Le journaleux faux-flic Gendrot bave sur les flics, mais il pourrait le payer cher…

Le « méchant », ce n’est pas la « grande brute »… mais le p’tit au regard mauvais, à droite !

Il était une fois un gentil journaliste, sincère, honnête, intègre… et tout, et tout… qui avait réussi à infiltrer un réseau de très méchants policiers, capables des pires horreurs… comme aller jusqu’à faire un faux procès-verbal pour « couvrir » un de leurs collègues… c’est dire l’étendue de la fourberie de ces gens-là.

Ce n’est pas chez les journalistes qu’on oserait ainsi maquiller la vérité !

Ah, au temps pour moi, on me dit dans l’oreillette que, « si, et même tous les jours », et à propos de tout ce qui pourrait nuire au pouvoir.

Il est vrai qu’étant donné l’extrême générosité du pouvoir (actuellement entre les mains du dictateur fou Macron) qui vient encore d’annoncer un ajout aux largesses déjà existantes envers la presse… on n’a aucun scrupule à travestir les faits afin qu’ils puissent coller à l’idéologie dominante, consistant surtout à entuber les citoyens naïfs qui ne voient toujours rien venir.

D’ailleurs cela fait quand même un peu jaser dans le landerneau… au point qu’une pétition a vu le jour, via l’Observatoire International du Pouvoir d’Achat, pour contester, sous le titre « Stop au plan de relance de la presse, ces aides extravagantes offertes à des officines appartenant à des milliardaires !

https://www.stop-au-plan-macron.fr/

Certes, le métier de journaliste est hyperdifficile (y compris ceux qui lisent sur un prompteur les nouvelles du jour…) ; un des fleurons du journalisme, Valentin Gendrot, célèbre inconnu, a même osé braver le danger en infiltrant un service de police et devenant « adjoint de sécurité »… aux seules fins de pouvoir dénoncer les « bavures » et donner raison à tous les détracteurs de l’autorité policière (comme la punaise Camélia Jordana)… lesquels sont sans doute les premiers à glapir « mais que fait la police »… dès qu’un fait désagréable les concerne personnellement !

Fort d’être « du bon côté », le gars Gendrot a donc endossé le costume de flic pendant deux ans, ce qui lui a permis d’accoucher d’un « livre », dont le titre est déjà en soi un chef d’œuvre d’imagination : « Flic » !

Son ouvrage n’est pas « anti-flic » paraît-il, mais il aborde sans fard ce que l’auteur appelle les « grands tabous de la police » : suicide, mal-être, manque de moyens, violences, « bavures » et accusations de racisme.

Pour autant, il a tout de même l’air d’avoir bien « pris son pied » en relatant d’ailleurs à ses potes journaleux la primeur de ses trouvailles, avant même la sortie du livre, et en se ventant d’avoir tous les éléments pour raconter une bavure !

https://francais.rt.com/france/78466-flic-igpn-lance-enquete-interne-livre-valentin-gendrot

Spécialiste des infiltrations, il a raconté les six précédentes dans un livre sous pseudo « Les enchaînés », c’est au commissariat du XIXe arrondissement de Paris, qu’il officiera en 2019 au moment de la mobilisation des « gilets jaunes » qui nourrit les accusations de violences policières.

Dès son premier jour, l’infiltré est « complètement stupéfait » : la mise en service de son arme est chaotique, il voit « un policier frapper un gardé à vue » trop bruyant, tandis qu’une femme est éconduite alors qu’elle vient déposer une main courante après des « menaces de mort » de son mari.

Passage le plus explosif de son livre, Valentin Gendrot assure avoir assisté à une « bavure » commise par un collègue et que lui-même a couverte avec d’autres policiers.

https://twitter.com/BFMTV/status/1301597092532674563

Lors d’un contrôle de sa patrouille, appelée par un voisin se plaignant de jeunes écoutant de la musique au pied d’un immeuble, qui tourne à l’affrontement verbal puis physique, entre un policier et un adolescent, va mal tourner… une gifle en entraînant une autre, puis d’autres, puis des coups de poings

Les deux portent plainte : le policier pour outrage et menaces, l’adolescent pour violences.

Un PV « mensonger » est alors rédigé pour « charger le gamin et absoudre » le policier, affirme M. Gendrot qui incriminera lui aussi l’adolescent lors d’une enquête interne.

Là où il n’est pas très clair, le Gendrot (ou au contraire très clair en ce qui concerne ceux qui savent lire entre les lignes), c’est quand d’une part il prétend avoir « dénoncé son collègue » et avoue l’avoir « couvert », pour contribuer à « dénoncer mille autres bavures de ce type »… pour ensuite prétendre que « c’est dans leur intérêt » de dénoncer les violences policières… toujours le fait d’une minorité !

Pourtant que vont donc bien retenir tous les anti-flics de France et de Navarre ?

Qu’ils « travaillent » pour un salaire de misère (1 340 € nets mensuels) en mettant régulièrement leur vie en danger, face aux racailles qui pourrissent la vie de chaque Français et donc de ceux qui sont censés les protéger ?

Que pendant que non seulement les élus mais le moindre de leur « personnel » sont grassement rémunérés, sans rapport avec une réelle compétence (qui fait souvent défaut !) ni une véritable utilité, plus une kyrielle d’avantages et privilèges… ce sont, pour les flics, des véhicules et locaux hors d’âge, le suicide de collègues, l’hostilité de la population (qui ne va pas certainement s’améliorer avec ce bouquin !) ?

Que nenni ! le citoyen lambda, anti-flic notoire, retiendra surtout l’épisode du « faux CV et pas grand-chose d’autre !

https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2020/09/03/infiltre-dans-la-police-il-raconte-les-bavures-le-racisme-mais-aussi-le-mal-etre-des-troupes

France: un journaliste a infiltré la police, “le quotidien est raciste, homophobe et violent” (VIDEO)

En fait, le plus écœurant dans la démarche de Gendrot, c’est qu’il est en permanence, le cul entre deux chaises (des hémorroïdes peut-être ?) en nous baladant d’une compassion envers ses proies : « ces flics me rappellent d’où je viens », « Souvent, ce sont des provinciaux comme moi. Souvent, ils viennent de classe moyenne, comme moi. […]

Mais en soulignant : les interpellations de vendeurs à la sauvette, « opérations minables », qui permettent de gonfler « des statistiques artificiellement » et le racisme quasi quotidien de certains policiers à l’encontre de ceux qu’ils nomment les « bâtards, c’est-à-dire un mec jeune plutôt noir ou arabe. Parfois, il est aussi migrant ». 

C’est moi, où on la sent bien alors, l’idéologie pernicieuse des gauchistes ?

Toujours est-il que l’IGPN a été avertie par la préfecture, et qu’une enquête est donc ouverte pour diligenter une enquête visant à « faire la lumière sur les allégations portées par Valentin Gendrot », qui sera lui-même entendu… ce qui fait dire au Syndicat des Commissaires de la Police Nationale :

Bien sûr, je suis également révulsée devant la stupidité et la violence de « certains » flics, véritables brebis galeuses qui seraient tout autant nuisibles dans n’importe quel autre métier, mais je suis persuadée que contrairement à ce que veulent faire croire les « belles âmes », ce sont effectivement des minorités, et que tous les autres valent bien plus que les insultes dont ils sont l’objet ; pas sûr que beaucoup d’entre nous supporteraient cette pression permanente, sans parfois craquer.

L’ennui c’est que pour beaucoup, le policier n’a droit à aucune circonstance atténuante, et c’est bien ce qui me chagrine dans le bouquin de Gendrot, dont le brûlot vaudra certainement bien plus d’ennuis à ses ex-collègues que d’ajustement à une vérité méconnue.

Mine de rien, en passant, une brève allusion aux migrants, musulmans et noirs… signe bien de quel côté est Gendrot ; certainement pas de celui de l’équité !

J’aimerais bien savoir ce qu’il pense d’ailleurs de l’ignoble dénonciation faite contre Sébastien Jallamion, par une pourriture de collègue, précisément musulmane, et qui lui a valu d’être viré de la police comme un malpropre, malgré des années de bons et loyaux services !

Quant à souligner une nouvelle fois le racisme chez les policiers, c’est toujours dans le sens racisme anti-Noir ou anti-Arabe… jamais celui qui sévit chez les anti-Blancs/anti-Gaulois ! De ce côté-là, Gendrot ne se démarque pas de certains de ses collègues les plus puants de traîtrises envers les leurs ! 

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

image_pdf
0
0

51 Commentaires

  1. Les Vopos ou le Nazional SOCIALISME c’est de droite ou de gauche ??????

  2. Ce matin, Pascal Praud l’a déglingué en disant qu’il ne respectait pas les règles de base de son métier et qu’il ne l’inviterait jamais dans son émission.

  3. suite….de tous les risques (penal, civil, humain) qu’un flic porte dans sa mission…au lieu de ça, il c’est dehcragé de tout sur des policiers, en n’etant qu’un blaireau, à surveiller, à proteger, à former….une charge de plus…et sans jamais prendre aucun risque….ce mec est un salopard, un lache et un traitre…car tous les flics vont avoir un jour ou l’autre un mot raciste ou deplaisant, car malheureusement, tous ceux qui emmerde le monde ne sont hélas pas des suedois…alors au bout d’un moment y’en a marre….et si il avait vraiment voulu faire un travail d’immersion, il aurait bossé 10 ans comme flic avant d’ecrire cette merde de bouquin…il aurait surement eu un autre avis sur le metier….

  4. ce blaireau n’etait QUE adjoint de sécurité, c’est à dire des contrats de 5 ans, offerts à des jeunes sans qualification (souvent) et qui veulent malgré tout etre utilent à la société, et donc, accepte des salaires de misére pour faire un boulot de merde (plante verte (garder les portes, accueil, transfert de detenu, parfois patrouille) mais en aucun cas ces jeunes ne redigent quoi que ce soit comme acte (donc il ment), de plus l’examen pour etre ADS est d’une facilité deconcertante…il aurait du passer le concours de policier, le vrai (je pense qu’il ne l’aurait pas eu) et aurait eu alors une vraie formation, il aurait alors été investit de toutes les obligations, de toutes les charges….

  5. Aux dernières nouvelles, paraît que ce déchet est une grosse fiotte tarlouzée genre macron. Pas étonnant qu’il se soit fait « introduire » dans un milieu majoritairement composé d’hommes plutôt virils. On n’est jamais trop aidé! N’est ce pas gendrot?

  6. Aucun respect pour une police qui éborgne d’honnêtes citoyens qui manifestent pour une cause juste, et qui se couche devant la racaille exotique et un pouvoir dictatorial inique anti-français.

  7. Je repète:
    J’ai pris un pv de 135 euros pendant le confinement alors que j’avais mon attestation et que j’étais dans les heures, tout simplement parce que je sortais d’un chemin désert avec mon chien à 2 kms de mon village de 80 habitants. Les flics, les poulets, les cognes, les condés, les schmit, la maison poulaga m’attendaient sagement à ma voiture à rien branler pour pouvoir m’aligner. Pendant ce temps les racailles continuaient à faire des rodéos, à se réunir en bande, à agresser et à vendre de la drogue dans les banlieues
    Je n’ai aucun respect pour cette police là, pas plus que pour ce faux journaleux gauchiste et ses amis les racailles importées.
    Police, racailles, gauchiasses, tous Unis contre les honnêtes citoyens qui bossent, qui payent leurs impôts et qui n’emmerdent personne.

  8. S’te gauchiasse s’y croie vraiment !….🤗
    La serpillière qui se pense serpico !🤭

  9. « Un INDIC à charge » dans la Police ?
    Alors que les Indics issus de la Racaille sont désormais interdits ?
    Le Monde à l’envers !

  10. Sale ordure. J.espere que le jour ou tu te feras tabasser par de la racaille, tu aurala decense de ne pas appeler la police.

  11. Vous remarquerez que la télé qui a interviewé ce connard est une fois de plus l’ignoble chaîne,reine de la désinformation BFM TV !!

    • Vous etes quand meme un peu con ou tres maso. On vous l’a dit : arrétez de regarder BFMERDETV, TF1 et LCI!

  12. Le bâton à toujours 2 bouts , il y à de moins en moins de gens pour soutenir les flics qui le doigt sur la couture du pantalon ,s’en vont massacrer le peuple en colère et le verbaliser avec zèle .
    Je ne suis pas anti flics mais je ne les soutiendrai pas non plus tant qu’ils contribuent à instaurer une dictature en Fr….

    • Moi non plus je ne soutiens pas les flics et les pandores qui ont mis beaucoup d’énergie pour matraquer les GJ et les estropier ! et actuellement aller foutre des PV pour le no-port du masque devant les collèges et lycées !! quelle honte !ce ne sont que des merdes.

  13. Personnellement, je n’achèterais jamais son torchon de bouquin!
    Il se peut que dans certaines situation, les flics excédés puissent avoir la main lourde et le verbe ordurier, mais je pense également que dans certains commissariats, les flics sont dans l’assistanat social et font parler leur coeur de chef de famille.
    Comme dans tout ce qui peut exister, il y a les éléments à charge et les éléments à décharge, avant de se faire une idée, ayons en main tous ces fameux éléments!

  14. Les policiers ne sont pas des anges! En 40 mon grand-père a été livré aux à l’ennemi par des policiers !

    • Faut passer a autre chose mec, ca fait 80 ans que ça s’est passé. Tu ne vas quand même pas nous la jouer à la blacklivematé du style victime éternelle. Les temps changent, les menaces aussi.

      • C’est sur qu’en septembre 39, l’ennemi envahisseur n’était pas le même, c’était plus tranquille…

  15. Il y a du ménage à faire dans les troupes des FDO, entre infiltrés et les fichés S, y a du boulot.

  16. Mme Filio envie le statut des victimes de racisme et de bavures policières ! Dreyfus n’a pas été injustement dénoncé par des gens de gauche ! M.Gendrot n’a pas inventé les faits qu’il dénonce ! Tout le monde connaît ce qu’implique le travail d’un policier. Si on n’est pas fait pour ce job , on change de métier !

  17. Postuler à un poste dans une institution en
    dissimulant son CV est un délit, non ?
    Pourquoi n’est il pas poursuivi ?

    • Parce que moussa mousline le mouzz et ducon-spaghetti sont 2 crevures qui détestent la france et les francais de souche. Etonnant, non?

  18. Qui vole un oeuf vole un boeuf , dans les deux cas c’est un vol. Et un vol doit être sanctionné.On aurait aimé voir ce que ce petit monsieur ferait dans le 9-3 habillé en flic et seul ….

  19. Ce type ne m’inspire rien de bon mais j’ai une nuance à apporter : j’ai été victime de faux procès verbaux de la part d’un CRS, il était hors service, avec sa famille, nous avons eu un différent suite à un manque de respect de sa part, il m’a pourrit la vie plus tard en inventant des infractions, il a été soutenu par sa hiérarchie dont son chef de brigade qui a contre signé un document m’incriminant. J’ai contacté ligpn, j’ai fini au tribunal, relaxé mais pas innocenté, tout le monde savait, proc, juge, CRS, igpn
    La réponse de ces derniers ? Portez plainte pour qu’on puisse officiellement enquêter mais si vous perdez vous devrez sûrement payer des dommages et intérêts… Je ne n’étais pas bien riche, mon avocat m’avait déjà coûté de l’argent, la procédure m’a tué le moral, j’ai dit stop.

  20. Cette pourriture a le profil-type du collabo socialo-communiste, ce déchet devra être expulsé avec ses frères afro maghrébins musulmans le jour de la reconquête.
    📯⚔️🇫🇷⚰️🧳

  21. Ce blaireau n’est qu’un étron dégénéré
    Qu’il se fasse buter et que les flics regardent ailleurs
    Encore un gaucho-bobo en mal de célébrité !!

    • @ Des Abusés
      Les flics et autres fdo n’attendent pas cet imbécile pour regarder ailleurs pendant que l’on massacre des innocents : Mme Halimi, le Bataclan… Pour ma part, il y a très longtemps, j’ai une fois alerté des flics qu’un homme était en train de tabasser sa femme dans un hall d’immeuble et ces types censés protéger le citoyen avaient mis au moins 20 minutes pour se décider à remuer leurs fesses alors que le lieu de l’agression était à peine à 3 minutes du commissariat à pied ! Une fois qu’ils étaient enfin arrivés sur les lieux, l’ordure qui m’avait dit à la suite de mes protestations qu’étant le mari il avait tous les droits, s’était entretemps envolé avec son épouse dans les bouches du métro.

  22. Bien sûr que les flics violents qui harcèlent les gens de préférence blancs, les basanés étant protégés, sont une minorité. Comme les terroristes musulmans (pléonasme) ne sont qu’une minorité.
    Mais dans les 2 cas, la minorité agissante est couverte par la majorité, qui peut dire « c’est pas ça l’islam » ou « c’est pas la vraie police ».
    Un emmerdeur de flic serait moins nuisible en faisant un autre boulot, où il n’a pas tout pouvoir.
    Mais si des centaines de milliers d’ordures choisissent la police, avec ce « salaire de misère » à 1350€, plus que beaucoup d’honnêtes travailleurs, c’est justement qu’il ne veut pas faire un travail honnête.

    Soit-dit en passant, je ne me réjoui pas de l’enquête de ce scribouillard infiltré, les flics seront encore plus odieux et vicieux avec les blancs.

    • selon une enquête récente 75 % des musulmans soutiennent, sans l’avouer clairement, le terrorisme. Et ça, ce sont les semi précautionneux. Les médecins et autres vont nier
      Et vous appellez ça une minorité ?
      La majorité c’est 110%?

    • Ce fameux salaire est celui d’un ADS ou d’un élève gardien de la paix en IDF. Un gardien de la Paix titulaire 1er échelon touche en net 2 090,36 €. en IDF après un an en tant qu’élève et un an en tant que stagiaire.

      • Ah ouai y sont grassement payés pour mutiler les contribuables ces ordures.
        Chaque flics rectifié/ suicidé c’est une baisse d’impôt conséquente.

  23. Pétition signée. Moi qui rêve d’éclater la gueule jusqu’à ce que mort s’en suive à tous les enculés qui dérangent les gens la nuit avec musique pétard ou autre, je serai le dernier à appeler une gifle à un de ces connards une bavure. La police vient leur dire de la boucler et ça ne leur suffit encore pas, ce sont les FORCES de l’ordre, leur boulot consiste si nécessaire à faire usage de la force pour faire respecter la loi, c’est pour ça que je les paie. C’est quand ils ne se déplacent pas pour un tapage nocturne que je les maudis, ou effectivement, lorsqu’ils renvoient une femme menacée par son mari qu’alors je les vomis. Les vendeurs à la sauvette sont tous des gens qui n’ont rien à foutre dans ce pays, vendent des tours Eiffel le jour, des putes ou de la cam la nuit, qu’ils dégagent d’i

    • une Française m’a dit qu’au commissariat on avait refusé d’enregistrer sa plainte comme quoi son amant, un magrebin , avait tenté de l’étrangler. Mais comme elle ne fréquentait que ça,ce sont les risques du métier

  24. il a rejoint la meute
    il dénonce des « bavures » mais l’impunité des racailles pour ça il a une burqa devant les yeux
    donc il n’y a pas que les zélites qui sont anti françaises, il y a aussi des flics de base qui voient dans les gaulois réfractaires de cibles faciles

  25. Après l’attentat à la PP, force est quand même de se poser la question du recrutement dans la police.. c’est peut-être ça qui fait le plus peur !

    En effet, ce sont quand même les mieux placés pour avoir les renseignements sur les personnes qu’ils embauchent, alors que doivent valoir leurs renseignements sur les truands, fiché S..etc.?

    Encore une belle administration exemplaire au niveau de ses dirigeants.
    (mais bien sûr, il fô + de moyens et patati et patata, ça on l’sait !)

  26. il a une belle tete de gaucho ! ca lui servira pour monter en grade dans les merdias islamocollabos dictateurs de la pensee unique ! s il leche bien , il fera un tabac !

  27. Je pense que le déchet gendrot devra regarder souvent derrière lui et éviter de rentrer trop tard la nuit. Un accident est si vite arrivé.

  28. Pour quelles raisons, ne va t’il pas enquêter dans le mosquées, là il trouverai du grain à moudre ?

  29. Quelle est la légalité de cette infiltration ? Quel est le crédit de ce merdeux ? À supposer qu’il apporte des preuves réelles et sérieuses, comment peut-il justifier de laisser faire des actions prétendues illégales. Jeu dangereux gamin.

Les commentaires sont fermés.