Denis Balbir, hors antenne, qualifie les footeux allemands de « pédés arrogants » : suspendu !

Publié le 13 avril 2018 - par - 26 commentaires - 1 906 vues
Share

Le match Marseille-Leipzig venait à peine de se terminer, et les deux commentateurs de la chaîne TV W9, filiale de la M6, Denis Balbir et Jean-Marc Ferrari, venaient de rendre l’antenne.

Ils étaient un peu euphoriques, ne cachant pas leur joie que Marseille ait étrillé les Allemands (5 à 2) et se soit donc qualifié pour les demi-finales de la Coupe Europa, une espèce de sous-coupe de la Champion’s League, comme on dit maintenant. Un bel exploit.

Et comme tous les présentateurs, après la pression de l’antenne en direct, ils décompressent librement. Balbir exprime, avec ses mots, son plaisir de voir les Allemands éliminés.

https://www.lequipe.fr/Medias/Actualites/Un-derapage-hors-antenne-de-denis-balbir-fuite-sur-twitter/892386

« Je suis bien content pour ces pédés-là, arrogants au match aller, comme ils étaient sûrs de gagner, enfoirés ».

Et c’est là que les ennuis commencent pour le malheureux. Un personnage malveillant (je n’ose utiliser le mot employé par Balbir pour le qualifier) réussit à se procurer cet échange, qui, faut-il le rappeler, se déroulait hors antenne. Et il le met dès minuit sur les réseaux sociaux.

Les affaires ne traînent pas, et dès ce vendredi matin, la chaîne W9 suspend Balbir pour propos homophobes. Qu’est-ce que cela aurait été s’il avait qualifié les joueurs allemands de « boches », de « casques à pointe », ou de « teutons », comme il arrive qu’on le fasse dans le langage populaire…

Et pourtant, ce n’est pas n’importe qui, ce journaliste. Pas un gamin. Bientôt la soixantaine. Deux filles qui ont réussi : l’une est journaliste à RMC, l’autre actrice. Trente années, commencées à Canal Plus dans les années 1990, poursuivies sur différentes chaînes, à commenter les plus grands matches de football. Ce n’est certes pas Thierry Roland, mais il a une réputation de bon commentateur, et forme un duo respecté avec l’ancien international Jean-Marc Ferreri.

Rappelons, en évoquant Thierry Roland, que celui-ci, au temps de sa splendeur, avait insulté publiquement l’arbitre anglais M. Foote, le qualifiant de « salaud ». Et là c’était en direct ! Mais la mobilisation des téléspectateurs français avait sauvé Thierry, adoré du public pour son franc-parler franchouillard.

Le seul problème pour Balbir est qu’on est 40 ans plus tard, et que l’époque a bien changé, et pas en bien !

Toute sa carrière, jusqu’à ce jour irréprochable, n’a pas compté. Il est présenté comme un paria qui a fauté gravement. Personne pour le défendre, chacun ouvre le parapluie. Son employeur le suspend, les organisations syndicales de journalistes se terrent, ses collègues sont, pour le moment, aux abonnés absents. Il ne faut surtout pas paraître cautionner de tels propos « nauséeux » !

Et encore, Balbir ne sait pas encore qu’il risque de devoir passer par un stage de rééducation, appelé stage citoyen, pour propos racistes, comme l’expliquait Christine Tasin dans cet article, où elle commentait les conséquences du décret du 3 août 2017, condamnant quiconque se faisant prendre par la patrouille pour propos, même privés.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/13/decret-du-3-aout-propos-raciste-en-prive-3000-euros-stage-citoyen-travaux-dinteret-general/

Car, dans la doxa officielle, qualifier de pédés des joueurs allemands, même lors de propos privés, c’est bien évidemment de l’homophobie, et donc, bien évidemment, du racisme. Il faut n’avoir jamais joué au football, et ne rien connaître de ce milieu, que cela soit au niveau des joueurs, des entraîneurs ou des dirigeants, pour savoir que quand on évoque un adversaire, il peut arriver que des mots très crus soient utilisés, de part et d’autre. C’est aussi parfois une façon de se galvaniser avant le combat, ce qui n’empêche pas les joueurs de boire un coup ensemble après.

Il faut se souvenir de l’inoubliable et regretté Louis Nicollin, qui, après un match un peu chaud, avait qualifié Benoît Pedretti de « petite tarlouze ».

Et cela s’était réglé entre hommes. Alors que les associations homosexualistes poussaient Pedretti à déposer plainte, celui-ci avait eu la dignité de n’en rien faire. Et Loulou avait pris son téléphone, le lendemain, et avait causé avec Benoit. Et cela en était resté là.

Ce qui est terrible, dans cette lamentable affaire, est le type de société vers laquelle ces dérives totalitaires nous entraînent. Si on ne peut plus parler librement en privé, y compris en utilisant des formules injurieuses, grossières, voire très contestables, c’est encore un pan du peu de liberté qui nous reste qui s’en va. C’est surtout une société de type « Big Brother » qui se met insidieusement en place. Chacun sait que nos téléphones sont écoutables par n’importe qui, pour peu qu’il soit bien outillé, alors que dire d’un appareil d’Etat, une espèce de police de la bien-pensance, qui mettrait sur écoute des adversaires politiques suspectés de tenir, en privé, des « propos racistes » ?

Rappelons-nous de ces propos prémonitoires du philosophe Radu Stoenescu, qui, en 2011, avait été le seul, à notre connaissance, à défendre Galliano, lynché et viré de son travail pour avoir, lors d’une soirée privée où il était ivre-mort, il avait affirmé qu’il aimait Hitler. Bien qu’il soit connu pour ses provocations, bien que la soirée soit privée, il avait eu le malheur d’être filmé par un autre cafard, qui s’était empressé de mettre la vidéo en ligne. Exit la carrière de Galliano.

Radu se permettait de comparer son sort avec celui de Qaradawi, ovationné au Caire pour avoir dit que les musulmans devaient continuer le travail d’Hitler, et exterminer le dernier juif. Le méchant, c’était Galliano, pas Qaradawi, mentor de Tariq Ramadan.

https://ripostelaique.com/antisemitisme-galliano-lynche-a-paris-qaradawi-salue-au-caire.html

Je préviens donc tous mes amis. Attention à vos discussions privées, camarades. Si vous avez l’intention de faire du Balbir, veillez bien à mettre de l’aluminium autour de vos téléphones portables.

Si vous voulez qualifier une personne que vous n’aimez pas de « d’enculé », « d’empaffé », de « suceur », de « fumier », « d’ordure », de « pute », de « gros con », de « petit con », faites-bien attention à votre entourage, et surveillez bien, avec un détecteur de micro, si vous n’êtes pas écouté.

Car pour les trois premières insultes, vous allez vous prendre le lobby homo. Pour les deux autres, un lobby paysan peut voir le jour. Ensuite, gare aux associations de défense des prostituées, aux organisations qui luttent contre la discrimination contre la grossophobie, et aux associations de nains…

Si vous voulez être tranquilles, qualifiez-le de « fils de pute », les muzz ne sont jamais inquiétés quand ils profèrent cette insulte.

Quant aux insultes sur les femmes, je préfère ne pas donner de pistes, et encore moins sur les sympathiques disciples d’Allah !

Quant à Balbir, qui a piteusement présenté ses excuses (à qui, au fait ?) pour ces propos privés, on lui souhaite de ne pas se retrouver devant la 17e Chambre. Mais ce n’est pas gagné !

Qu’à part cela, la dictature du politiquement correct commence à frapper le milieu des journalistes n’est peut-être pas la pire des choses, eh, eh !

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
crap2sp

ces hommes,ne sont plus des hommes.comme on disait dans un RE,en Afrique,que la diable nous encule,et pourvu qu’il est la queue assez longue.marche ou creve,le mohametan et sa charia vat bouffer,tout le reste.ce petit monde afaroucher vat tomber de haut,le calbute en zinc est recomander.

jean Peuplus

A z’Y vas … a z’y vas pas ?! ‘ tain et ta mère ….je ‘tencombre les neurones avec le parler correct … mais que dit Ribeiry ,qui appelle son fils de p…. ISLAM , c’est la téhonte ou qu’oi….Comme quoi ,on a pas le niveau de culture nécessaire pour comprendre les lois de la Ripouxblique…. mais , est ce que t’a bu ou quoi ? Soyons correctes avec les juges , ces anciens jeteurs d’opprobre et sorts….de tout genre. Malheur à celui qui tombe pour avoir fourcher avec sa langue de vîpère…. Georges Orwell ,nous t’attendons dans la grange… lire la suite

Pierre

Et les pédés ne sont pas toujours sur le terrain…Parfois même dans les allées du pouvoir.

cirrus

Les insultes liées à l’homosexualité citées par Paul le Poulpe sont le reflet d’une époque d’intolérance. La société a évolué à ce sujet comme sur d’autres et ces insultes font honte à ceux qui les emploient.
Les moeurs se sont libérées ici comme ailleurs. Les femmes autrefois se baignaient toutes habillées, elles ne pouvaient pas porter de pantalon, par exemple…
Par contre les partisans du burkini aimeraient revenir en arrière. Alors je trouve cet article désolant comme d’ailleurs celui de Christine Tasin qui se dit pourtant progressiste et de gauche.

Yohann le débattant

Cirrus., il m’arrive de dire moi aussi « pede » contre une personne qui m’agace et il n’y a pas l’once d’homophobie en moi, croyez le…

Essef

« Exit la carrière de Galliano »??
Vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez.
Utilisez au moins wikipedia, bon sang!

dufaitrez

La Solution ? Supprimer ce foot envahissant ! Maladie Nationale !

Pascal Olivier

Ben quoi, c’est politiquement incorrect de rappeler la virilité écolo-narcissique exacerbée des surhommes germains si bien représentée par l’inverti franc-tireur Ernst Röhm ?

Markorix

L’horreur absolue, il y a des gens qui menacent l’existence même de notre société, qui profèrent des paroles ignobles dans leur soi-disant chansons (!) et après on a ça ?! La dictature de la pensée est bien installée, on est tous dans la MERDE ! Même celui qui a balancé cet « horrible crime ». Mais il ne le sait pas, ou il fait semblant de croire que ça ne lui arrivera jamais. Tu te trompes mon chéri ! ça pourrait t’arriver aussi. Tu vois, je te mets en garde. Ca dépend de ce qu’on dit… Le « fait divers » est hallucinant: Lambda… lire la suite

Edgar

Ce journaliste imprudent, complice de la bien-pensance du système médiatique n’est il pas l’arroseur arrosé ?

François

c’est du grand n’importe quoi ! insulte homophobe ? alors quand on dit « putain » parce qu’on se donne par exemple un coup de marteau sur le doigt, on insulte la classe des péripatéticiennes ?
et merde alors ? on insulte qui ?
on ne peut vraiment plus rien dire, plus rien penser , même en privé ? mais si on ne peut plus libérer sa parole, les psychiatres vous expliquent pourtant que cela risque de tourner au carnage physique !!!
et le salaud qui a mis en ligne des propos privés , c’est bon, on le laisse continuer ?

patito

« MERDE  » on n’insulte personne : on cite un général d’Empire

François

et quand on dit je t’emmerde, on cite aussi le général ?

Lazare

Cette histoire comme d’autres rappelle la nouvelle de Berthold Brecht dans laquelle un enfant de 12 ans embre des jeunesses hitleriennes est chargé de surveiller ses parents pour rapporter leurs propos à ses chefs.
Les parents bien sur ne parlent plus que de banalités devant leur fils.
Voici le monde qui vient

JILL

Jusqu’à ces dernières années,il y avait peu d’homophobes …On en riait parfois,sans méchanceté ;un peu dans l’esprit de La cage aux folles .Michel Serrault estimait à juste titre qu’il n’y avait aucune raison pour ne pas railler les homos autant que les autres groupes .Mais voilà que rire des homos est devenu un délit ;conséquence : l’homophobie s’est développée vitesse V .
Autre bel exemple : Dave parlant de l’homosexualité il y a quelques années …à tomber de sa chaise .Si les homos avaient de l’humour,ce serait tellement mieux .

cirrus

Votre commentaire me rend jillophobe…

JILL

Je n’ai rien dit d’infamant pour les homos …Soyez jillophobe si vous voulez,je n’en suis pas au stade de poursuivre .

Trannod

Pourrions nous avoir le nom de la pourriture de délateur
il doit bien avoir des petites casseroles lui aussi

Yohann le debattant

Ce mot employé par Denis Balbir ne désigne pas les homosexuels mais un juron employé communément par beaucoup de gens énervés après quelqu’un. Triste de devoir se justifier pour ça…

Robalba

ce qui est remarquable ici, c’est la dictature des anonymes des réseaux dits sociaux qui nous renvoie au Moyen Age …(pardon pour le MA qui n’était pas vraiment ce qu’on en dit!) La France est devenus ub poisson qui pourrit par la tête…

c kui

http://www.jurizine.net/2005/09/05/116-articles-r-624-3-et-r-624-4-du-code-penal-diffamation-et-injure-non-publiques-presentant-un-caractere-raciste-ou-discriminatoire meme chez soi on n’est plus libre de penser, faudra se méfier des vans noirs qui sillonnent la ville ils peuvent être équipé de micro amplificateur pour écouter les conversations suffira de dire PD et hop le GIPN vous pète la porte et vous arrête pour être traduit en comparution immédiate .

gillic

Pour ce qu’ il y a d’ allemands dans les équipes allemandes ………….idem pour la France, heureusement que depuis longtemps le foot ne passe plus sur notre télé !!!!!!!

Josyane

On ne peut plus rien dire. C’est la dictature en marche. Quand les français vont- ils se réveiller ?

Abdoul Lassemoul

Saga africa, ambiance de la brousse, saga africa, attention les secousses. Petite dédicace à Fatima la beurette qui vient prendre des nouvelles de son frère djihadiste chez le flic.
Massaker at Jungfernstieg Station Hamburg / Germany
https://youtu.be/3lBv0RcPBtA

jacksoul

La grosse baston avec Thierry Roland, ça a plutôt été ça:
https://www.youtube.com/watch?v=HMDB8MZnNoc
Ps PLP: Jean-Marc FerrEri.