscient populaire avec son pseudo (mais merci de me ramener en enfance et de relire des paroles…dont j’ignorais la totalité!).
Comme dans tout, il existe des degrés, y compris dans la saloperie, l’infamie, l’ignominie, la perfidie, et justement c’est ce que Kader Oussel (Certainement pas Kader du tout…), disait.
Voyez mon commentaire sur le code d’honneur des truands, qui en avaient sans doute plus, avant, ici, que bien des péquins qui n’en connaissent même plus le sens aujourd’hui.
Et je parle d’honneur, et pas de c…, parce que, maintenant, le meilleur moyen d’en avoir de grosses c’est de ne pas s’en servir

le Franc

le racisme étant une donnée fondamentale, en faire un délit ne l’abolira pas dans les décisions politiques quand elles sont pour la plupart du temps masquées par des « urgences » de type « scientifique » et certifiées comme sciences exactes…..par exemple, un mondialiste a tendance à traiter de raciste celui qui veut conserver les frontières de son pays ; le Nazisme est rené de ses cendres depuis la création d’sos racisme, alors qu’auparavant il avait disparu du langage courant.

Parlervrai

@pacsal: crains nous !

Denis F

« Des saloperies qui remplacent d’autres saloperies. Franchement votre racisme et la haine de l’autre n’ont pas de limites! »

Cette haine de l’autre, finalement, à savoir les remplaçants, dans ce domaine et d’autres, est bel et bien justifiée.
En effet, « pascal », il existait avant un code de l’honneur chez les truands!!!!!!!!!
Pas de mamie sauvagement bousculée pour lui voler son sac, pas de petits retraités humbles torturés pour leur piquer leur peu d’économies…etc.
Si vous manquez d’exotisme et de barbarie, émigrez donc…

Hallas

Après Borsalino vient le temps des islamo- mafieux, les anciens truands était des locaux ou bien avaient les origines italiennes comme les Zampa , corses, voire belges comme Francis le Belge, ou même juives comme des frères Seymour, d’ailleurs ce sont des juifs pieds-noirs qui ont été suivi par d’autres originaires du Maghreb, et ceux-là ne se rangent pas quant on petit délinquants il fournissent les rangs des djihadistes fichés S.