Le Jour de dépassement de la Terre : décodage d’une arnaque écolo

(illustration)

Comme chaque année, les prophètes de malheur et les ayatollahs de l’écologie nous ressortent leurs savants calculs pour dater le « Jour du dépassement de la Terre ».

C’est-à-dire le jour à partir duquel nous avons déjà consommé toutes les ressources naturelles que la Terre est capable de renouveler en une année. Au-delà de cette date, nous vivons à crédit sur les ressources de l’année suivante.

Sont calculées les capacités de production de la planète, mais aussi les capacités d’absorption de nos déchets, notamment  l’empreinte carbone.

L’Overshoot Day cette année est le 22 août, en recul de trois semaines « grâce » au Covid-19.

https://www.lci.fr/planete/ressources-naturelles-le-jour-du-depassement-de-la-terre-recule-de-trois-semaines-a-cause-de-la-pandemie-de-covid-19-2162191.html?

Tous ces savants calculs et ces beaux discours sont impressionnants. Mais ils sont faux et relèvent d’une belle arnaque, comme on en subit  trop souvent.

Souvenez-vous.

Le trou dans la couche d’ozone devait s’agrandir inexorablement et griller la planète. Il s’est rebouché tout seul et plus personne n’en parle.

Les pluies acides devaient détruire toutes nos forêts. Or, la surface des forêts augmente chaque année de 15 millions d’hectares.

https://fr.linkedin.com/pulse/les-for%C3%AAts-augmentent-dans-le-monde-faut-il-sen-r%C3%A9jouir-hallaire#:~:text=Par%20ailleurs%2C%20la%20for%C3%AAt%20est,80%25%20de%20la%20biodiversit%C3%A9%20terrestre.&text=Cette%20augmentation%20de%20surface%20foresti%C3%A8re,milliards%20de%20dollars%20en%202016.

Dans les années 70, le Club de Rome, groupe de réflexion qui  jouait les devins,  nous annonçait déjà l’Apocalypse, avec épuisement du pétrole et du gaz dans les 20 ans et pénurie des surfaces cultivables dès l’an 2000.

Du pétrole et du gaz, on en trouve tous les jours et les terres cultivables n’ont pas encore fait défaut, avec des rendements toujours plus performants.

Les adversaires de la société de consommation ont toujours annoncé des périls imaginaires, répandant l’angoisse chez les plus crédules.

Le lien ci-dessous explique parfaitement ce qu’il en est.

https://www.agriculture-environnement.fr/storage/2018/05/Empreinte-Ecologique.pdf

Les projections faites par ceux qui savent sont tout simplement faussées par un raisonnement  farfelu.

En effet, ils mesurent le surplus de CO2 émis dans l’atmosphère et calculent  la surface de forêts qu’il faudrait en théorie pour l’absorber.

« Exprimée en hectares globaux, l’empreinte écologique désigne « la surface correspondante de terre productive et d’écosystèmes aquatiques nécessaires pour la production des ressources utilisées et l’assimilation des déchets », note l’écologiste William Rees.

Mais transformer un surplus de CO2 en surface de reforestation est une escroquerie. Il faudrait en effet 2 000 m2 de reforestation  pour absorber 1 tonne de CO2.

On nous dit que « les émissions de gaz à effet  de serre représentent 60 % de notre empreinte écologique mondiale ».

Mais  si on réduit les émissions de CO2 en développant le nucléaire et l’énergie solaire, on n’a plus besoin de 2 000 m2 pour éliminer une tonne de CO2 mais de seulement 30 m2.

Avec ce nouveau calcul, le Jour du dépassement de la Terre n’est plus le 22 août mais le 31 décembre. Il n’y a plus de dépassement.

Conclusion

Nul ne conteste le besoin de gérer au mieux les ressources naturelles et d’éviter la surconsommation et  les gaspillages.

Mais biaiser les calculs pour faire peur, ça s’appelle une escroquerie intellectuelle.

Dans ces rapports alarmistes, les lanceurs d’alerte ne tiennent aucun compte des innovations et avancées technologiques du futur. Les océans regorgent de nodules polymétalliques qui pallieront l’épuisement des mines terrestres.

Par ailleurs, s’il y a un facteur aggravant qui mérite une réflexion au niveau mondial, c’est  bien la démographie galopante du continent  africain.

Quand des pays dans la misère acceptent que les femmes aient  7 ou 8 enfants, sans mettre en place la moindre mesure de contraception, c’est bien là que se situe le principal problème futur.

Torpiller le nucléaire par idéologie, tout en fermant les yeux sur la démographie de l’Afrique, passée de 300 millions à 1,2 milliard d’habitants depuis l’indépendance, n’est certainement pas le meilleur moyen de défendre la planète.

Un minimum d’honnêteté intellectuelle ne serait pas de trop…

Jacques Guillemain 

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. IL y a 40 ans, des personnes connues, comme le commandant Cousteau, osaient aborder le sujet de la surpopulation. Actuellement, les « grands » médias ne mentionnent plus du tout ce très grave phénomène qui va, par exemple, conduire l’Afrique à la catastrophe.

  2. A oui bien dit : S’il y a un facteur aggravant qui mérite une réflexion au niveau mondial, c’est bien la démographie galopante du continent africain.. Les grosses queues non, mais les fesses calipiges oui. CENSURÉ !.

  3. je partage totalement votre analyse en insistant sur le fait que la surpopulation ne touche pas que l’Afrique. C’est un problème mondial que les générations futures nous reprocheront.

  4. les écolos ne veulent plus en agriculture d’engrais chimiques ( qui sont naturels ,issus de la terre ) la production bio est inférieure de 30 % au traditionnel , alors fertilisons a la bouse de vache , mais ils ne veulent plus de vaches qui pètent du méthane pire que le CO2, ni de tracteurs et moissonneuses carburant au CO2, J’aimerais une solution a la Pol Pot, renvoyer tous ces dingos des villes dans les champs 12 heures par jour comme nos agriculteurs , ça les changera d’herbe.Notre herbe , ne met pas le cerveau a l’envers.En période de sécheresse ils découvriront l ‘intérêt d’un barrage comme a Sivens dans le Tarn ,qu’ils on réussi a empêcher
    Et tant que l’on y est ont pourra planter des éoliennes en villes ,ça n ’emmerdera personne

  5. Laisser croire qu ‘ une planète FINIE peut supporter une croissance INFINIE , c ‘ est soit le signe d ‘ une ignorance abyssale , soit une manipulation coupable qui cache des intérêts non avouables !! C ‘ est le MEDEF qui a rédigé cet article ??

  6. « La surface des forêts augmente chaque année » , avez-vous seulement lu l ‘ article que vous proposez ?? J ‘ en doute !

  7. Vraiment n ‘ importe quoi : tout d ‘ abord il y a DEUX trous dans la couche d ‘ ozone : un au pôle Nord et un au Sud ! Celui du pôle Nord varie , il va et vient en fonction de la météo ; celui du pôle Sud EST toujours LÀ ; certes il diminue , mais selon les chercheurs il ne sera pas résorbé avant 2070/80 !! Ils ne se sont pas résorbés TOUT SEULS , des mesures ont été prises pour interdire l ‘ utilisation de produits nocifs ….

    • Le climat fait ce qu’il veut et quand il veut, ce n’est pas nouveau. Il y a toujours eu des réchauffements et des refroidissements climatiques.

  8. L’honnêteté intellectuelle ? Mais mon Cher, ces gens là ne connaissent même pas le mot !

  9. Le jour du dépassement de la connerie , oui .
    Feraient mieux d’œuvrer à stopper l’explosion démographique plutôt qu’à essayer de diminuer notre ´´ emprunte ´´ ; même si on la diminue on va dans le mur avec une terre transformée en fourmilière
    Et à plaider pour la recherche sur la fusion nucléaire
    Mais non , ça culpabilise et fout la trouille pour mieux nous asservir ….

    • Je soulignerais la fusion nucléaire à froid, elle existe et ne produit aucun déchet.

  10. Les ecolo-fanatiques sont tous des bobos bien blancs.
    Comme c’est bizarre…
    Greta Thunberg serait la seule à voir le CO2 à l’oeil nu.
    Comme c’est étrange…
    Les pays développés avec des populations éduquées seraient les plus destructeurs de la planète.
    Comme c’est étonnant…
    L’homme blanc occidental éduqué du 21e siécle serait seul capable d’anéantir une planète sans le savoir.
    Comme c’est puissant…

  11. Plus que le CO² et l’équivalent forêt, je suis convaincu qu’on tape trop dans les ressources halieutiques qui nourrissent une bonne partie de la population de la PLANÈÈTTT. et que OUI, on obère d’année en année le capital en consommant plus que ce qui est produit en intérêt.

    Si effectivement, il n’y a pas un plan raisonnable pour faire baisser la population de quelques milliards, il n’est pas utile de se préoccuper du climat : les hommes crèveront de faim –ce qui sera d’ailleurs une saine régulation selon la loi de Lenz— avant de mourir de chaud (ou de froid), car maintenant avec « le dérèglement climatique, on ne sait pas dans quel sens le climat va évoluer … s’il évolue ?

    Quant au « club de Rome », il est maintenant remplacé par le GIEC, aussi sûr que le Lancet, c’est dire !

    • Faire baisser la population mondiale… Il y en qui ont essayé, et si le Coronavirus se révèle moins meurtrier qu’espéré, on peut être surs que le vaccin qu’ils vont nous imposer finira le travail.

  12. Le trou dans la couche d’ozone !!! l’ozone est un gaz, alors que l’on m’explique comment on fait un trou dans du gaz ? a ce moment la on peut faire un trou dans de l’eau ! juste pour faire une blague aux Suisses je vais aller faire un trou au milieu du Leman !!!!!!!😁

Les commentaires sont fermés.