Le keffieh n’est pas un torchon de cuisine !

Publié le 26 avril 2010 - par - 1 390 vues
Share

Riposte Laïque et ses lecteurs, sont pour la discussion tranquille, mais ferme… mais aussi , contre toute stigmatisation, contre la haine dévastatrice, l’insulte, bref, je crois que cette phrase a échappé à votre regard acéré quand vous avez lu le courrier.

Je pense qu’il ne faut en aucune façon insulter cette coiffure, mais expliquer ce qu’elle est :

C’était la coiffure des bédouins à l’origine, pour se protéger du soleil et aussi se différencier des villageois.

« Il fut popularisé par Yasser Arafat dans les années 1960 lorsqu’il se fit remarquer comme leader de l’OLP. Le keffieh reste le plus important symbole des activistes palestiniens. Pour les Palestiniens, sa couleur indique aujourd’hui la faction à laquelle se réfère le porteur (Hamas, Fatah, FPLP…). (Le keffieh vert et blanc est le symbole du Hamas, le keffieh noir et blanc est le symbole du Fatah, le keffieh rouge et blanc est le symbole du FPLP) Son port est donc bien souvent assimilé à un soutien à la cause palestinienne. » (wikipédia).

En effet en Europe, beaucoup le portent par solidarité avec le peuple Palestinien, sans pour cela être pour le terrorisme. D’autres, parmi les jeunes et j’en connais un certain nombre, portent le keffieh comme un foulard autour du cou sans savoir ce qu’il représente, ce qui me fout hors de moi. Je me demande d’ailleurs ce que pensent les Palestiniens quand ils voient des crétins dont certains presque encore au biberon, hurler « les Juifs au four », empaquetés dans ce fameux keffieh sans que cela n’émeuve personne. Ces comportements dévoient leur combat.

Bref, ne nous laissons pas emporter par la passion, même si les douleurs sont vives, même insupportables, de part et d’autre.

Amicalement

Monique Vigneau

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.