Le maire de Carrières-sous-Poissy veut faire condamner des postiers qui en ont marre d’être agressés !

Le maire de Carrières-sous-Poissy est un grand ami de Riposte Laïque. Ce sémillant Radical de gauche, membre du Parti de Christiane Taubira, s’était fait épingler par notre journal pour avoir voulu changer la date du ramassage des œufs de Pâques dans sa commune, afin de ne pas offenser les musulmans, à qui, bien sûr, il a promis un terrain à des prix défiant toute concurrence, afin d’y construire la sacro-sainte mosquée.

https://ripostelaique.com/eddie-ait-maire-de-carrieres-sous-poissy-supprime-le-lundi-de-paques-pour-ne-pas-heurter-ses-electeurs-musulmans.html

Cette fois, il se distingue en menaçant des foudres de la justice la direction de La Poste de sa commune. Lassés des agressions que subissent ses facteurs, et des nombreux vols de matériel, ceux-ci ont en effet décidé de ne plus aller dans un quartier « sensible » de 5000 habitants, obligeant les habitants à se déplacer eux-mêmes.

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/carrieres-sous-poissy-ca-coince-a-la-poste-12-08-2012-2122401.php

Leur réaction est la même que celle de la RATP, qui, suite à de fréquentes agressions dans des quartiers difficiles, n’envoient plus leurs chauffeurs. Il est curieux de constater que le maire, sans doute adepte, comme la nouvelle Garde des Sceaux qui milite au même parti que lui, du discours de l’excuse, n’a pas un mot de solidarité pour les salariés victimes de vols et d’agressions traumatisantes. Préférant soigner une partie de son électorat, il ose menacer carrément La Poste de poursuites judiciaires. Sait-il que dans une ville de son département, les facteurs ont comme consigne de ne pas distribuer le courrier à partir de 11 h 30, parce que des jeunes au profil semblable à beaucoup de ceux de Carrières-sous-Poissy s’y livraient régulièrement au même sport, à la sortie de l’école : l’agression des postiers, et le vol des scooters et sacoches.

Plutôt, à l’instar de ce qu’aurait fait un André Gérin à Vénissieux, que de dénoncer clairement ces agressions insupportables, Eddie Ait, à l’image de toute la gauche, préfère parler de « discrimination » pour mieux noyer le poisson. D’ici qu’il accuse la direction de La Poste d’islamophobie, en période de ramadan, religion très développée à Carrières-sous-Poissy…

Lucette Jeanpierre

image_pdf
0
0