Le maire UMP de Mantes-la-Jolie se croit dans une république catholique

En matière de laïcité,
Monsieur le Maire de Mantes-la-Jolie,
n’a que faire de la loi !
En plaçant une illumination sur le fronton de la mairie du quartier de Gassicourt représentant une crèche, malgré notre courrier du 16 décembre* demandant le remplacement de cette illumination par une décoration plus neutre, courrier qui n’a reçu, à ce jour, aucune réponse, M. Vialay, maire de Mantes-la-Jolie, se moque délibérément de la laïcité républicaine et, accessoirement, de la demande de notre Association des Libres Penseurs des Yvelines.

Notre Association ne peut que regretter une telle attitude indigne du premier magistrat de la commune, chargé de l’application de la loi, en particulier celle du 9 décembre 1905 instituant la séparation des églises et de l’Etat.
En privilégiant une communauté religieuse sur un édifice public, Monsieur le Maire témoigne d’une conception de la Laïcité et de l’ordre républicain pour le moins curieuse, en tous les cas, contraire à ses obligations de neutralité.
Roland BOSDEVEIX
* Monsieur le Maire,
Notre Association a été interpellée par des habitants de votre commune concernant l’illumination de la Mairie de quartier à Gassicourt.
En effet, cette illumination en fronton, symbolisant une représentation religieuse placée au-dessus du triptyque républicain « Liberté, Egalité, Fraternité », nous apparaît comme une atteinte caractérisée à la Laïcité de nos institutions. Nous ne nous opposons pas, en cette période de Noël, à une représentation lumineuse de la nativité, mais nous considérons que sa place n’est certes pas au fronton de l’édifice public qu’est la mairie annexe.
Après votre décision d’établir des carrés confessionnels au sein du cimetière de ce quartier, décision que notre Association désapprouve catégoriquement, avec cette illumination faut-il considérer que vous procédez à un rééquilibrage entre les communautés religieuses sur votre commune ? En tous les cas, avec ou sans intention, notre Association ainsi que les habitants qui nous ont signalé cette illumination considèrent cet éclairage festif sur un bâtiment public comme un précédent et une pratique contraire à la Laïcité républicaine. Nous souhaiterions donc que vous la supprimiez au profit d’un éclairage décoratif neutre.
Dans l’attente de vous lire et d’en faire part à ces habitants…..

Roland Bosdeveix, président de l’Alpy

image_pdf
0
0