1

Bayard Presse met dans le même sac l’État d’Israël et la Corée du Nord

À en croire la presse catho de gauche, Israël ne serait pas « un vrai pays ». Le magazine Youpi prêche la propagande anti-sioniste pro-palestinienne de gauche. Refusant d’assumer sa responsabilité, le groupe Bayard a admis une soi-disant « maladresse » et annoncé le retrait du mensuel au service de la désinformation, de la tromperie, le Youpi de la propagande et de la « déséducation » des enfants des familles catholiques.

« L’édition de janvier du mensuel contenait une carte (partisane) du monde avec pour légende : On lit ainsi dans la presse catho de gauche : « On appelle ces 197 pays des États, comme la France, l’Allemagne ou l’Algérie. Il en existe quelques-uns de plus, mais tous les autres pays du monde ne sont pas d’accord pour dire que ce sont de vrais pays (par exemple l’État d’Israël ou la Corée du Nord)« . © dreuz.info

Le groupe Bayard presse catho de gauche en mettant dans le même sac l’État d’Israël et la Corée du Nord fait l’amalgame partisan et déshonorant entre l’État démocratique d’Israël, le seul de la région, et la « dictature stalinienne de la Corée du Nord« . Pascal Ruffenach, le président du groupe Bayard de gauche qui édite le magazine Youpi. a été avisé par des lecteurs de la « contrevérité historique livrée à l’esprit de jeunes enfants de 5 à 10 ans« . Il a déclaré hypocrito-courageusement : « On reconnaît une erreur, une maladresse, nous ne voulions en aucun cas contester l’existence de l’État d’Israël« … Ben voyons ! Takaycroire !

Il ne reconnaît pas la malveillance insupportable à l’origine de l’amalgame partisan pro-palestinien entre l’État démocratique d’Israël, le seul de la région, et la « dictature stalinienne de la Corée du Nord« .

Il ose : « Nous faisons acte de bonne volonté, c’est important de contribuer à l’esprit de pacification et d’apaisement« . Comment peut-il parler sans honte d’un acte de bonne volonté, et même d’un soi-disant esprit de pacification et d’apaisement, quand il s’agit d’un acte partisan pro-palestinien, d’une agression caractérisée et d’une propagande mensongère pour semer la haine et la confusion dans les esprits de jeunes enfants.

Pas de repentance pour ce retrait qui n’est rien d’autre qu’un acte de lâchitude dhimmi anti-sioniste !

Pour information : « L’État d’Israël a été proclamé en mai 1948 à la suite d’un vote de l’ONU sur le partage de la Palestine (et) 21 États refusent de le reconnaître comme État. » © dreuz.info

À en croire Pascal Ruffenach, vouloir tromper et faire croire à de jeunes enfants entre 5 et 10 ans que l’État d’Israël ne serait pas « un vrai pays« , ce serait un non-événement, sans qu’il y ait là matière à polémique.

Commentaire d’un lecteur : « Le lavage de cerveau et la désinformatiom, l’antisémitsme, l’antisionisme négationiste marchent à fond dans ce pays et frappe les esprits » (des jeunes enfants entre 5 et 10 ans).

L’opportunisme idéologique et le conformisme antisioniste du magazine pour enfants Youpi prêche pour la soumission des jeunes enfants aux modes intellectuelles de tous les prétendus « faiseurs d’opinion ». Le groupe Bayard se fait le propagandiste du négationnisme anti-sioniste au sein de la presse catho de gauche.

Pascal Ruffenach, le président du groupe dhimmi catho Bayard qui édite le magazine Youpi, est un expert-mélangeur de propagande anti-sioniste et de mystification géo-politique. Mais cette fois-ci, avec Youpi, il utilise comme ingrédient de base, non plus le christianisme charitable, mais l’islamisme pro-palestinien.

Le mélange géographico-idéologique de Pascal Ruffenach, quoique analogue à celui de Médiapart, est surtout une forme d’opportunisme politique. Youpi est devenu ainsi un dérivé gauchiste autant qu’un militant influent de la politique pro-palestinienne pour embrigader de jeunes enfants, ce qui nous ramène au type le plus courant d’idéologie gauchiste. Sur un autre plan tout aussi éducatif, sa fonction politique catho de gauche répond à un besoin intellectuel et idéologique en faveur du courant de la gauchosphère, à savoir le rajeunissement de la doctrine marxiste antisioniste pro-palestinienne pour endoctriner de jeunes enfants.

L’assaisonnement antisioniste du magazine pour enfants Youpi ne retardera pas cet avilissement de la presse catho de gauche. L’originalité du magazine pour enfants Youpi consiste à injecter à la doctrine pro-palestinienne moribonde quelques poisons soutirés de la propagande antisioniste pour enfants, au moment où le pouvoir explicatif du terrorisme palestinien par la seule existence de l’État d’Israël tombe en poussière.

Et dans le journal pour enfants Youpi, la moitié de la démonstration de ce qui ne serait pas « un vrai pays » est occupée par l’État d’Israël (occupant et colonisateur ?) et l’autre, en l’honneur de la dictature North Korea, démonstration dû à la plume d’un encenseur attitré pro-palestinien à la sauce antisioniste ? Avec la carte du monde des « non-pays », c’est-à-dire des pays qui n’auraient pas le droit d’exister, l’édition de janvier du mensuel pour enfants Youpi, il s’agissait, non pas de donner un appui à la science géo-politique face à l’imposture idéologique, mais de juxtaposer deux « pays », accolés comme strictement équivalents sur le plan politique, l’État démocratique d’Israël et la dictature de la Corée du Nord. La démocratie démontrée de l’État d’Israël et la dictature de la Corée du Nord devenaient dans Youpi deux « pays » totalitaires placés sur un pied d’égalité. Ils seraient donc également critiquables et donc sanctionnables et punissables. La mystification pro-palestinienne de Youpi n’était pas encore assez forte pour se présenter seule, sans des relents antisionistes.

Le plus absurde de la propagande pro-palestinienne du magazine pour enfants Youpi est qu’elle contribue à embrouiller pour son jeune public le débat sur les espoirs de paix au proche orient !

Le journal « La Croix » est au centre de la presse catho de désinformatiom dhimmi de gauche. C’est pourquoi les ventes plongent et le journal est en danger quand les catholiques de droite ne supportent plus la propagande de gauche du journal « La croix ». Prendre systématiquement parti pour les migrants contre le plus élémentaire bon sens ne suffit pas à renflouer un journal de désinformatiom dhimmi catho de gauche.

Le journal « La Croix » porte donc bien son nom, et sa crucifixion sera le résultat dû surtout à un nombre de plus en plus restreint de lecteurs adeptes de la repentance de gauche. Le destin funeste du journal « La croix » est un plan social et la réduction de la masse salariale avec la suppression de postes de journalistes de gauche et la réduction des effectifs de la rédaction. La diminution des ventes du journal « La croix » est motivée par la propagande islamiste pro-migrants de gauche. C’est pourquoi la chute des ventes va se poursuivre et les suppressions de postes de la rédaction continuer. Mais ce n’est pas là le plus grand danger. Si la diffusion payante du titre s’effondre, c’est qu’il n’y a plus de ligne éditoriale. En clair, c’est la dérive islamo-gauchiste et la propagande pro-migrants de la rédaction qui vont tuer le journal partisan catho de gauche « La croix ».

Thierry Michaud-Nérard