Le Monde écolo-gauchiste fait la propagande de la terreur climatique

Publié le 9 avril 2021 - par - 7 commentaires - 554 vues
Traduire la page en :

Le Monde écolo-gauchiste met le lecteur face à la suprématie des journalistes incompétents et peu scrupuleux. Même ce que l’on appelle le journalisme d’investigation, loué pour le courage et l’intransigeance, obéit trop souvent à des mobiles que ne dicte pas toujours le culte désintéressé de l’information, même vraie.

L’immense majorité des plumitifs du journal Le Monde de gauche répandent leurs convictions sur le climat qui sont acquises de façon irrationnelle et partisane, mais qui sont étrangères à la raison scientifique.

Un plumitif du journal Le Monde de gauche va se forger ses opinions politiques et morales de façon aussi arbitraire et sous l’empire de considérations aussi insensées que des gens dépourvus de toute pratique du raisonnement scientifique. II n’existe pas au sein des pigistes du journal Le Monde de gauche de lien entre l’activité où leur déontologie devrait les contraindre à ne rien affirmer sans preuve et leurs jugements suivistes sur le climat, où ils obéissent aux mêmes motivations partisanes que n’importe quel socialiste à la ramasse.

De façon toujours prévisible, les pigistes du journal Le Monde de gauche penchent vers l’illogisme contre le plus élémentaire bon sens, et nient l’évidence quand elle contrarie leurs croyances réchauffistes ou leurs sympathies gauchisantes. Par conséquent, vivre à une époque façonnée par la science ne rend pas les journalistes du Monde de gauche aptes à se comporter de façon scientifique, honnête et respectueuse de la vérité. Le journaliste du Monde de gauche, aujourd’hui, lorsqu’il a le choix, n’est ni rationnel ni honnête !

Le Monde de gauche relaie le cri d’alarme de quinze mille scientifiques sur l’état de la planète ! Déjà en 1992, des scientifiques exhortaient l’humanité à freiner la destruction de l’environnement et avertissaient :

“Il faut opérer un changement profond dans la gestion de la Terre et de la vie qu’elle recèle. Il faut procéder d’urgence à des changements fondamentaux pour éviter les conséquences qu’aurait la poursuite de notre comportement sur le changement climatique potentiellement catastrophique (on n’en sait rien), dû à l’augmentation du volume de GES (gaz à effets de serre) dégagés par le brûlage de combustibles fossiles, la déforestation, la production agricole et les émissions dégagées par l’élevage des ruminants de boucherie.

“Nous avons déclenché un phénomène d’extinction de masse, le sixième en 540 millions d’années, (où sont les preuves de la responsabilité humaine ?) ou de nombreuses formes de vie pourraient disparaître (on n’en sait rien) ou être au bord de l’extinction à la fin du siècle (où sont les preuves ?). Le Monde de gauche relaie la tribune de scientifiques qui alertent sur l’état de santé désastreux de la planète. C’est une alerte solennelle que publient plus de 15 000 scientifiques de 184 pays non spécialistes du climat ! Le Monde de gauche enjoint aux politiques de tout mettre en œuvre pour freiner la destruction de l’environnement !

L’incohérence et la malhonnêteté intellectuelles du journal Le Monde de gauche sont d’autant plus graves de nos jours que nous avons précisément sous les yeux avec les journalistes du Monde de gauche le modèle médiocre de ce qu’est une pensée partisane non scientifiquement rigoureuse. Mais le journaliste du Monde de gauche n’est pas plus honnête que l’ignorant. C’est quelqu’un qui s’est volontairement enfermé dans des règles partisanes telles qu’elles le condamnent à la malhonnêteté et aux mensonges de gauche.

Aussi, un ignorant lambda peut être bien plus honnête que le journaliste du Monde de gauche.

Le journalisme partisan du Monde de gauche ne subit pas la contrainte démonstrative par la preuve.

Le Monde de gauche impose la seule subjectivité partisane du journaliste de gauche où on voit sévir la légèreté, la mauvaise foi, le mensonge et la modification idéologique des faits, contre la vérité !

Vouloir se comporter en journaliste, en réunissant rationalité et honnêteté, c’est ne se prononcer sur le climat qu’après avoir pris en considération toutes les informations disponibles, sans en éliminer aucune, sans en déformer ni en expurger aucune, et après en avoir tiré de bonne foi les conclusions qui en résultent.

Si l’information est partiale ou incomplète, son commentaire ne peut conduire à une certitude ! Qu’il s’agisse d’une opinion ou d’une connaissance certaine, le vrai journalisme suppose la logique et la bonne foi.

L’opinion partisane du journaliste de gauche, même plausible et dénuée de certitude absolue, ne peut jamais être rigoureuse, sur la base d’un examen honnête des données accessibles sur le climat. Il faut faire peur aux gens et faire régner la terreur par l’arbitraire de gauche. L’opinion partisane du journaliste du Monde de gauche ne requiert ni probité, ni exactitude, ni érudition, ni science. Elle demande, au contraire, de nier la vertu et la prudence, qui sont le principal garde-fou de l’arbitraire de gauche, pour se prétendre journaliste.

Donc, dans le monde réel, la recherche de la vérité dans le respect de la déontologie journalistique, et la volonté d’utiliser de bonne foi les informations sur le climat à la portée du journaliste du Monde de gauche découlent d’inclinations personnelles tout à fait indépendantes de l’état des connaissances du moment.

Rappelons seulement qu’en tout état de cause, la plus grande part, et de loin, des questions à propos du climat sur lesquelles l’humanité contemporaine forme ses convictions et prend ses décisions relève de pures hypothèses, et donc du secteur conjectural, mais sûrement pas de la pensée scientifique.

Consortium News, Chris Hedges : “Il s’agit du plus grand crime contre l’humanité jamais commis. Et, à quelques exceptions près, nous sommes volontairement conduits comme des moutons à l’abattoir. Les deux millions de morts qui ont résulté de la mauvaise gestion de la pandémie mondiale seront éclipsés par la catastrophe mondiale qui nous attend, déjà intégrée à l’écosystème par l’incapacité à réduire l’utilisation des combustibles fossiles et de l’agriculture animale !” Et le prophète de malheur de gauche Chris Hedges laisse présager rien moins que la fin du monde : “de nouvelles pandémies plus mortelles, des migrations massives de milliards de personnes désespérées, l’effondrement des rendements agricoles, des famines massives et l’effondrement des systèmes. La science nous a prévenus de cette pandémie, et des autres suivront !”

Chris Hedges : “L’incapacité à stopper les émissions de carbone entraînera une crise climatique et l’extinction de l’espèce humaine et de la plupart des autres espèces. Les faits sont incontestables ! Même si nous arrêtions toute émission de carbone aujourd’hui, nous risquerions quand même une catastrophe.

On s’attend à ce que la glace arctique et la calotte glaciaire du Groenland fondent, quelle que soit la réduction des émissions de carbone. (L’hypothèse) d’une élévation du niveau de la mer de 7 mètres quand la glace aura disparu fait que toutes les villes situées sur une côte au niveau de la mer devront être évacuées.

“Toute augmentation de température supérieure à 1,5 degré Celsius rendra la terre inhabitable.

Des pandémies plus virulentes : Les scientifiques avertissent qu’avec la hausse des températures mondiales, l’augmentation des précipitations et des vagues de chaleur dans de nombreuses régions, les maladies infectieuses vont affecter les populations tout au long de l’année et s’étendre aux régions nordiques.

“Les pandémies comme le VIH/SIDA, qui a tué environ 36 millions de personnes, la grippe asiatique, qui a tué entre 1 et 4 millions de personnes, et le Covid-19, qui a déjà tué plus de 2,5 millions de personnes, se propageront dans le monde sous forme de souches toujours plus virulentes, dont les mutations échappent au contrôle. Une version moderne de la peste noire, qui, au XIVe siècle, a tué entre 75 et 200 millions de personnes, anéantissant la moitié de la population européenne, est inévitable ! Succomber au cynisme, à l’hédonisme et à l’engourdissement, c’est renoncer à notre humanité. C’est devenir un complice.

“Albert Camus écrit que l’une des seules positions philosophiques cohérentes est la révolte. C’est une confrontation constante entre l’homme et son obscurité. Elle n’est pas une aspiration, car elle est dépourvue d’espoir. Cette révolte est la certitude d’un destin écrasant, sans la résignation qui devrait l’accompagner. Un homme peut être asservi et réduit à la condition d’objet, mais s’il meurt en refusant d’être asservi, il réaffirme l’existence d’un autre type de nature humaine qui refuse d’être classé comme objet.”

Chris Hedges est un journaliste de gauche qui a sévi 15 ans au New York Times de gauche ! Il diffuse la terreur de gauche du dérèglement climatique sans risquer la moindre preuve sur ce point ! Chris Hedges est le témoin vivant du gauchisme apocalyptique sectaire relayé par Les Crises de Berruyer, de plus en plus à gauche, dans le déni absolu des preuves et même du raisonnement scientifique élémentaire. C’est pourquoi derrière la gestion calamiteuse de la pandémie, la gauche diffuse la terreur du dérèglement climatique !

Et en même temps, la Terreur sanitaire s’installe en France : prison ferme pour violation des règles sanitaires ! Karine Bechet-Golovko, Walt, zejournal : Plus que du Covid, les gens doivent avoir peur de leur gouvernement. La justice et la police sont le bras armé de Macron, socialiste totalitaire, qui ouvertement lutte contre la population et pas contre un virus. L’incarcération pour violation des règles de confinement n’est pas théorique ! Cette Terreur sanitaire remplit deux objectifs : écraser les résistants au nouveau dogme mortifère et faire peur au reste de la population. Qui aurait pu penser à un délit de violation des règles du confinement liberticide au prétexte sanitaire et à la répression sortie d’esprits malades au pays des droits de l’homme ?

Notre culture aurait dû nous protéger de la barbarie mais la corruption des esprits est des plus graves et même les corps de l’État ont sombré, rongés de l’intérieur depuis longtemps, et ils se sont effondrés. Il ne reste plus rien de la culture politique française. Moralité : les procès-verbaux pleuvent sur les dissidents, ceux qui ont mal rempli leur autorisation de sortie, ceux qui ne sont pas rentrés à l’heure, ceux qui ont le masque inadéquat ou pas et risqueraient de respirer alors que les confinements s’enchaînent, pour que les experts déclarent que prendre l’air est très bon pour la santé et ne comporte pas de risque de contracter le Covid.

Mais ça, le journalisme partisan du Monde de gauche n’en parle pas !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Victor

Le plus ridicule sous couvert de science est le trésors de blabla déployé par les journaleux pour nous expliquer que le réchauffement produit du refroidissement!!! N’est ce pas Vova???

Vova

(suite) “l ‘ homme n ‘ est pas responsable de l ‘ augmentation des gaz à effet de serre ” dites-vous ! Mais alors , qu ‘ est ce qui sort du tuyau d ‘ échappement de votre voiture , ou de la cheminée de votre chaudière ? du jus de cerise ??? C ‘ est d ‘ un ridicule incroyable !! On est passé de 280 à 420 PPM de CO2 dans notre atmosphère en un siècle , soit 50 % de plus !! Vous contestez la disparition de certaines espèces animales , pourtant tout le monde peut le voir , surtout en été quand vous roulez sur autoroute : où sont passé les insectes ?? En vous lisant , j ‘ hésite entre rire ou pleure devant tant de bêtise , ou plutôt mauvaise foi ………..

Vova

À part vitupérer sur la moralité du journaliste , vous ne prouvez RIEN ! Il y a TROIS siècles de ça , en1729 , un “savant” français , Pierre Bouguer , découvrit que certains liquides et gaz absorbaient les infrarouges . En 1760 un autre “savant” français , Jean-Henri Lambert , perfectionna ces recherches , suivit en 1852 par August Beer , “savant” allemand , qui prouva DÉFINITIVEMENT cette propriété de certains gaz , qu ‘ on appelle aujourd ‘ hui “gaz à effet de serre” . Cette propriété de ces gaz est SCIENTIFIQUEMENT établie et approuvée par le monde scientifique actuel , sauf par les charlatans qui ont quelque chose à vendre !!

Busurman

Commentaire refusé car trop pointu ? Prenez pas vos lecteurs pour des billes.

patphil

si le monde était clairement conscient, il cesserait de paraitre sur une version papier fait avec des arbres morts

zéphyrin

ça c’est certain, les français en général et les jeunes en particulier, ont plus peur du gouvernement que du virus….même un jeune SDF s’est fait allumer par nos “gardiens sanitaires” 3 fois Il se retrouvait au tribunal pour payer les 3 amendes.(avec quel argent ?)
l’histoire ne dit pas si nos “héros sanitaires” ont proposé quelques masques au réfractaire désargenté.
apparemment sa situation a ému d’autres personnes et on lui proposerait du taf et un appart….quel métier propre à se dégoûter de soi même que policier. Les suicides ne sont que la partie immergée de l’iceberg de leur désespérance

ROGER

Il s’agit BIEN DE PROPAGANDE car le bouleversement climatique est inévitable
naturel et BIBLIQUE ✝️.
Les Vikings connaissaient ça.
DIEU est d’apparence ”Viking”.
Donc vous pouvez mettre des éoliennes
c’est inutile 😁.

Lire Aussi