Le malaise des hôpitaux en France : urgences saturées, clandestins et nouvelles maladies

Publié le 9 mars 2013 - par - 3 114 vues
Share

L’actualité encore une fois nous alerte sur ce qui se passe dans notre pays. Les urgences sont au cœur de ce malaise. Les reportages brossent en surface ce qui devrait être la raison de cette situation.

En surface car bien évidement il ne faut pas révéler au public ce qui s’y passe réellement. Marseille et Roubaix géographiquement opposées sont les parfaits exemples de la triste réalité à laquelle sont confrontés les médecins et personnels.

L’arrivée massive des clandestins (migrants pour les médias) sur notre territoire engendre une saturation complète des services d’urgence, car ceux-ci ont comme point de mire l’hôpital afin d’y trouver pas seulement des soins mais un refuge sous le couvert médical.

Nos frontières n’existant plus et la générosité folle de notre pays accordée sans aucune retenue pas nos politiques aggrave chaque jour ce malaise. Les maladies infectieuses sont de retour et parmi celles-ci la gale, oui la gale est en cours à Roubaix et la tuberculose s’aggrave chaque jour un peu plus.

L’hôpital public est devenu un centre d’hébergement et les agressions sont devenues la routine pour tout le personnel car non contents d’être soignés et accueillis gratuitement ces clandestins exigent, vocifèrent, usent de la violence verbale et physique.

Je ne connais pas Marseille où l’on menace les personnels avec des armes de guerre et ou les coups pleuvent chaque jour, mais par contre celui de Roubaix  où je me suis rendu plusieurs fois avec mon épouse diabétique, cet endroit est un véritable cirque ou on entre et sort sans aucun contrôle et où on entend les dialectes de toutes sortes ou les mioches courent partout dans les couloirs et ou il est monnaie courante  de supporter les regards agressifs des populations de toute sorte.

Voilà la réalité de ce malaise bien sûr pas de vagues et silence des médias endormeurs.

Non les médecins ne sont pas trop peu nombreux, non …c’est toute cette invasion de toute la misère du monde qui en est la vraie cause. Messieurs les politiques allez donc vous faire soigner dans ces merveilleux endroits ou entrant pour une affection vous aurez droit de contracter toutes sortes de bienfaits enrichissants que vos aveuglements ont créés et qui s’aggravent de jour en jour.

Mais bien sûr pour vous se sont les cliniques privées car surtout ne pas se mêler à toute cette population que vous ne sauriez fréquenter.

Christian Vercoutère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.