Le ministre de la Culture libanais n’a pas de double nationalité, comme Rima Abdul-Malak

Il n’est que libanais et c’est préférable car il n’y a aucune raison qu’un demi-Français vienne se mêler des affaires, fussent-elles culturelles, du Liban. Lisant partout que Rima Abdul-Malik, notre nouvelle ministre de l’Inculture, était franco-libanaise, l’on aurait pu penser à une certaine réciprocité entre nos pays. Il s’agit juste d’une macronerie, telle la ministre spartiate à très fort accent grec chargée de la francophonie.

Il est à noter que les Libanais sont pragmatiques ; Abbas Mortaba cumule les fonctions de ministre de l’Agriculture et de la Culture. C’est une judicieuse initiative qui aurait pu nous éviter la nomination du pâlichon Marc Fesneau à l’Agriculture et surtout à la Souveraineté alimentaire, ce qui va devenir très préoccupant, sauf pour lui car c’est un adepte de la chasse à l’arc (cf. sa fiche Wikipédia), il pourra s’alimenter en gibier.

Née à Beyrouth en 1989, Rima Albdul-Malak est arrivée en France à l’âge de dix ans. C’est une histoire à la Hala Salamé : famille riche, cultivée, belles et bonnes écoles, etc. Mais pour Rima tout rima avec Lyon jusqu’à son DESS à Paris.
On la dit de « culture chrétienne »… C’est peut-être ce pourquoi elle a travaillé au Comité catholique contre la faim avant de diriger Clowns sans frontière. L’humanitaire, c’est bien, à condition d’en sortir. Abdul-Malak a longtemps grenouillé à la mairie de Paris sous Delanoë puis fut attachée culturelle aux États-Unis, ce qui lui valut l’Ordre du mérite. Et c’est en 2019 que Foutriquet l’a promue Conseiller culture.

Il lui aura donc fallu patienter trois ans, voir passer Riester et Bachelot rue de Valois, avant d’obtenir le job et les privilèges assortis.

La France étant en train de se libaniser, Macron aurait mieux fait de la nommer à la place de Darmanin, tant il est difficile de faire pire que lui.

La France selon Foutriquet n’ayant pas de culture, il ne sera donc pas difficile à Rima Abdul-Malak de gérer le néant.

Mitrophane Crapoussin

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Je connais cette ministre, pour l avoir rencontrée, il y a quelques années. Une femme très brillante, d un haut niveau intellectuelle. Je l ai vue en société, et elle irradiait, de par sa culture et son intelligence. Vous vous trompez, crapousson, elle vaut 100 000 fois plus que ceux qui écrivent, ou croient écrire avec talent, sur RL.

    • Cette bonne femme qu´est ce qu`elle a écrit, que l´on puisse juger sur pièce.
      Vous avez un titre de livre, d´essai ou d´article à porter à notre humble
      connaissance. Vous connaissez la blague de Coluche sur le prof. d´université.
      Celui qu´il appelait Orangina et qui n´avait aucun échantillion sur lui.
      Eh oui j´aime bien me moquer. On fait avec ce que l´on a.
      Suédois des Cévennes.

    • Quand on n’a pas un haut niveau intellectuel, qu’on n’irradit pas par sa culture (laquelle?) et son intelligence, on est quoi Osborne?
      Un peu d’humilité et un peu moins d’arrogance ne vous nuirait pas.

      • Réponse à Osborne. Depuis longtemps, les élus sont d’une incurie crasse. Alors, allez vous irradier ailleurs bonhomme ! Je pense pour ma part n’avoir aucune leçon de choses à recevoir de vous et vos idoles ! Signé : un rédacteur de R. L.!

    • Osborne, je n’écris avec aucun talent, mais je t’emmerde. Tu ceux qui acceptent les prébendes de micron, sont de pauvres merdes arrivistes, aussi cultivées soient elles.

  2. Comment ça « de culture chrétienne » ?
    Il n’y a pas de Libanais qui se disent de « culture » chrétienne, ils se disent chrétiens ou pas chrétiens.
    A moins qu’une fois membre de la Franc-Maçonnerie, cette brave Rima n’ait été obligée de mettre en sourdine le fait qu’elle est chrétienne ?
    A moins que ce ne soit une musulmane qui se dit de « culture » chrétienne car elle a étudié dans une école chrétienne pendant qu’elle était encore au Liban ?
    Une affaire à tirer au clair…
    Ca ne me dérange pas qu’elle ait la double nationalité tant qu’elle exerce un métier ordinaire, mais quand on occupe un poste dans la haute fonction publique, on doit choisir une nationalité, et une seule.

  3. les algérien ont tout compris, il y a deux ans ils ont voté une loi interdisant aux doubles nationaux de postuler à un poste de fonctionnaire!

  4. Vu la tronche écologique d’Abdul, certain que c’est un ministre non genré ?
    Une preuve de la consanguinité qui est la norme en Islamie !

    • On ne sait pas si elle est musulmane ou pas.
      Elle est juste laide, et cela n’a rien à voir avec la consanguinité.

  5. Pour moi, la culture c’est la beauté dans tous les sens du terme!

    Mais là……….c’est quoi?

  6. Culture chrétienne ? C’ est c’lààà ouiiiii ! Abdul Malak est un nom musulman !

Les commentaires sont fermés.