Le laxisme de la justice Taubira au service de l’islamisation de la France et de la charia

Publié le 26 avril 2013 - par - 3 562 vues

Elle avait pourtant bien commencé,  la petite Christiane. Née à Cayenne en 1952 d’une mère aide- soignante élevant seule ses 5 enfants- les conditions de vie en Guyane dans les années 60/70 n’étant en rien comparables pour la même époque à celles de Métropole ni d’ailleurs de celles des autres départements et collectivités d’Outre mer- la petite Christiane vint faire ses études à Paris II puis à la Sorbonne et Jussieu.

Elle devint professeur de Sciences Economiques. Discipline incontournable au Ministère de la Justice. Taubira illustre fort à propos le parcours d’un enfant issu de milieu modeste qui, à force de travail et de sacrifices financiers- ainsi que des bourses d’études, on le suppose, parvint à réussir aussi bien, sinon bien mieux encore, qu’un autre enfant issu de milieu plus porteur.

En ces temps-là, l’Ecole de la République avait à coeur de tirer tous les élèves vers le haut en leur dispensant instruction et valeurs morales.

Ce qui n’empêcha pas la jeune Christiane de militer activement jusqu’en 1981 pour l‘indépendance guyanaise semblant refuser à d’autres ce que la République lui avait si généreusement accordée.

De cette posture ingrate germa la graine socialiste.

En 1993, députée  “non inscrite “, elle vote dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, l’investiture d’Edouard Balladur.

C’est en 1997 que la future Ministre du gouvernement Ayrault effectue son virage politique en ralliant la gauche.  La graine se transforme alors en pousse. Lionel Jospin, alors 1 er Ministre, lui commande un rapport sur la recherche de l’or en Guyane dont les retombées demeurent des illustres inconnues.

En 2001, elle fut à l’origine de la loi française qui reconnaît comme crimes contre l’humanité la traite négrière transatlantique et l’esclavage qui en a résulté justifiant cette loi pour que ” les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes “.

Reconnaissant implicitement que les Arabes- elle ne dit pas Français-  sont bel et bien  aussi responsables de coupables actions tout en faisant porter,  par un étrange phénomène de vase communicant,  le poids de la culpabilité sur les Français.

En 2004, elle fut condamnée par le Conseil des Prud’hommes pour licenciement injustifié et rupture de CDD abusive.

Ce qui n’empêcha nullement Normal et son préposé à Matignon de nommer la dame à la Justice : on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.Et on se comprend jamais aussi bien qu’entre gens de même facture auprès d’un Arault  condamné et d’un Cahuzac  fraudeur menteur.

Fin 2012, tandis que le chômage poursuit inexorablement sa descente aux enfers, tandis que les attaques aux personnes, les vols et l’insécurité pourrissent la vie du peuple, que les revendications de la ” communauté musulmane ” s’inscrivent avec une force décuplée dans les rues, les écoles, les hôpitaux, les entreprises,  Sainte Christiane se lance à corps perdu dans le projet de loi ” mariage pour tous ” tant ce sujet tracasse les Français jusqu’à l’insomnie.

L’abrogation des lois sur la récidive, la suppression des peines planchers et des tribunaux correctionnels pour mineurs sont menés au pas de charge.  La vilaine société et la prison étant responsables de la criminalité, les Français sont impatients d’ ouvrir grand les portes des secondes afin de recouvrer paix et sérénité dans les transports en commun, dans les rues du NEUF TROIS  et partout où barbus et voiles fleurissent gaiement.

Mais c’est par sa réaction au Mur des Cons que la Ministre assoit toute se démesure, toute sa malhonnêteté intellectuelle, toute sa haine à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme elle, comme à celle qu’elle voue aux victimes des criminels, criminels pour lesquels elle semble être atteinte du syndrome de Stockolm.

http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/Un-prisonnier-s-evade-lors-de-la-visite-de-Taubira-23248850

Applaudir un match de baskets entre détenus et criminels, ça, c’est conforme à l’ouverture d’esprit socialiste.

Tout dernièrement,  le Mur des Cons, révélé par le journal en ligne “Atlantico”  est un grand panneau affiché dans les locaux du Syndicat de la Magistrature  locaux publics payés par le contribuable Français) où parmi les photos de personnalités quasi exclusivement à droite de l’échiquier politique, affublées pour certaines de commentaires plus que douteux ( Brice Hortefeux épinglé ” l’ homme de Vichy ” ), figurent 2 pères de famille dont chacune de leur fille fut victime pour l’une du tueur en série Guy Georges, pour l’autre, par une racaille dans le RER.

Ben oui, c’est pas parce que votre enfant a été assassiné que vous êtes exonéré de connerie.

C’est ça, le respect socialiste.

Même Pujadas, co auteur avec l’imam de Drançy (le grand ami de Caroline Fourest qui ne confond pas islam et islamisme) de “Agissons avant qu’il ne soit trop tard” y figure !

C’est dire  l’état de décrépitude mentale avancée des afficheurs  des “cons” pour ne  même plus reconnaître l’ un des leurs !  Pujadas ne doit plus en dormir de la nuit !

Pleine de mansuétude, notre Chri-Chri nationale a commencé par qualifier ce tableau de chasse idéologique ” d’  action malheureuse “. Enfin quoi ! C’est juste une blaaaaaague ! Et puis, Nicolas Sarkosy les a tellement dénigrés, les méchants magistrats, qu’ils avaient bien besoin de trouver un exutoire à leurs états d’âme ! Ce Mur des Cons, c’est une bonne farce d’enfants taquins.

-Enfin, heureusement que  la Chri Chri  veut bien que ” les personnes portent plainte ” , elle assure même que ” aucune entrave ne sera faite aux procédures qui seraient en cours “. 

Parce que, dès fois, Christiane nous l’apprend ,   ” on ” empêche les gens de recourir à la justice. Les éventuels futurs plaignants seront donc rassurés.

Elle clame qu’elle va saisir  le Conseil de la Magistrature  “pour savoir s’il y a manquement à la déontologie de la part du syndicat”. 

Alors, là, je crains qu’il ne faille expliquer à la sexagénaire guyanaise bac + 5 ce que déontologie signifie. Dans le cas du Mur des Cons, les différents membres du Syndicat de la Magistrature ont manqué gravement de l’éthique qui sied à la représentation de leur fonction dans la société. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce ne sont ni les règles ni la philosophie morale qui les étouffent quand ils épinglent la plupart de leurs victimes les affublant de qualificatifs injurieux ou calomnieux.

Autre fait tout aussi inquiétant dans cette affaire, c’est la proximité de certains membres du Syndicat avec la Ministre en personne :

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/04/25/01002-20130425ARTFIG00638-christiane-taubira-sous-influence-du-syndicat-de-la-magistrature.php

Taubira et ce Syndicat travaillent donc de concert,  guidés  par les mêmes objectifs dont le principal et non des moindres est de supprimer toute politique répressive en faveur d’un tout préventif  alors que le préventif sans le premier nous prouve depuis des décennies  ses conséquences délétères et absolument contre productif .

La raison de cet aveuglement serait-il  plutôt à regarder du côté de la destabilisation de la société ?  Distiller puis instaurer volontairement un climat insécure  parmi la population prépare- t – il à l’acceptation par cette dernière d’un système dans lequel la justice est rendue avec la plus extrême des sévérités : la charia ?

Les Français poussés à bout n’accueilleraient-ils pas avec un certain soulagement voire un soulagement certain une loi qui coupe les mains des voleurs au lieu de les savoir relâchés pour recommencer un nombre incalculable de fois ?

Qui met les criminels  définitivement hors d’état de nuire ?

Christiane Taubira ne nous enfumerait -elle pas avec sa tolérance sans limite pour mieux projeter des limites définitives à la tolérance ?

Christiane Taubira ne serait- elle pas une Ministre zélée de l’islamisation de notre pays ?

Il y belle lurette que le Syndicat et ses juges ne sont plus au service du citoyen mais à la botte d’une idéologie conforme à la Doxa où les opinions- les bonnes, celles qui doivent être véhiculées pour ne pas dire scandées-  font force de loi. Les juges et les avocats ne jugent plus en fonction des actes commis mais en fonction de qui les commet et contre qui les subit

Taubira sait parfaitement ce qu’elle fait en mélangeant les genres : elle verrouille  chez les magistrats  toute velléité de protestation, tout embryon de réflexions personnelle et rationnelle.  Les juges ne sont plus juges mais censeurs de la morale établie socialiste, droit de l’ hommiste, immigrationniste.

L’indépendance des juges ?  Une plaisanterie qui dure depuis trop longtemps !

Unis dans les cercles très fermés de certains clubs ou organisations Franc-Maçonnes, très rares sont les juges qui se démarquent du courant de pensée inhérent à la marque de fabrique, très rares car leur carrière politique n’y survivrait pas.

La justice depuis 40 ans prépare le remplacement de population et une nouvelle justice,  une justice RADICALE  : la loi islamique. Taubira n’est pas une idiote utile mais un des maillons de la chaîne.

Caroline Corbières

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/mur-cons-dans-local-ministere-justice-taubira-peut-elle-en-dedouaner-serge-federbusch-708205.html :

 

 
 
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi