Le migrant extra-européen, c’est le sparadrap du capitaine Haddock

En 2023 en France, le migrant extra européen, c’est le sparadrap du capitaine Haddock.
Tout le monde essaie de s’en défaire mais se retrouve les doigts collés dans le pot de confiture.
Je parle ici de nos guignols politiques, des Républicains aux Macronistes en passant par toute la gauche de bonne pensée et les crétins du centre Modem.

Ce qui arrive était prévisible et bon nombre de citoyens l’avaient bien prévu depuis des années, mais aucun politique de gouvernement n’a voulu l’entendre.
Ils ont voulu jouer les malins, ils se cognent au réel, on rigole, y compris des imbéciles qui ont voté pour ce qui va leur arriver : ils ont fait barrage, eh bien la digue est en train de craquer, le castor est plus habile dans ses ouvrages d’art, comme quoi une majorité d’individus français et françaises qui se prétendent et s’autoproclament des Lumières ont encore à apprendre de l’animal.

N’importe qui de sensé avait déjà pronostiqué ce qui nous arrive désormais officiellement, les ignominieux de notre classe politique qui ont saturé les grandes villes par les Grands Remplaçants ne savent plus qu’en faire et se sont mis en tête de les ventiler-disperser dans les Régions pour les faire disparaître de l’espace public, c’était bien la peine de critiquer le Qatar :

« D’après une circulaire ministérielle dont Le Monde a eu connaissance, les migrants seront incités à partir en province, grâce à un dispositif garantissant un hébergement et un meilleur accès au droit. L’objectif est d’éviter les retours à Paris, où nombre d’entre eux vivent dans la rue.

Le gouvernement s’apprête à ouvrir des “sas” d’hébergement temporaire en région pour mieux orienter les personnes migrantes à la rue en dehors de l’Île-de-France, où les situations de campements sont récurrentes et l’hébergement d’urgence saturé. D’après le ministère de l’Intérieur, quelque 500 places devraient être ouvertes, dont les premières “courant avril”, réparties dans dix régions. L’idée est que lors des opérations de mises à l’abri, les personnes soient dirigées en province dans des bâtiments aménagés. Sous trois semaines, un examen de leur situation administrative sera systématiquement enclenché et un hébergement, proposé. »

https://www.fdesouche.com/2023/03/29/immigration-le-plan-du-gouvernement-pour-orienter-les-migrants-en-dehors-de-la-region-parisienne-et-les-disperser-dans-toute-la-france/
https://www.lemonde.fr/societe/article/2023/03/29/immigration-le-plan-du-gouvernement-pour-mieux-orienter-les-demandeurs-d-asile-en-dehors-de-la-region-parisienne_6167360_3224.html

Voilà qui ne va pas arranger la fracture entre la France périphérique et les métropoles qui, submergées d’insécurité et de migrations, prétendent se décharger de leur merdier vers la province.

On a des abjects des métropoles Grand Maires haïssables en tête qui font venir par cargos, paquebots et trains entiers des migratoires pour se donner bonne conscience lors des élections, puis quand ils s’aperçoivent que le bien-être bien-baise ensemble est impossible, que le viol, le coup de couteau et le harcèlement de rue sont devenus le pain quotidien qui a remplacé aigrement la mie du boulanger, envoient la patate chaude haineuse dans les provinces tranquilles qui n’ont rien demandé et qui voudraient continuer dans leur sécurité séculaire.

Il ne serait pas de mauvais aloi de voir toutes les campagnes se rebeller comme les villageois d’Irlande qui ne veulent pas devenir les réceptacles des glus des grandes villes : que ce soit Lyon, Bordeaux, paris, Marseille, Nice, Nantes, Rennes, Montpellier, etc., il appartient auxdits Maires de régler leurs problèmes et non pas de les transférer sur la tête de ceux qui n’ont rien voulu.

« Les rassemblements anti-migrants se sont multipliés, depuis le début de l’année, à Dublin et dans de petites villes de l’île d’Émeraude. Dans le même temps, le gouvernement irlandais a annoncé que les structures d’accueil pour demandeurs d’asile étaient saturées et que le pays, qui traverse actuellement une grave crise du logement, ne pourrait plus héberger les nouveaux arrivants. »

https://www.fdesouche.com/2023/03/29/irishlivesmatter-irelandisfull-les-rassemblements-anti-migrants-se-sont-multiplies-depuis-le-debut-de-lannee-en-irlande/

Les polichinelles des métropoles ont voulu le Grand Remplacement, qu’ils s’en débrouillent, ce n’est pas aux territoires encore sains du pays de France d’être inoculés par la peste ni par le choléra, que les grandes villes meurent de leurs merdes, mais en silence et sans demander l’aide des gens qui ont déjà leurs problèmes insurmontables sociaux, économiques et financiers sans qu’on leur ajoute le crime, le viol et l’insécurité permanente au chemin de croix qu’ils arpentent avec peine et arthrose.

Bien entendu, le site info migrants contre le droit à la tranquillité et à la sécurité revendiqué de citoyens taxés de « racistes » qu’ils supposent tous d’extrême droite par l’argumentaire éculé (please, ne changez aucune voyelle du terme, pour les dyslexiques faites-vous lire le mot) de la richesse économique des masses migratoires :

« À Dublin, entre 20 000 et 50 000 personnes ont d’ailleurs défilé contre le racisme et en faveur d’une “Irlande pour tous”, samedi 18 février – soit 10 fois plus que pour la manifestation anti-réfugiés du 7 février. “Les immigrés sont une partie essentielle du talent qui nous sert”, peut-on lire dans un autre article du Irish Times. “Dans un pays qui vieillit plus vite qu’il ne procrée, chaque immigré en âge de travailler est un précieux créateur de richesse”. »

https://www.infomigrants.net/fr/post/47802/en-irlande-des-centres-daccueil-satures-et-une-hostilite-grandissante-envers-les-migrants

Ici c’est du nanan pour répondre à l’argument, s’il s’agit réellement d’une richesse économique, on ne comprend alors vraiment pas pourquoi ils veulent s’en défaire pour les envoyer dans les campagnes, c’est bien dans les grandes villes qu’il y a le gisement d’emploi, ni dans les champs ni dans les bois paisibles, havres de paix et de recueil adoubés par tous les grands peintres de l’Histoire culturelle de notre pays.

C’est d’ailleurs je que je préconisais récemment, ventiler les migrants vers les bassins d’emploi en tension puisqu’ils sont venus pour payer les retraites des Français, on nous l’affirme :

« Or Beyssenac est un tout petit village à 20 km de Tulle ou de Brive, ou 40 km de Périgueux dont les taux de chômage sont respectivement 14 % pour Tulle, 8 % pour Brive et 18 % pour Périgueux.
C’est donc à Brive qu’il faudrait installer les futurs travailleurs qui cotiseront pour nos retraites, et non dans les petits villages éloignés de 10 à 40 km de bassins d’employabilité.
Ceci pour le département de la Corrèze.

Pour la France entière, il faut raisonner de même pour l’installation des futurs travailleurs et cotisants, et aller au plus fin par taux de chômage par bassin d’emploi sachant que la moyenne nationale est de 7 %.
Ainsi le taux de chômage par ville ou bassin d’emploi nous permettent de détailler la ventilation souhaitable, et ici j’invite tous les préfets de France à se réunioner pour se mettre « en position de » comme on dit.
La ville qui comporte le plus bas taux de chômage de France est la commune des Herbiers en Vendée.

https://ville-data.com/chomage/ville-avec-le-plus-faible-taux-de-chomage.html

Avec un taux de chômage de 3,9 % pour un bassin d’emploi estimé à près de 100 000 personnes, on peut calculer la faculté d’accueil en prenant pour référence le taux de chômage national de 7 % comme suit : il en résulte un delta de chômage à combler de 7 – 3,9 = 3,1 points pour 100 000 employables = 100 000 * 3,1 % = 3 100 migrants à répartir sur le territoire de la Commune des Herbiers.

https://ville-data.com/chomage/ville-avec-le-plus-faible-taux-de-chomage.html

Avouez que ce genre répartition a plus de gueule que d’enfourner les merdiers dans des petits villages au bonheur la chance par tirage au sort entre deux apéros des préfets à 40 bornes de tout bassin d’emploi, non ???

De même, la ville de Vitré en Ille-et-Vilaine, avec un taux de chômage de 4 % doit être en capacité d’accueillir 3 000 migrants, et Saint-Flour, Aurillac, Beaune, Ancenis, Mende, Rodez, Saint-Lô et Rambouillet, avec un taux de chômage de 4 à 5 % et des bassins d’emploi de 60 000 à 250 000, doivent pouvoir accueillir chacune entre 2 000 et 6 000 migrants. »

https://ripostelaique.com/pour-sauver-beyssenac-referendum-ou-milice-wagner.html

Nous voyons donc que l’argument économique ne tient pas et qu’ils nous mentent tous, politiques, journaux et médias, associations, syndicats, influenceurs, artistes, etc.

Si les masses migratoires d’importation venaient réellement pour travailler, ils ne seraient pas tant d’impétrants à tenir les murs le couteau ou la machette à la main du matin au soir dans tout l’espace public français, et il n’y aurait pas besoin de les ventiler dans les provinces dépourvues d’emploi, ces masses travailleraient sur les chantiers de Paris ou des grandes villes comme elles le faisaient au Qatar.
Or vous avez vu une telle ventilation au Qatar ?
Pas folles les guêpes de là-bas, elles tiennent à leur sécurité, leur souveraineté et l’équilibre de leurs comptes publics.

En outre, puisque les provinces qui s’opposeraient aux projets de ventilation seraient immédiatement réputées être gangrenées de racistes, pourquoi les grandes villes n’assument-elles pas le statut de non-racistes auquel elles prétendent en gardant leurs masses migratoires dans leurs murs ?

En les envoyant au diable Vauvert, on voit bien que les bon-pensants sont, en plus d’être des ultra-racistes fachos, de réels fourbes hypocrites cauteleux qui plébiscitent le Grand Remplacement avec l’argent d’autrui du moment que cela ne les touche pas.

Parisiens, assumez les choix de vos élites et supportez, les Provinces ne souffrent plus qu’on leur impose les conséquences de vos insultes au bon sens.

Jean d’Acre

 

image_pdfimage_print
12

13 Commentaires

  1. que les chasseurs s’organisent dans les campagnes pour dégommer les nuisibles qu’on leur impose puis silence de mort, personne n’a rien vu ni entendu …

  2. un sparadrap ne tue pas, mais il colle jusqu’à plus soif : sparadrap, truc inventé au 13°siècle mais après on dit qu’il a été inventé par un juif allemand né en 1862. les conflits d’intérêt ne datent pas de l’ère fau-ci.

  3. Seul un dirigeant autoritaire pourrait mettre à bas notre dictateur actuel et virer toute la chienlit !
    Certes, ce sera dur mais je ne vois pas d’autres moyens.
    Puis, au bout d’un ou deux ans, élections.

  4. Afin de virer un dictateur et toutes ces M….S de migrants, seul un homme à poigne (genre…euh…militaire ) pourrait le faire, sinon ce pays et tous les autres en Europe, sont morts au profit de l’islam.
    Je suis désolé de le penser, mais sans une personne à poigne, donc un régime totalitaire ( 1 an ou 2 puis élections démocratiques une fois la merde nettoyée ) au pouvoir afin de sauvegarder ce qu’il reste de bon en France et de virer la chienlit, il n’existe aucun autre moyen.

  5. Les Français vont être assommés d’impôts pour payer cette immigration. Quand l’argent va devenir rare, que les poches des citoyens seront vides, que va-t-il advenir de tous ces migrants qui vivent pour la plupart d’allocs ? où vont-ils trouver l’argent ? Pillages, cambriolages ? Beaucoup risquent de quitter les campagnes, de retourner à la grand’ville là où se trouvent les richesses, la drogue en quantité. Bobos et bien pensants, habitants des quartiers chics, d’ors et déjà serrez les fesses !

  6. La théorie de René Camus; la “peau de Léopard”, vous connaissez ?

    Avec le temps, le Léopard deviendra Jaguard et s’en sera fini de nous et de nos descendants…

  7. Allez les chasseurs, le gibier arrive !!! les sangliers ne laissent rien en plus…….

  8. Félicitations à Jean d’Acre pour son texte et son idée de sparadrap, comparaison aussi originale que juste et amusante. Bravo !

  9. Tous les humanistes champêtres vont finir par avaler la pilule de travers dès lors qu’ils vont être mis à contribution personnellement. Ils l’auront bien cherché en plébiscitant un politiquement correct qui ne fait plus dans la dentelle…

  10. Très bon article, excellent même, n’ayons pas peur des mots. Une vison claire de la réalité vraie et non fantasmée. Du train où vont les choses, il y aura un de ces jours, “dans un mois, dans un an”, un massacre quelque part. Qu’en résultera-t-il ? Imprévisible !

  11. Très bonne nouvelle, le nombre d’immigrés en France en TRÈS NETTE HAUSSE, c’est pas tout; port du voile en hausse de 55%, la France est une passoire avec des gros trous à l’entrée et des tout petits à la sortie.

  12. Le jour où le robinet des allocs sera fermé, ça va déjà aller beaucoup mieux… il ne manque plus que le courage et la volonté politique !

Les commentaires sont fermés.