Le mépris de Valls pour les chrétiens est à la hauteur de sa servilité pour les musulmans

Publié le 29 septembre 2012 - par - 4 147 vues
Share

J’ai lu l’article de Paul Le Poulpe sur les « exploits anti-laïques de Manuel Valls.

Paul Le Poulpe signale le silence assourdissant du même Manuel Valls, qui vient d’inaugurer la mosquée de Strasbourg en présence d’un islamiste radical bosniaque, Mustafa Effendi Ceric. Voilà quelques informations supplémentaires sur les profanations que subissent, en France, les chrétiens, sans que cela n’émeuve notre ministre de l’Intérieur.

Vendredi dernier 7 septembre, un inconnu a uriné dans les deux grands bénitiers de l’église Notre-Dame la Grande de Poitiers.
– Silence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur (et des cultes…).

L’église de Cormery (Indre-et-Loire) saccagée et profanée au milieu de la semaine dernière, signalement dans La Nouvelle République qui évoque des faits similaires survenus à Corçay de manière presque concomitante, et des « actes très similaires » survenus en Loir-et-Cher  » ces derniers mois ».
– Silence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur (et des cultes…).

L’église Saint-Benoît de Lageon (Deux-Sèvres) saccagée cette semaine (le Courrier de l’Ouest signale le fait dès le 11 septembre dans sa version en ligne).
– Silence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur (et des cultes…)

70 tombes chrétiennes profanées cette semaine à Cahors (FR3 Midi-Pyrénées en fait un sujet).
– Silence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur (et des cultes…).
J’en passe… !

26 septembre, deux prêtres attaqués, ligotés et torturés à Aubagne, par deux malfrats cherchant… des lingots d’or. Silence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur (et des cultes).

Les portes de la mosquée de Limoges sont souillées d’excréments dans la nuit du 11 au 12 septembre.
– Alors là, attention… !

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/09/12/la-mosquee-de-limoges-profanee-avec-des-excrements_1759163_3224.html

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur (et des cultes), indigné dénonce véhémentement dans un communiqué « cet acte [qui] porte gravement atteinte à la dignité des musulmans et choque l’ensemble des citoyens attachés aux valeurs de respect et de tolérance », ajoutant que « s’attaquer à une religion, c’est s’attaquer à la République ».

Cherchez l’erreur !

Bernard Bayle

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.