Le marquage : à qui appartiens-tu ?

Marquer le corps est un moyen utilisé de tout temps pour affirmer une identité, une appartenance, une condition sociale.

Dans la société romaine antique, le marquage du corps des esclaves était le plus souvent réalisé suite à une faute, par un tatouage à l’encre et à l’aiguille.

Pour les autres esclaves, les sources font mention de colliers ou bracelets scellés par un plomb, comme cela se passait pour d’autres marchandises.

18 millions d’Africains ont été victimes de la traite arabe au cours du dernier millénaire, du VIIe au XXe siècle. Le sort de ces esclaves, razziés par les chefs noirs à la solde des marchands arabes, est dramatique. Après l’éprouvant voyage à travers le désert, les hommes et les garçons sont systématiquement castrés avant leur mise sur le marché, au prix d’une mortalité effrayante.

Sous l’ancien régime, La « flétrissure » est une peine afflictive et infamante, consistant en une marque au fer rouge sur le condamné, sur la place publique.

Le fer servant à marquer les condamnés prend en France la forme d’une fleur de lys, puis en 1724 d’une triple lettre (flétrissure lettrée : V pour voleur, M pour mendiant récidiviste et GAL pour galérien).

Le « Code Noir » de 1685, réglementant l’esclavage, instaurait une marque au fer rouge comme châtiment envers les esclaves fugitifs ou punis pour vol.

Le marquage du corps permet d’asseoir le pouvoir du maître, dissuade l’esclave de fuir ou de se révolter.

Le thème de la marque est repris dans la Bible, dans le livre de l’Apocalypse, et atteint son paroxysme :

« Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. »

« Elle » représente la bête, dans le contexte une sorte de gouvernement ou pouvoir mondial extrêmement puissant.

« Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. »

Cela implique que ce marquage sera volontaire et que les gens y adhéreront.

En lisant ce texte, croyants ou pas, on ne peut que s’interroger sur une telle possibilité. Aujourd’hui les techniques sont au point pour marquer corporellement les individus. Le marquage des animaux par les puces RFID se généralise depuis les années 2000.

Dans les années 1990 et 2000, plusieurs études américaines menées par des vétérinaires, des médecins et divers experts en toxicologie, ont démontré que la micro-puce implantée sur des rats de laboratoire induisait souvent des cas de tumeurs malignes, en concluant que celle-ci était aussi dangereuse pour l’homme.

Apocalypse 16:2
« Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image. »

Il est évident que la vaccination actuelle n’est pas encore cette « marque de la bête ». Je crois qu’elle en est une préparation. La mise en place des QR codes qui lient notre identité et notre état vaccinal et dont dépend l’accès à de nombreux lieux et services est une anticipation d’un système de marquage numérique individuel autorisant la vie en société.

La campagne de vaccination actuelle est « remarquable » par son caractère mondial et quasi obligatoire dans certains pays. On peut très facilement imaginer que, pour contrer des tentatives massives de fraude, soit mis en place, en accompagnement de la vaccination, un système de marquage qui permettrait de sécuriser l’identification des vaccinés. Tout est prêt et je constate que les résistances spirituelles et morales s’affaissent dramatiquement.

Même la Commission d’éthique protestante évangélique (CEPE), qui rassemble plusieurs Églises, exhorte les fidèles à se faire vacciner avec un slogan clair : « Pour l’amour de Dieu et de votre prochain faites-vous vacciner ! » 

Les instances catholique, protestante, juive et musulmane de France ont toutes appelé leurs fidèles à se faire vacciner dans une perspective de bien commun.

Quand les hommes de tout horizon sont unis à ce point, celui qui réfléchit doit faire attention. 

Le statut du corps a évolué dans nos société. Il n’est plus la création de Dieu, destiné à ressusciter, parfait et éternel, mais un objet de consommation, de plaisir, que l’on peut transformer à volonté. Il est à la fois adulé, exhibé, mais aussi désacralisé.

Dans la Bible, le corps est sacré et respecté.

Cent ans après sa mort, le peuple d’Israël a transporté les ossements de Joseph à la sortie d’Égypte.

Jésus ne se contente pas d’enseigner mais il guérit les malades, les lépreux, les aveugles, les handicapés. Son sacrifice sur la croix est notre salut : « Prenez, mangez, ceci est mon corps ! » 

Mais quand il ressuscite, son corps n’est plus dans le tombeau, il est transformé, glorieux, réel, il mange avec ses disciples du miel et du poisson.

Dans ses lettres Paul affirme : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

Vaccinés ou non, les choix à venir seront de plus en plus difficiles. Si nous n’avons pas une vision claire des enjeux, nous ne résisterons pas à la pression qui va aller augmentant. Je vois autour de moi des personnes qui ne voulaient pas du vaccin, céder les unes après les autres.

Être libre ce n’est pas renoncer à sa dignité mais en être conscient et la défendre.

Christophe Sévérac

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Excellent article bien ecrit et bien étayé.
    Je suis souvent surpris de la légèreté avec laquelle les gens traitent leur corps, soir par les tatouages, les piercings, sans parler d’autres chirurgies plus « gratuites » les unes que les autres. On est sans limite, ni morale ni respect de soi-meme.
    Je pense que si ouvertement on proposerait aux gens une puce intégrée la majorité accepterait sans trop hésiter, tant la conscience à ce niveau là s’est émoussée. Mais on verra ça car c’est pour bientôt.

  2. Concernant les citations bibliques de la fin des temps (où nous sommes) il serait important d’être inspiré par le Saint Esprit avant toute affirmation. Le recours aux références bibliques .ne devrait être autorisé qu’à ceux qui vivent l’Evangile en esprit et en vérité. Toute référence aux Saintes écritures sans une vie chrétienne consacrée n’est que verbiage et doit être examinée à la loupe.

  3. Cette photo est terrible !
    C’est vraiment traiter ces pauvres animaux qui ont eu le malheur de naître dans la peau de bovins, comme de la merde.
    Imaginez-vous dans la tête de ce pauvre veau : il se voit maltraité, violenté et pourquoi ? Qu’a-t-il fait pour mériter ce sort ?
    Je maudis de toutes mes forces le propriétaire de la botte posée sur le museau du pauvre veau. Je ne supporte pas ces maltraitances gratuites sur un animal affaibli et sans défense.
    Souvent il y a des infections suites à ces marquages au fer rouge, surtout à la tête si près des yeux. Cà me dégoûte !

    • Cette photo est terrible en effet et encore ce n’est pas l’image la plus dramatique. Si vous saviez dans quelles conditions sont traitées et abattues régulièrement les milliards de pauvres bêtes sur toute la surface de la planète vous seriez prise de panique. Je me demande dans quelle mesure toute l’humanité ne va pas payer toute cette souffrance infligée gratuitement à d’innocentes créatures qui ne demandaient qu’à brouter tranquillement de l’herbe dans les champs. La Loi du Karma existe pourtant mais la sentence semble tarder à venir. Dieu prend pitié.

  4. J’encourage tous les crétins à aller se faire vacciner, ça nous fera plus de place pour respirer d’ici quelques mois et au pire d’ici 2 ou 3 ans. Vous savez comment ça s’appelle : la sélection naturelle . C’est comme ça que le monde doit évoluer et pas autrement.

    • Je comprend vos dires, mais lorsqu’on est Aide-Soignant, on fait quoi en refusant la piquouze ? Je mendie ou vous me payez mon appart ?

  5. Christophe, très bon article, certains livres de Pierre JOVANOVIC, dont le fameux
     » 666  » sont à lire, tant la même démonstration, en allant bien plus loin, arrive à la même conclusion …

    ll y a bien trop de d’éléments écrits, qui se « révèlent », pour qui veut se donner la peine de lire et de comprendre !!

    A tous, vous pouvez aussi écouter Christian COMBAZ sur sa chaîne youtube et ODYSSEE, chaîne appelée  » Campagnol TV  » :

    https://odysee.com/@campagnoltvl:2

  6. 18 millions d’Africains ont été victimes de la traite arabe ? C’est trois fois la Shoa ?
    3 x 6 = 18 ? Cela devrait, normalement, opposer arabes musulmans et noirs africains…n’est-ce pas ce qu’il faut craindre en France une guerre communautaire ?

  7. marquage moderne : le passe sanitaire bien sur
    mais comment faire si on vous coupe votre paye ? quand on vous interdit de prendre l’avion pour rester confiner dans les départements d’outre mer ? etc.

  8. les êtres humains sont devenues des boîtes de conserves ambulantes, un scannage et hop à la caisse, remarque tu finit bien ta vie dans un cercueil cela ne change pas trop

Les commentaires sont fermés.