1

Le monde de la finance dans l’expectative !

  

J’ai déjà publié un article sur Riposte Laïque en posant la question : ce Coronavirus va-t-il nous aider à changer de monde ?

 https://ripostelaique.com/ce-coronavirus-va-t-il-nous-aider-a-changer-de-monde.html

https://youtu.be/n9tJthqdVK8

Je remercie Jacques Chassaing d’avoir pensé à moi pour commenter cette vidéo YouTube où l’on voit un « spécialiste » de la finance commenter ce que Warren Buffet et son associé font.

Ce que nous voyons, c’est que ces deux capitalistes liquident les titres qu’ils détiennent sur des compagnies aériennes, je pense.

Ils font à mon avis cela parce qu’ils sont comme tous, personne ne peut prévoir ce qui va se passer.

Ce que je peux dire, c’est que cette crise que nous subissons de plein fouet est inédite.

Dans la vidéo vous verrez que 70 % des meilleurs traders ont perdu de l’argent en mars 2020.

C’est sûr, rien ne s’est passé comme d’habitude.

L’action Air France a perdu 50 % de sa valeur et ce n’est pas, à mon sens, fini.

Bernard Arnaud aurait perdu 7 milliards de dollars, il n’aurait pas été le seul, d’autres très gros capitalistes ont perdu d’énormes capitaux.

Mais que représentent ces gros capitaux perdus ? Ils ne sont en réalité que le résultat de spéculations boursières qui permettaient aux initiés de s’enrichir sur le dos des pauvres gens.

La Bourse, qui permet de financer les entreprises, risque de faire de très gros dégâts.

Les pauvres gens qui détiennent des actions vont y laisser des plumes. Bernard Arnaud et Buffet y ont laissé des plumes, les autres actionnaires vont se faire raser gratis.

Ce que nous pouvons prévoir, c’est que le tourisme ne repartira pas de la même façon.

Il faudra beaucoup de temps pour retrouver les mêmes niveaux, mais les retrouvera-t-on ?

Des compagnies aériennes vont disparaître, par ricochet des hôtels, des restaurants.

Qui aurait pu penser que les producteurs de pétrole devraient payer pour que l’on prenne leur production ? J’explique ce phénomène : ceux qui achètent habituellement le pétrole ne savent plus où le stoker.

Nous avons compris et sommes effarés de voir que nos médicaments, nos masques, nos respirateurs étaient fabriqués par des Chinois ; que nous avons manqué de ces produits, indispensables, en pleine crise sanitaire.

Allons-nous continuer dans ce sens ? Dépendre de pays étrangers pour notre santé publique ?

Toutes ces entreprises qui devront fermer feront que l’étendue des sans-emplois va terriblement augmenter.

Quels mouvements sociaux pourrons-nous craindre ? Sans doute plus importants après la crise qu’avant.

Les gens sont lassés de cette politique molle, trois pas en avant trois en arrière, et nous voyons bien qu’une partie des résidents de notre pays refuse le confinement.

La seule chose à faire c’est attendre pour voir ce qui va se passer. Mais tout est à craindre.

Bernard Atlan