Le Mélenchon show ou le non débat sur la laïcité française

Publié le 14 octobre 2008 - par

Femme de gauche, des amis socialistes m’ont fait parvenir une affichette.

Conférence-débat

Laïcité « choc des civilisations »

A l’entrée de grandes affiches : la laïcité pour tous

Le mercredi 8 octobre, je me rends à 20h30 à Toulouse pour écouter Jean -Luc Mélenchon .

Tout me plait, le thème, la laïcité, j’aime le personnage, sorte de Depardieu de la politique, comme lui j’ai voté non au traité européen. J’ai réfléchi, pour poser une ou deux questions : la laïcité positive dont parle Nicolas Sarkozy, ses conséquences sur nos institutions, notre laïcité française, les risques pour les femmes d’un retour au religieux, le devenir de la loi de 1905.

Les minutes passent, j’attends qu’il parle de la laïcité… rien. Il me déçoit. Il a des excuses on lui a demandé pour des raisons d’horaire de présenter ses idées en 45 minutes alors qu’il prévoit un exposé d’1h 20, il a des excuses, parce que, tout le monde le sent bien, la déroute économique submerge les esprits, on ne pense qu’à ça, il ne pense qu’à cela, et il parlera surtout de cela.

Autant je suis d’accord sur son analyse de la volonté hégémonique des USA, des coups tordus qu’ont fait les différents gouvernements, pour déstabiliser, les régimes qui s’opposent à eux, autant, son insistance à parler des « affreux capitalistes et libéraux américains » au bout d’un moment m’énerve. Je voudrais lui dire :

Mais M. Mélenchon, nous ne sommes plus en 1989, les capitalistes du XXIème siècle ne sont pas qu’américains, les spéculateurs, les gens qui choisissent les gains faciles, les délocalisations, sont partout, en Amérique du nord, du sud, en Europe, en Afrique, au Koweit et dans les émirats, en Chine, en Inde. Il y a toutes sortes d’ affreux libéraux….Votre discours est trop simple… simpliste.

Il ne veut pas du choc des civilisations, moi non plus, cependant, occulter complètement dans un débat sur la laïcité, le discours de M Sarkozy à Ryad, pour ne garder que Latran m’interpelle, je trouve cela bizarre. N’y aurait-il qu’un intégrisme religieux ?

On arrive aux questions j’ose m’exprimer, je sais que vais déranger, mais je me lance. J’interviens en ces termes :

– La « culture religieuse » peut désigner des violences que les hommes imposent aux femmes au nom de textes dits sacrés. Quand M. Sarkozy parle de laïcité positive, il me semble que les femmes devraient toutes avoir les sens qui clignotent, et entre un Benoît XVI qui pourrait bien, revenir sur nos droits à la contraception et à l’avortement, et de l’autre côté des hommes qui souhaitent mettre les femmes sous « le voile », toutes les femmes peuvent se faire du souci.

Il répond clairement sur l’excision, il est contre le port du voile à l’école, mais autrement ça ne l’embête pas. A ce moment, j’ose l’interrompre, c’est ça aussi un débat : mais la Burqa, M. Mélenchon, j’ai rencontré dans un magasin, une femme en burqa, comme en Arabie Saoudite.

Il répond par une pirouette : je suis contre les masques, je suis contre la burqa parce qu’on doit toujours pouvoir identifier une personne. Réponse, froide, cassante, dure, brutale. Il répond ensuite à d’autres questions.

Et ce : « je suis contre la burqa parce qu’on doit toujours pouvoir identifier une personne », me reste en travers du gosier….. J’aurais aimé qu’il me dise : je pense à la femme sous la burqa, à ce que ça peut représenter comme enfermement du corps, de l’esprit, à tout ce que ça a d’injuste, de discriminatoire, mais il ne le dira pas.( problème de clientèle électorale ?). Amies des ni putes ni soumises, il n’a pas compris vos inquiétudes.

A l’entendre si des hommes imposaient cette tenue à toutes les femmes musulmanes, ça ne le dérangerait que parce qu’on ne peut pas les identifier, mais pas pour la brimade vestimentaire que ça représente. Assez lucide il avoue plus tard qu’il est un peu macho, un peu seulement Jean-Luc ?

En sortant de la conférence, je suis déçue je pense aux milliers de jeunes filles et jeunes femmes d’Algérie égorgées parce qu’elles ne voulaient pas porter le voile, parce que, pour elles, l’indépendance de l’Algérie ne devait pas être de remplacer les colons par les barbus…

Mais sans doute j’ai tort de penser cela… Il n’y a pas de problème.

Chantal Crabère

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi