Le Guignol de l’Elysée : la chienlit, c’est lui !

G7Nous avons relevé, sur le site d’Amazon, un commentaire de Louis Bernet, lecteur du livre de Pierre Cassen et Ri7, Le Guignol de l’Elysée, qu’il nous a paru intéressant de porter à la connaissance de nos lecteurs.

http://www.amazon.fr/gp/product/2953604294/ref=as_li_qf_sp_asin_il?ie=UTF8&tag=boulevard-voltaire-21&linkCode=as2&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2953604294

LE GUIGNOL DE L’ELYSEE, c’est le titre parfait, même si LE CLOWN DE L’ELYSEE, après la rue du Cirque, eût été tout aussi bon. Cet ouvrage, pertinent et percutant, est un aide-mémoire précieux pour que les Français n’oublient pas trop vite, preuves dessinées et commentées à l’appui, que ce  »demi-quinquennat-cancrelat » et toutes les blattes faisant de gros dégâts, donnent le cafard à la FRANCE.
Comment ne pas aimer LE GUIGNOL DE L’ELYSEE, qui rappelle le  »chie-en-lit du carnaval de Paris ». Après chevauchement du scooter présidentiel, il s’égayait rue du Cirque, engendrant inévitablement le substantif féminin  »la chienlit ».
En 1968, les révolutionnaires de circonstance, devenus notables, dans les médias spécifiquement, ont permis l’avènement d’un guignol de l’Elysée ; auront-ils le courage, à nouveau, de vociférer : <<LA CHIENLIT C’EST LUI !>>.
Ce que j’ai regretté, c’est que le visage de la caricature en couverture, ne soit pas davantage identifiable. J’espère que le second ouvrage de cet aide-mémoire, ô combien désormais incomplet (mi-mandat), relatera avec le même humour ce qui est advenu depuis la fin de ce premier exemplaire : Montebourg, ex-ministre, est retourné à l’école, avec, dans son cartable, une bonne bouteille pour ses enseignants-managers :  »la cuvée du Président » ; Aquilino Morelle, le diabolique conseiller du guignol de l’Elysée, dans ses pompes et ses oeuvres, va ouvrir en chantant une boutique  »un petit cordonnier » ; Saint Thomas Thevenoud, qui ne doute pas de sa résurrection en hollandie, se sachant l’exemple parfait, à l’instar de Cahuzac, de  »faites ce que je dis, pas ce que je fais » ; et, entre autres, aujourd’hui, le feuilleton du BI-GUIGNOL DE L’ELYSEE, à savoir J.P. Jouyet, dans la constante partie de poker-menteur-élyséen, démontre à l’envi que de la rue du Cirque à l’Elysée il n’y a qu’un pas. Alors, que la fête continue : <<Champagne pour tout le monde>> (Taittinger, évidemment).
A qui recommander ce livre ? A tous les électeurs et futurs électeurs, pour que se perpétue, dans l’esprit du SOUVENIR FRANCAIS : Le devoir de mémoire.
Ainsi, Pierre CASSEN et Ri7, pour que la RIPOSTE vive et ravive les Français, à vos crayons : LA CHIENLIT, C’EST LUI !

Pour se procureur le Guignol de l’Elysée :

https://ripostelaique.com/acheter-nos-livres#ancre14

image_pdf
0
0