Le monde de la finance dans l’expectative !

Publié le 24 avril 2020 - par - 14 commentaires - 685 vues

  

J’ai déjà publié un article sur Riposte Laïque en posant la question : ce Coronavirus va-t-il nous aider à changer de monde ?

 https://ripostelaique.com/ce-coronavirus-va-t-il-nous-aider-a-changer-de-monde.html

https://youtu.be/n9tJthqdVK8

Je remercie Jacques Chassaing d’avoir pensé à moi pour commenter cette vidéo YouTube où l’on voit un « spécialiste » de la finance commenter ce que Warren Buffet et son associé font.

Ce que nous voyons, c’est que ces deux capitalistes liquident les titres qu’ils détiennent sur des compagnies aériennes, je pense.

Ils font à mon avis cela parce qu’ils sont comme tous, personne ne peut prévoir ce qui va se passer.

Ce que je peux dire, c’est que cette crise que nous subissons de plein fouet est inédite.

Dans la vidéo vous verrez que 70 % des meilleurs traders ont perdu de l’argent en mars 2020.

C’est sûr, rien ne s’est passé comme d’habitude.

L’action Air France a perdu 50 % de sa valeur et ce n’est pas, à mon sens, fini.

Bernard Arnaud aurait perdu 7 milliards de dollars, il n’aurait pas été le seul, d’autres très gros capitalistes ont perdu d’énormes capitaux.

Mais que représentent ces gros capitaux perdus ? Ils ne sont en réalité que le résultat de spéculations boursières qui permettaient aux initiés de s’enrichir sur le dos des pauvres gens.

La Bourse, qui permet de financer les entreprises, risque de faire de très gros dégâts.

Les pauvres gens qui détiennent des actions vont y laisser des plumes. Bernard Arnaud et Buffet y ont laissé des plumes, les autres actionnaires vont se faire raser gratis.

Ce que nous pouvons prévoir, c’est que le tourisme ne repartira pas de la même façon.

Il faudra beaucoup de temps pour retrouver les mêmes niveaux, mais les retrouvera-t-on ?

Des compagnies aériennes vont disparaître, par ricochet des hôtels, des restaurants.

Qui aurait pu penser que les producteurs de pétrole devraient payer pour que l’on prenne leur production ? J’explique ce phénomène : ceux qui achètent habituellement le pétrole ne savent plus où le stoker.

Nous avons compris et sommes effarés de voir que nos médicaments, nos masques, nos respirateurs étaient fabriqués par des Chinois ; que nous avons manqué de ces produits, indispensables, en pleine crise sanitaire.

Allons-nous continuer dans ce sens ? Dépendre de pays étrangers pour notre santé publique ?

Toutes ces entreprises qui devront fermer feront que l’étendue des sans-emplois va terriblement augmenter.

Quels mouvements sociaux pourrons-nous craindre ? Sans doute plus importants après la crise qu’avant.

Les gens sont lassés de cette politique molle, trois pas en avant trois en arrière, et nous voyons bien qu’une partie des résidents de notre pays refuse le confinement.

La seule chose à faire c’est attendre pour voir ce qui va se passer. Mais tout est à craindre.

Bernard Atlan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
adrien

Il faut que ça pete !!

François Desvignes

Le covid a été un détonateur il n’est pas la cause, la charge de l’explosion en cours.

La cause de la crise, comme en 29, en 87, en 2001, en 2008 c’est l’économie de la dette : c’est l’endettement.

Et la cause de l’endettement c’est le cout de la sociale démocratie.

Donc ce sont les bénéficiaires de la social démocratie qui vont être les victimes finales de la crise :

– la fonction publique
– les retraités, les malades
– les subventionnés
– les allogènes

Donc en dernière analyse, les subventionnés et les allogènes (il y a une contrepartie à la pension dans la fonction publique et il y a eu une contrepartie chez les retraités)

Les subventionnés vont miauler
Les allogènes vont brûler
Les premiers vont mourir de faim
Les seconds mourir sous nos coups

adrien

Amen , François.

Donald

Je suis fonctionnaire et franchement votre analyse sommaire me fait rigoler.
Je dirais même que c’est exactement l’inverse qui va se produire.

meulien

les americains ne pensent qu’a reprendre le travail, les francais …..qu’a leurs vacances!

Rems

Passionnant !

patphil

changer le monde, surtout celui de la finance ??? ne rêvez pas

Fernand CORTES de CONQUILLA CL de France

Le risque est inhérent à la vie… et à l’ investissement… Dans un marché égaré, qui ne sait où il va, toutes les décisions sont bonnes et mauvaises. Aussi convient-il de conserver ses titres: ceux de fond de portefeuille parce qu’ ils tiendront au delà de la crise… les mauvais parce qu’ ils en valent plus rien. Ce qui démontre que tout gestionnaire de titres doit toujours garder des liquidités: à la fois pour ne pas vendre au plus bas et pour saisir des opportunités. Les opportunités à considérer sont les utilties dont on continuera à avoir besoin, les productions et les services indispensables à la sécurité nationale (armes, médicaments, matériel médical, denrées alimentaires de base, énergie électricité hydrolique et nucléaire, gaz, pétrole… bref tout ce dont il ne faut pas…

Fernand CORTES de CONQUILLA CL de France

… pas dépendre de l’ étranger…limiter le day trading ou sur la durée de la crise sur les mauvais titres… simple jeu sans plus… il est trop tard pour investir en métaux précieux or, argent, platine comme en pièces (les premiers à très long terme, les secondes en guise de liquidités pendant la crise)… et en pierres précieuses… Saisir les opportunités de terres agricoles. D’ une manière générale, vider ses comptes afin de ne pas se faire chyprer.
FCC fcdc@bbox.fr

BERNARD

Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui l’or est haut qu’il ne va pas continuer à monter, surtout avec les hélicoptères monétaires déclenchés par la FED et par la BCE (impression de monnaie de singe ne coûtant que l’encre et le papier, ne reposant sur rien de réel, avec en corollaire avec une perte de fiducie) , Lorsqu’on crée plus de 2000 milliards de $ contre rien, l’or s’adaptera à cette nouvelle quantité de monnaie pour prendre sa valeur réelle.
Par ailleurs, l’or a toujours été la seule monnaie universelle. Comme avait dit mon Oncle qui avait connu les reichmarks : avec de l’or tu pourras toujours avoir du pain, avec des billets de banque tu pourras “peut-être” te torcher.

BERNARD

Je suis d’avis tout à fait contraire (j’ai édité pendant 3 ans une lettre boursière très lucrative).–depuis, comme on dit je suis retiré des voitures–
Je conseille par ailleurs, pour ceux qui voudraient commencer en bourse, car il y aura des TRES BELLES opportunités, le livre de Stan Weinstein “secrets pour gagner en bourse , à la hausse et à la baisse aux éditions Valor” qui est LE livre de base accessible à peu près à tous. Contrairement à ce qu’on peut lire, le but n’est pas de vendre une action au plus haut, ou de l’acheter au plus bas, mais au contraire acheter haut pour vendre plus haut et vendre bas pour racheter encore plus bas (ce qui est le cas aujourd’hui). En père de famille avec des critères ultra-simples (manque de place pour détails) vous assurez du bon gain sans stress !

Benard Atlan

Ce que j’ai écrit c’est que la situation est instable, attendre de voir ce qui va se passer pour réagir

BERNARD

Non, en ce moment il faut profiter de la baisse pour vendre (VAD si nécessaire). Les situations de trouble sont souvent de remarquables opportunités (par exemple lors de la chute des valeurs internet, c’était grandiose). Des opportunités boursières, il y en a toujours !
Mon principe étant : dans le doute j’agis et je ne m’abstiens pas.

Benard Atlan

Bravo mon cher Fernand c’est exactement ce qu’il faut faire, rester disponible afin de pouvoir réagir. De nos jours attendre !

Lire Aussi