Le média islamique Saphirnews utilise la phraséologie de la presse antisémite des années 30 : que fait la LDH ?

Si les opposants actuels au développement de l’islam en France, que nous sommes, se livraient de façon paresseuse à un des amalgames favoris des pro-islamiques, ils pourraient se prétendre stigmatisés et se sentir l’équivalent des juifs des années 30. Cette comparaison est totalement absurde. Pourtant c’est celle qu’emploient de plus en plus de musulmans et d’islamo-gauchistes, qui n’hésitent pas à prétendre que les musulmans actuels en France sont semblables aux juifs des années 30, car victimes d’un racisme équivalent. Cette similitude odieuse vise à effacer le summum de l’abomination raciste que connurent les juifs dans les années suivantes. Elle rejoint les visées révisionnistes visant à mettre sur un même plan la Shoah et les souffrances actuelles d’une partie du peuple palestinien. Elle est enfin la preuve d’un réel antisémitisme (1).
Choqués par ces visées, les laïcs anti-islams ne se comparent donc pas à des pestiférés de la société française, victimes d’un cordon sanitaire dressé contre eux, comme le furent les juifs par le régime de Vichy. Car même si ce serait le souhait, de la part de la quasi-totalité des media, d’étouffer notre voix, la liberté d’expression, même affaiblie, existe encore dans notre pays, et nous avons encore la possibilité de nous exprimer. Pour autant, parmi nos adversaires, un media tel que Saphirnews n’hésite pas à recourir aux méthodes les plus ignobles, employées par les antisémites des années 30.
Dans un article du 8 juin (2), cette revue du net nous annonce qu’un CCIF (collectif contre l’islamophobie en France) vient d’être reconnu d’intérêt général par l’Etat, avec tout ce que cela entraîne de réductions d’impôts pour leurs donateurs. Cette ingénuité de l’Etat est en elle-même un nouveau scandale, qui restera encore inaperçu. Par la légèreté de cette décision, l’Etat fourbit encore des armes supplémentaires à des adversaires de la démocratie et favorise toujours plus l’expansion de l’idéologie islamique liberticide.
Tout à la joie de son annonce, la rédaction de Saphirnews se lâche en assimilant les islamophobes que nous sommes à une maladie infectieuse ; effectivement textuellement, elle écrit que « le CCIF rejoint des associations et des fondations telles que la Ligue nationale contre le cancer, l’Institut Pasteur ou encore le Sidaction qui permettent cet avantage fiscal ». Nous sommes donc à leurs yeux un cancer, la rage ou le sida. L’excès de cette déclaration est risible, car tellement ridicule.
Cependant, il faut relever que cet état d’esprit reprend tous les propos odieux hygiéno-médicaux, émis par les antisémites, de l’affaire Dreyfus à la vulgate nazie : les juifs assimilés à une peste, une infection, un cancer, de la contagion, une prolifération, etc… Quand on connaît l’antisémitisme présent dans le coran, les massacres commis contre les juifs par Mahomet, il n’y a pas de quoi être surpris de constater que la pensée de certains musulmans reprend les poncifs des plus féroces antisémites occidentaux.
Saphirnews se présente pourtant comme un journal qui se veut sérieux et de référence pour les musulmans de France. Voici ce qu’on peut lire à son sujet (3) : « Créé en 2002, Saphirnews.com est le 1er quotidien musulman d’actualité en ligne tant par son ancienneté, sa notoriété que par sa fréquentation (500000 visites mensuelles ; source : XITI). Les sujets de prédilection sont l’économie ethnoculturelle (consommation halal, finance islamique, entreprenariat social), la représentativité de l’islam en France, le dialogue interculturel. Plus de 20 000 articles de qualité sont en libre consultation. »
Dans un entretien avec ses responsables (4), peu après la fondation de ce quotidien, on pouvait lire que « SaphirNews [veut] « casser » le discours stéréotypé et amalgamé des médias occidentaux sur la religion musulmane ». Perdu ! A la lecture de leur article du 8 juin, on peut constater que ces pauvres victimes des media occidentaux revendiquent eux-mêmes leurs stéréotypes calqués sur les propos classiques antisémites.
Ce n’est pas la première fois qu’un media islamique en France recourt à des méthodes fascisantes des années 30 ; ainsi Oumma.com avait-il vitupéré contre Sihem Habchi, présidente de « Ni putes ni soumises », rappelant les calomnies contre Salengro (5). Certes ces excès sont-ils exceptionnels, la plupart des articles montrant de la retenue. Mais la relâche de la vigilance des rédacteurs dans ces quelques articles montre l’arrière pensée de ses auteurs.
Au lieu de rechercher dans « le désert des Tartares » un quelconque racisme dans les propos de Riposte Laïque et d’intenter à celui-ci un procès kafkaïen, la LDH ferait bien de se réveiller et d’observer les propos et les actes de ces différentes officines islamiques en France. Messieurs de la LDH, vous qui semblez lire attentivement les différents articles de RL, que pensez-vous de ces propos de Saphirnews, que nous venons de vous relater ? N’y voyez-vous pas la même analogie, que nous avons relevée avec des propos tenus dans les années 30 ? N’y voyez-vous pas du racisme ?
Et de façon plus générale, que faites-vous la plupart du temps ? Vous dormez ? Il vous suffirait pourtant tout simplement de taper sur google des mots comme « cancer + juif », pour tomber, sur la dizaine de pages proposée, sur des sites faisant l’apologie du négationnisme, la réhabilitation des criminels antisémites des années 40, etc… Pourquoi n’agissez-vous pas contre ces sites, qui eux sont réellement liberticides ? Et que dire de votre inaction contre des sites appelant au djihad et dans lesquels fleurissent les propos antisémites ? (6)
N’oublions pas les angéliques de la gauche qui voient très facilement l’ombre de Vichy derrière les propos effectivement maladroits de Wauquiez, qui en évoquant le RSA, parle d’un cancer de la société française (7). Ce sont les mêmes qui vont s’octroyer quelques frissons à bon compte en écoutant Claude Askolovitch les effrayer à propos de RL, lors d’une intervention sur Europe 1, où il fustige de façon diffamatoire notre journal, laissant entendre que nos méthodes relèvent de celles des anciens journaux antijuifs (8).
Ils ne sont que les enfants spirituels de tous ceux qui avaient suivi l’indignation générale suite aux propos de Louis Pauwels en 1986, évoquant une partie de la jeunesse française atteinte de « sida mental » (9). Par delà la condamnation de l’outrance réelle de ces propos, il s’agissait avant tout d’empêcher les gens de réfléchir. Effectivement, l’emploi de mots (faisant partie du répertoire du régime de Vichy, mais à connotation bien plus générale, tels travail, famille ou patrie) mis à l’Index non plus pontifical, mais d’une gauche pseudo anti-raciste, vous condamnait à la qualification de nostalgique de Vichy. Ce mécanisme a si bien marché que 25 ans plus tard, beaucoup de gens sont tétanisés à l’idée de devoir réfléchir sur certains thèmes sentant le soufre, tels la délinquance, l’islam ou l’insécurité.
Pour autant, une pensée antisémite, ultraconservatrice, misogyne, discriminante envers les non-musulmans existe bel et bien parmi une part très importante de la population musulmane, et n’a pas de ces pudeurs lexicales. Alors les antiracistes, comptez-vous un jour vous atteler à la tâche de lutter contre ces idées nauséabondes ?
Jean Pavée
(1) Cette déduction n’exclut pas pour autant la critique potentielle légitime des actes de l’Etat d’Israël. Mais celle-ci ne doit pas s’appuyer sur le dessein de relativiser la Shoah.
(2) http://www.saphirnews.com/La-lutte-contre-l-islamophobie-reconnue-d-interet-general_a12725.html
(3) http://www.lasemaine.org/partenaires/saphir-news
(4) http://www.afrik.com/article10081.html
(5) https://ripostelaique.com/Odieux-article-dans-Oumma-com.html
(6) un exemple : http://www.propagandes.info/product_info.php/ahmed-rami-sur-le-terrorisme-juif-sioniste-cancer-du-monde-p-498
(7) un exemple : http://www.lepost.fr/article/2011/05/12/2492857_quand-laurent-wauquiez-fait-du-populisme-nauseabond-en-s-attaquant-au-rsa.html
(8) http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-Soir/Sons/Europe-1-Soir-01-04-11-481987/
intervention à partir de 21’15
« [vous trouverez dans Riposte Laïque] une caricature où l’on voit tous les dignitaires de la République, Juppé, Fillon, Aubry, en train de se prosterner, littéralement de lécher les bottes de l’islam. Ce genre de caricature dans l’histoire, c’est exactement ce que l’on trouvait dans les journaux anti-juifs à l’époque de l’affaire Dreyfus. »
(9) Indignation à laquelle je me mêlais !

image_pdf
0
0