1

Le miracle israélien est là : deux médicaments contre le virus

HALLELUJA – LE MIRACLE TANT ATTENDU EST LÀ par Thérèse Zrihen-Dvir

LE TOUT-PUISSANT NE NOUS A PAS ABANDONNÉS – Nous, les ingrats, les mécréants, les insouciants…

La délivrance – Hayeshoua est venue nous libérer de cette épidémie dangereuse qui nous a tellement divisés, tellement aliénés, tellement effrayés.

Alléluia ! Nos savants, nos diligents et brillants cerveaux ont réussi à mettre au point deux médicaments contre le Corona et ses variants.

Ces deux professeurs à l’allure si simple, si décontractée et souriante, seront ceux qui, non seulement sauveront les Israéliens de leur peur morbide et du danger, mais aussi et surtout le monde entier. EXO-CD24 et ALLOCETRA sont les noms de ces deux médicaments qui ont fait leurs preuves pour soigner des patients atteints du Corona…

EXO-CD24, un médicament expérimental par inhalation développé au Centre Médical Sourasky, à Tel-Aviv, qui a guéri 30 cas modérés à sévères dans un essai clinique de phase I.

«Le médicament est basé sur des exosomes (vésicules) qui sont libérés de la membrane cellulaire et utilisés pour la communication intercellulaire. Nous enrichissons les exosomes avec la protéine 24CD. Cette protéine est exprimée à la surface de la cellule et a un rôle connu et important dans la régulation du système immunitaire », a expliqué le Dr Shiran Shapira, directeur du laboratoire du Pr Nadir Arber. «La préparation est administrée par inhalation, une fois par jour, pendant seulement quelques minutes, pendant cinq jours », a déclaré Dr Shiran Shapira.

Le deuxième traitement – Allocetra est basé sur les recherches du directeur scientifique et médical d’Enlivex, le Dr Dror Mevorach, chef de la médecine interne et de l’un des services de coronavirus de Hadassah. Cela fonctionne en rétablissant l’équilibre du système immunitaire. Dror Mevorach a déclaré qu’Allocetra « pourrait avoir une utilité en tant que traitement sûr et efficace… quelle que soit la mutation spécifique du coronavirus qui a affligé les patients, et dans différentes indications cliniques potentiellement mortelles et à mortalité élevée avec des besoins médicaux élevés non satisfaisants ».

Que dire de nos concitoyens et de leur efficacité à se mesurer avec les dangers les plus mortels, que ce soit dans l’armée, dans le génie, dans la culture, dans l’art, dans tous les aspects… Le Seigneur a doté l’homme de beaucoup de facultés, la meilleure pourtant, est celle où il doit exceller : l’entraide, le partage, la volonté d’instaurer le Bien et l’harmonie au sein de tous les peuples, de toutes les fois, de tous les hommes.

Béni Soit l’Éternel

Thérèse Zrihen-Dvir