Le maire PCF de Saint-Denis triche avec la loi et appelle à battre Marine

Publié le 30 avril 2017 - par - 8 commentaires - 1 224 vues
Share

Denis Paillard, maire PCF de Saint-Denis, a juste oublié qu’il devait rester neutre, et demeurer le maire de tous ses administrés…

Dans la commune de Saint Denis (93) Marine Le Pen franchit la barre des 10 % au premier tour, soit pratiquement le double de son score dans le XVIIIe arrondissement de Paris voisin. Cela ne pouvait que déclencher l’ire du Maire communiste de Saint Denis, Laurent Russier, qui a fait distribuer dans toutes les boites aux lettres de ses administrés, une « Lettre du Maire » estampillée au logo de sa commune, et dans laquelle il s’en prend au Front National qu’il qualifie de « parti raciste et xénophobe » et qui « renforce le pouvoir d’un riche clan familial ». Au passage, ce Maire des pauvres commence son tract en se réjouissant des 43 % de voix obtenues par son ami Mélenchon, dont le patrimoine est estimé à quelques… 2,4 millions d’euros selon Résistance Républicaine ! Le Maire de Saint Denis appelle à un « Apéro citoyen » le lundi 1er mai pour « faire barrage au Front National ».

Précisons qu’un maire possède une double casquette : agent de l’Etat et agent de la commune, il est notamment chargé de l’organisation des élections. C’est dans ce contexte que notre Maire se livre à une bien curieuse stigmatisation d’une partie de l’électorat de sa commune car ils sont plus de trois mille à avoir voté pour Mme Le Pen ! M. Russier use donc de sa qualité de Maire pour tenter d’infléchir le sort des élections dans sa commune. Cela porte un nom : l’abus de pouvoir !

Il manque aussi à son obligation de réserve en tenant des propos diffamants à l’égard de la candidate du Front national, en cherchant à porter le discrédit sur ses origines familiales. Or dans l’arrêt « Touré Alhonsseini » le Conseil d’Etat précise que « des propos diffamants, tenus hors service et sanctionnés pénalement, sont jugés comme des manquements à l’obligation de réserve » (CE 11 Février 1953).

Cette entorse à la neutralité du service public est encore plus grave en période électorale : en réponse à la question écrite du député communiste André Chassaigne (Gauche Démocratique et Républicaine) la réponse ministérielle, publiée au JO du 25 octobre 2011 p. 11358 précise :
« … dans le cadre de la période de la campagne électorale, une obligation de « réserve d’usage » a été consacrée à l’égard des fonctionnaires. Cette obligation limite la liberté d’expression des agents dans l’exercice de leurs fonctions. Elle s’impose aux chefs de service de l’État et aux agents placés sous leur autorité. Tous les fonctionnaires qui sont amenés à participer, dans l’exercice de leurs fonctions, à des manifestations ou cérémonies publiques sont concernés par cette obligation. Cette obligation ne découle d’aucun texte statutaire ou relatif au droit électoral. Il s’agit d’une tradition républicaine. Elle a pour objectif de préserver la nécessaire neutralité politique de l’autorité administrative en période électorale et l’impartialité des agents.. . »

Enfin, le tract se termine par le credo suivant « Saint Denis, riche de la diversité de ses 135 nationalités, fait chaque jour la démonstration que la solidarité, le respect et l’ouverture aux autres renforcent « notre » devise républicaine Liberté, Egalité, Fraternité ». C’est oublier un peu vite qu’un jour seulement avant l’édition du tract, le Maire de Saint Denis refusait de recevoir une délégation de commerçants et de riverains venus se plaindre des nuisances occasionnées par les vendeurs à la sauvette, de la toxicomanie et de l’insécurité grandissante dans une commune où la fiscalité est particulièrement pénalisante.

(vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=gBqXCsfkSZc).
II est vrai que des tracts en couleur sur papier glacé, cela a un coût !

Hector Poupon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Oeil de Lynx

Le PCF??? Ça existe encore cette grosse blague?

Gabriel Zallas

135 nationalités … et il en est fier ! En France il n’y a qu’une seule nationalité : FRANÇAISE… dont l’origine est sans importance à partir du moment ou ils font corps avec le pays qui les a acceuilli. CQFD !!

Dany BARTHOUIL

Donc, puisqu’un Maire triche avec la loi en cherchant à influencer ses administrés, a fortiori un Président de la République !! Non? je me suis posée la question quand j’ai su que Hollande demande à barrer la route à Marine ..

Napoléon

Ce genre de salope de la ripoublique, comme tous ses « confrères » pourris d’un système éculé, devra, un jour très prochain, répondre de ses paroles et de ses actes devant un tribunal populaire qu’il conviendra de mettre en place pour juger tous les fossoyeurs de la France. Pas de pitié pour les traîtres de son espèce.

Laguêpe

A quand l’interdiction du droit de vote pour les administrés en désaccord d’avec ce maire?

Jean

Question: ce maire habite-t-il Saint-Denis ?
Ensuite, vu la population « colorée » très majoritaire, pour ne pas dire extrêmement majoritaire de Saint-Denis, il représente QUI au juste ?????
La décence minimale exigerait que le maire de Saint-Denis soit à l’image de sa population. Ce gus est autant à sa place comme maire de Saint-Denis qu’un Noir le serait comme chef du Ku klux Klan.

DIDIER LABAUNE

Le maire s’appelle Laurent RUSSIER ( Paillard a démissionné à la fin 2016).
La municipalité est proche de Tarik Ramadan qu’elle invite régulièrement à la Bourse du Travail La ville de Saint-Denis et le 93 seront à nouveau en FRANCE quand on y verra des français manifester en faveur des forces de l’ordre qui tombent face aux voyous comme avant- hier à Saint- Denis !!!
Pour l’instant, toutes les manifs sont organisées par l’extrême-gauche communautarisée téléguidée par les élus en faveur de la crasse délinquante et de l’ anti-France !!!
Le président de la communauté d’agglo , ex maire et député avait comme conseiller parlementaire Mireille Fanon membre du FLN algérien .
à voir : http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/2016/09/parmi-les-conseillers-politiques-et.html