Le militant Anti-Trump Glucksmann et les médias menteurs

La chute du mur des cons, c’est un signal inquiétant pour le militant Anti-Trump Glucksmann. Il oublie que « lorsque la vérité n’est pas vraiment libre, la vérité des journaleux n’est vraiment pas vraie » (dixit Jacques Prévert). Consternation dans la caste politico-médiatique internationale qui craint de voir dans la chute du mur des cons « un acte du complot extrémiste républicain Anti-Clinton-Barack-Hussein« . Le militant Anti-Trump Glucksmann est un « socialo-moraliste autoproclamé« , spécialisé dans « la chasse aux sorcières complotistes » de droite. Le militant Anti-Trump Glucksmann veut incarner cette « conscience morale islamo-gauchiste« .

La chute du mur des cons : l’essayiste Anti-Trump Glucksmann ose écrire sur L’Obs de gauche : « Les honnêtes gens contre les médias menteurs »… « Lorsqu’ils ciblent les journalistes, Trump et ses camarades européens s’attaquent à la démocratie » (de type Clinton la corrompue) déplore l’essayiste islamo-gauchiste ! Takaycroire ! La chasse aux journalistes « parmi les êtres humains les plus malhonnêtes au monde« … (dixit !)

« Le premier face-à-face entre Sean Spicer, porte-parole de Donald Trump, et les médias : « Au milieu de sa diatribe contre la presse, Sean Spicer assène : « La presse devra rendre des comptes. » Si « la vérité est ailleurs », le journaliste (partisan et menteur) devient l’ennemi public numéro un » (de la démocratie électorale).

Voilà pourquoi l’essayiste Anti-Trump Glucksmann « a le droit et même le devoir d’avoir peur » (dixit !)

Quoi de plus déconcertant et de plus inquiétant que la chute du mur des cons qui inquiète tant le militant Glucksmann Anti-Trump ! Glucksmann pleurniche sur la défaite inacceptable et toujours inacceptée des démocrates corrompus dans la course à la Maison Blanche. Il montre son parfait mépris de la démocratie électorale avec sa pensée unique pro-Clinton islamo-gauchiste. Il n’améliore pas la médiocrité de l’enfumage de l’intelligentzia bien-pensante pro-Clinton et des z-héros de la gaucho-sphère. Avec lui, c’est promis, c’est l’intolérance islamo-gauchiste partout dans le monde politico-médiatique. Stupéfaction !

La clique des journaleux socialo-menteurs, et des médias de la désinformation Anti-Trump, refuse la défaite de Clinton la corrompue voulue par les électeurs américains et les petits-blancs pauvres traités avec le plus grand mépris par des intellos-bobos de la caste collabo-islamo-gauchiste. Ils sont toujours plus désireux de favoriser l’immigration clandestine massive qui déferle sur le monde libre pour détruire l’Occident chrétien.

Le militant Anti-Trump Glucksmann veut incarner la conscience humanitaire immigrationniste. Il rêve de mettre en œuvre une véritable propagande dans la presse islamo-soumise pour légitimer les activistes des officines immigrationnistes. Il prône une attitude politicienne de respect « des promesses de la mondialisation heureuse » mensongère faites aux Africains, « sous couvert d’humanitarisme et de respect de la dignité de la personne humaine. » Il s’agit de favoriser l’immigration et le déclin des populations locales partout dans le monde pour le Grand Remplacement mondialisé. Ce à quoi la Maison Blanche a répondu : « America first ! »

Trump veut « une Amérique qui soit forte, une Amérique qui soit grande« , après le déclin mis en œuvre par le mondialiste immigrationniste anti-américain Barack-Hussein. La démocratie de façade a été protégée par les médias pro-Clinton avec le mythe du politiquement correct au service de la désinformation Anti-Trump.

La chute du mur des cons en dit long sur la médiocrité de la pensée des essayeurs politiques du type Glucksmann Anti-Trump, le nouveau Martin Luther King des médias de gauche, qui continue à nous raconter des histoires sur L’Obs de gauche. Il veut bousculer un ordre ancien qui fut d’ailleurs très avantageux pour sa famille et pour tous les siens. Si ce n’est pas ça la vraie France, alors c’est bien la fin d’une civilisation élitiste remarquable, encore et toujours violemment combattue par la médiocratie de gauche. Le militant Anti-Trump veut incarner cette conscience morale islamo-gauchiste hors de toute pensée raisonnable et dont le pays se passerait bien. En manque de crédibilité, et dans l’incapacité de penser le monde qui vient, le militant islamo-gauchiste Anti-Trump Glucksmann montre réellement sa méconnaissance profonde de l’esprit des peuples.

En attendant Marine, la bonne réponse est : « Que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique ! »

Douglas Spencer est un commentateur politique américain qui vit en France. Il écrit : « La gauche française flirte avec les islamistes depuis les années 1980, lorsqu’elle commençait à se rendre compte (avec les délires manipulateurs de Terra Nova pour ré-enchanter les élections) que la population musulmane en pleine expansion pourrait remplacer sa base d’électeurs de la classe ouvrière à cause de l’incapacité de la gauche de tenir sa promesse de faire baisser le chômage sous les mandats de Mitterrand et de Hollande.

« La portée de cette complicité se révèle dans les primaires socialistes. Un des sujets qui divise Valls et Hamon est l’islam radical. Alors que Valls a adopté une attitude dure pendant son mandat, défendant avec vigueur le principe de sécularité, Hamon est plus ambigu et certains le voient comme le compagnon de route des groupes de pression islamistes comme le « Collectif Contre l’islamophobie en France« . (CCIF)

Trump, c’est la dénonciation de la mystification des abuseurs-accapareurs Clinton et du mensonge de la soi-disant « Amérique généreuse » d’Hillary et du « système fiscal Obamacare » sur le dos de la population qui travaille et des classes moyennes. Hillary et les démocrates maffieux avaient appelé les électeurs américains à adopter la vision mensongère du mythe d’une « Amérique pleine d’espérance, accueillante et généreuse ».

Barack Hussein a déclaré : « Vous avez une personne exceptionnelle pour qui voter, en la personne d’Hillary Clinton » (dite Hillary la corrompue) « Je parie que vous allez rejeter la peur et choisir l’espoir » a déclaré Barack Hussein. Voilà pourquoi les électeurs américains ont choisi de « rejeter la tyrannie du politiquement correct et de choisir l’espoir« , afin de se débarrasser de la corruption et des mensonges du système Clinton.

La chute du mur des cons : l’essayiste Glucksmann ose écrire sur L’Obs de gauche : « Le trumpisme, maladie sénile de nos démocraties, Nous avons le droit et même le devoir d’avoir peur « à propos de l’arrivée au pouvoir du milliardaire américain« , dixit l’essayiste pro-migrants avec sa maladie infantile Anti-Trump.

La chute du mur des cons : l’essayiste Anti-Trump Glucksmann écrit sur L’Obs de gauche : « Liberté, égalité, délit de solidarité. Pour l’essayiste, les migrants, les sans-abri, et ceux qui leur viennent en aide, sont les victimes d’une crise profonde, celle de l’empathie (lire : l’amour du prochain), « un état d’âme radical qui permet la vie en commun (lire : le vivre-ensemble islamo-gauchiste). Et la démocratie« . Takaycroire !

Jean-Patrick Grumberg sur Dreuz.info : « Fake News, fausses infos, journalistes malhonnêtes

« Les médias mentent ! Sur Twitter, une dépêche de CNN annonçait que Trump venait de signer un ordre exécutif. Réponse : « CNN, site de Fake News, je vais attendre la confirmation par un média sérieux. »

« Pendant la campagne électorale, CNN (lire CNN : Clinton News Network) a fait passer des questions dun débat pour la primaire présidentielle à Hillary Clinton. Après la victoire de Donald Trump, CNN a fait la promotion dun dossier calomnieux fabriqué de toutes pièces contre Trump, dont même le très à gauche New York Times na pas voulu. Lors d’une conférence de presse, le Président Trump s’en est pris au journaliste de CNN, et l’a vertement remis à sa place : « Votre organisation est terrible, vous incarnez les Fake News« .

« Zeke Miller, minable journaliste du Time, affirmant que Trump avait retiré la statue de Martin Luther King du bureau ovale, mentait. Laccusation tenait dans le très pervers sous-entendu raciste de la manœuvre.

« Cette bête immonde (du mensonge), qui fait tant de mal à la presse, va se suicider sous nos yeux.

« En 2010, les enquêtes montrent que les Français nont plus confiance dans les médias (qui) ont continué à mentir, à désinformer, à cacher linfo…

« Les journalistes (qui sont devenus des modèles odieux et corrompus) darrogance et de déconnexion du réel, sont incapables de comprendre (ce) qu’ils font en dissimulant ce que nous publions sur internet, et en distordant toujours dans la même direction les mêmes informations…

(C’est pourquoi) ils se suicident sous nos yeux« . (Jean-Patrick Grumberg sur Dreuz.info).

Thierry Michaud-Nérard

 

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. J’ai vu hier au J.T. d’Arte que les Américains achetaient « 1984 » d’Aldous Huxley, car ils croient que Trump va instaurer une dictature, comme dans le roman…
    Amazon serait même en rupture de stock, et les libraires aussi…

  2. C »est gratte PQ n’ont rien retenu de l’histoire de Pierre et le Loup !!!
    Qu’ils continuent ainsi et quand le Loup sera là ils seront mangés !!

Les commentaires sont fermés.