Le martyre de Claude Askolovitch, traité de méchant islamophobe

Publié le 27 novembre 2014 - par - 2 632 vues
Share

Ri7Fourest askolovitch lèchentIl est des jours comme cela où l’actualité vous fait de petits clins d’oeil qui vous consolent de la morosité ambiante. L’un de ces petits clins d’oeil vient de frapper durement notre cerbère préféré Claude Askolovitch. Je vous conseille de regarder attentivement cette vidéo parue sur le site « oumma.com » :

http://oumma.com/215838/islamophobie-echange-muscle-entre-nacira-guenif-claud

On y voit notre pauvre Askolovitch se faire malmener par une mégère nommée Nacira Guénif, universitaire parait-il, au point de ne pouvoir piper mot et de rester muet comme une carpe, ce qui n’est pas précisément dans ses habitudes. La cause de cette querelle ? Eh bien d’après cette dame, Askolovitch est un vilain islamophobe ! Oui, vous avez bien lu ! C’était bien la peine qu’il joue au professeur de dhimmitude, qu’il écrive des livres à la gloire des musulmans français (même si Edwy Plenel a fait beaucoup mieux depuis…) et qu’il traque l’islamophobie dans cette France rance qu’il exècre ! Rien n’y a fait.

Si je voulais paraphraser le titre d’un best-seller, je lui dirais volontiers « merci pour ce moment ». Mais je pense qu’au delà du sourire, il convient d’analyser plus sérieusement cet incident. Si je pouvais donner un conseil à Claude Askolovitch, je lui recommanderais quelques lectures :

– en premier lieu, je lui conseillerais de lire le magnifique livre de René Marchand « Reconquista ou Mort de l’Europe ». Dans cet ouvrage l’auteur, fin connaisseur de l’islam, nous apprend beaucoup de choses sur la psychologie des musulmans et notamment ceci : les musulmans ont un mépris total pour des adversaires qui se couchent devant eux en reniant ce qu’ils sont. Ils préfèrent de loin affronter un islamophobe assumé et n’ont que mépris pour les dhimmis qui leur font la courte échelle. A titre d’exemple, rappelons lui notamment le sort subi par les communistes iraniens, qui avaient cru bon de se ranger derrière l’ayatollah Khomeïni. Après sa prise de pouvoir, ils furent les premiers à monter à la potence.

– en second lieu, et à titre de confirmation, je lui conseillerai la lecture de quelques écrits d’une autre égérie musulmane, la sympathique Houria Bouteldja qui disait ceci en 2006:« Demain, la société tout entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront ça. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres ». Plus récemment cette même personne a publié sur son site « Indigènes de la République », un article consacré… à Claude Askolovitch, où celui-ci est renvoyé simplement à ses origines juive et se fait traiter de sioniste :

http://indigenes-republique.fr/letrange-islamophilie-de-claude-askolovitch/

Claude Askolovitch, comme Caroline Fourest avant lui, vient de vivre sur sa personne ce que les articles lucides de Riposte laïque et d’autres sites islamovigilants prédisent depuis bien des années.

Saura t-il en tirer la leçon ?

Michel Kalidas

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.