Le Monde et Le Figaro en campagne contre la fête du cochon d’Hayange

Publié le 25 août 2017 - par - 48 commentaires - 2 765 vues
Share

Dans le cochon, tout est bon. Il n’y a rien à jeter.

Faut-il être faux-cul, pour refuser de célébrer cet animal qui a nourri tant de générations françaises paysannes et urbaines, depuis des siècles.

Le Monde et le Figaro (on n’a pas trouvé mieux comme media plus « français »), font leurs gros titres du 24 août, pour dénoncer la politisation de la fête franco-française du cochon qui aura lieu à Hayange en Lorraine, le 3 septembre prochain.

Faux culs, pas seulement ces deux torchons mais, également, ces artistes has-been, qui crient comme des gorets qu’on égorge au prétexte que, selon elles, la mairie FN les auraient manipulées en les invitant à chanter pour « une fête à caractère politique (…) avec une connotation anti-musulmane clairement ciblée ».

Parce que ces chanteuses françaises seraient outrées d’assister à une fête qui cible : « nos traditions, d’abord », puisque, selon elles, ce serait une fête raciste voire islamophobe.

Nos traditions, d’abord, c’est par exemple, la fête de la courge qui a lieu tous les ans à Rians et dans des dizaines de municipalités.

Ou encore, la fête de la châtaigne à Collobrières qui réunit des milliers d’autochtones et de nombreux touristes venant spécialement pour cela.

Sans oublier La fête de la moule qui a également lieu dans différentes villes françaises méditerranéennes, particulièrement à Caro où elle rencontre un succès phénoménal.

Et tant d’autres fêtes, encore, qui célèbrent la culture et le patrimoine franco-français dont nous avons tout lieu d’être fiers.

La question qu’on leur pose est fort simple :

En quoi l’abattage du cochon et la fête qui lui est destinée serait-elle plus honteuse que l’égorgement du mouton pour les fêtes des musulmans ?

Pour quelle raison, cet honneur fait au cochon serait-il plus politisé que l’égorgement du mouton pour l’Aïd des musulmans ? Parce que les musulmans en ont décidé ainsi.

Moralité, ce sont les musulmans qui politisent notre fête du cochon. Et les idiots utiles leur font écho.

Lorsque, pour leurs fêtes musulmanes qui sont leur tradition, leur culture – en un mot, LEUR POLITIQUE – ils égorgent les moutons un peu partout et, surtout, n’importe où, de la manière la plus bestiale qui soit, le Figaro, le Monde ou ces pimprenelles de la chanson d’un autre temps se manifestent-ils pour dénoncer ces pratiques barbares ?

Non, on n’entend personne, ni media, ni maires, ni « producteurs de vieux débris du spectacle » s’élever contre cette sanguinaire tradition islamique d’un autre âge ni de la volonté de ces musulmans de nous imposer leur politique avec leurs us et coutumes ?

Pourtant, nous leur rappelons que ces musulmans qui s’offusquent d’une fête du cochon, font couler le sang des moutons égorgés dans les rues, dans les champs et même dans leurs baignoires, au mépris de toutes les précautions des risques sanitaires et contre les règlements vétérinaires obligatoires dans l’abattage des animaux.

Alors que ces gens-là ne nous emmerdent plus !

Qu’ils soient musulmans ou qu’ils aient peur de froisser du musulman, on s’en fout.

Nous, le cochon, on le mange et on l’élève pour le manger. Et, pour le remercier de la nourriture qu’il nous apporte, quand l’heure de l’abattage arrive, on lui épargne des souffrances dont sont incapables, les musulmans, au prétexte de leur religion.

Alors, toutes ces ex-chanteuses en mal de publicité, feraient mieux d’assister aux « matanza », ces fêtes magnifiques qui rendent hommage à l’animal le plus rentable et le plus consommé en France, le cochon.

Quant aux Monde et Figaro, pour ne nommer qu’eux, il serait étonnant que, dans leurs équipes, ne survivent pas des « natifs de la campagne » ayant déjà assisté à ces fêtes d’automne qui réunissent tout le village dans la bonne humeur et les ripailles, autour du cochon.

Qu’ils aient la décence de se taire car, chez leurs anciens, plus d’un s’est estimé riche s’il avait un cochon à engraisser pour nourrir, de sa viande, toute la famille pendant l’année durant.

Et puis, comme ils nous font foutrement suer, nous allons tous gaiement fêter le cochon, dès le mois de septembre.

Et s’ils ne sont pas contents… Ils n’ont qu’à partir. Un point, c’est tout.

Danièle Lopez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Denis F

Il fallait un collabo ou un idiot utile pour faire bonne figure?
Le voilà!

Fefe

Moi, je ne mange pratiquement que du porc…. je suis sûre qu’il n’est pas hallal !
Oui, dans le cochon, tout est bon et si c’est bien cuit, il n’y a pas plus à craindre que les autres viandes.
Vive le cochon et VIVE LA FRANCE

Ti-Scalp

Ça donne envie de devenir producteur de viande de porc.

Tanneur Lucette

Je suis a fais d’accord qu’ils puissent continuer de faire la fête de cochon , c’est la tradition , eh alors eux ils font bien leurs prières dans la rue

BALT

Deux journaux subventionnés, remplis de lâches, démagogues, froussards, anti-Français.

JF

Je suis partant. Je n’irai pas pas faire la fête à Hayange, trop loin mais je la ferai chez moi. J’emmerde cette bien pensance, ces artistes qui n’en sont plus, la secte mahométane et profond. Le cochon est mon totem et j’en suis fier. Article fantastique et je vais le faire suivre à tous mes amis qui aiment le cochon, ils sont nombreux.

Ubersender

Dans la série des fêtes que vous énumérez, vous oubliez « la fête du slip », fête naturellement islamophobe parce que contraire à la pratique musulmane

Vindicta

Encore un contributeur de la galaxie des extremecons qui s’exprime . Le racisme n’est pas une opinion , mais un crime , mais la fausse accusation de racisme devrait être punie de la même manière que le racisme .

madeleine

En allant vers la Baule, en voiture, j’ai aperçu une grande pancarte fléchée indiquant le lieu où elle se tenait : « Festival de la viande : Sacha Distel, Jacques Dutronc, etc…. »

berk

Sacha Distel est mort , il y a belle lurette .

Gérard

et j’ajouterais volontiers, si je ne craignais pas d’être vulgaire : « et on les emmerde ! ». Mais je ne l’ajoute pas car je ne veux pas être vulgaire.

dufaitrez

« Tuer le Cochon » ne fut jamais une cérémonie rituelle religieuse ! Un Rite villageois pour nourrir les Familles, un an durant.
« Tuer le mouton » dans une baignoire au nom d’Allah, est un Rite religieux !
RIEN A VOIR !
Célébrer l’un, et bannir l’autre, est le simple bon sens !

Lapin Blanc

Avec la race porcine, copain comme cochon pour toujours, et tant pis pour les grincheux bouffeurs de ragoût halal.

boudruche

tout à fait d’accord avec cet article !!!VIVE LA FRANCE ET SES COUTUMES !!!!

quiquoi

(avec l’accent canadien svp, c’est plus sympa).

Ces gens partagent fièrement le mouton avec les religieux qui ne rêvent que de les couper en deux morceaux.
Mais ces gens veulent interdire aux mécréants de manger le cochon.

Le disiquilibrage gagne de plus en plus de gens, surtout en France.

Chantal

«Fête du cochon» d’Hayange : le FN furieux après le boycott de la manifestation par des artistes

https://francais.rt.com/france/42470-hayange-artistes-f%C3%AAte-cochon-fn-concert-dr%C3%B4le-de-dames-pol%C3%A9mique-

berk

Tout est bon dans le COCHON : Même l’odeur du LARD « grillé » a la VERTU de repousser LA VERMINE …

STUREL

CHARCUTERIE ARYENNE , HOSPITALITE GAULOISE ET ESPOIR D’EXPULSION : tous vos grands-parents gaulois , la sagesse même du terroir immémoriale , le Bon Sens humain et l’expérience humaine vous diront que les seuls immigrés ou exilés que la France a assimilés sans heurts et sans problèmes durant des siècles sont ceux qui mangent le cochon , boivent du vin et partagent leur table avec les gaulois .Disons le tout net et sans hypocrisie et fioritures : ce sont les aryens et euro-chrétiens comme eux qui partagent leur table et partagent avec eux les fondements (peut -être culinaires) mais essentiels et symboliques d’une civilisation commune .Comment voulez vous que quelqu’un habite chez vous et ne partage pas votre table ?? Quel « vivre ensemble » voulez vous entreprendre avec lui ?

Silex

Je fréquente de plus en plus les brasseries alsaciennes. Outre qu’on y mange de l’excellente charcuterie, on est sûr de ne pas tomber sur un barbu ou une entorchonnée.

patphil

le cochon a sauvé de la famine tant de paysans depuis la nuit des temps! il est temps , mais depuis qu’un candidat à la présidence a déclaré qu’il n’y avait pas de civilisation française…
dire que les bretons ont voté en masse pour ce gars…

daniele L.

Avec le nom que tu portes, tu devrais être habitué à l’abattage du cochon dans ton nord-est, non ? A moins que tu ne sois déjà islamisé !

Anastasia

@Bernard Dabonville
raciste toi même l’islamogauchiste !

claude

bravo pour cet article,que de vérités ,ne mous laissons pas faire par tout ces vendus ,vive le cochon!!!

Yves ESSYLU

tient Philippot qui tente de se refaire une virginité identitaire

blanc de peau

Quant allez vous exiger l’étiquetage des viandes avec leur traçabilité leur mode d’abattage,en attendant il reste uniquement la viande de porc qui vous garantit le non financement des mosquées, imans et autres .

gillic

Bravo pour cet article et ras le bol de ces pseudos chanteurs(euses) qui ne pensent qu’ a gagner du fric en profitant de l’ aura de Coluche décédé il y a déjà 31 ans !!!!

JILL

Si encourager la filière porcine emmerde l’islam,allez y,consommez du cochon,vous faites oeuvre utile .

Joël

J’invite ces chanteuses à venir le 3ème lundi de février dans les Vosges à la fête annuelle de l’andouille du Val d’Ajol. Elles y auront une bonne place sur le podium.

vikinglenormand

Il y à aussi la fete du cochon dans le village LE VAL dans le var la premiére semaine de SEPTEMBRE pas de barbu rien que c’e’st beau et BON.

rotrude

ha ha ! Nous y verrons-nous, mon bon vikinglenormand ?

JILL

Ces faux-culs protestent contre la fête du cochon,mais la fête du mouton,ou plutôt la fête au mouton égorgé dans des conditions de barbarie épouvantable,ne leur fait pas bouger un cil .Salauds !

Henriette

Quand on vous dit : « Il faudra changer nos bonnes vieilles habitudes pour être acceptés par les nouveaux venus… » Roman love story « les corps indécents »… C’est pas pour rien que les français ont obligation de s’adapter…ou de quitter le pays !

Chantal

NOUS SOMMES EN FRANCE RIEN À FOUTRE DE LA CHARIA SI CA LEUR PLAÎT PAS ILS DÉGAGENT VIVE LE COCHON ET VIVE LA FRANCE !
C’est le « journaliste » d’extrême-gauche Jérémie Marie qui est à l’origine de la campagne menée contre les artistes participants à l’événement.il faut le harceler se traitre de bobos de cette honteuse gooôche TOTALITAIRE
IL NE FAUT SURTOUT PAS CEDER A CES SALOPERIES GAUCHISTES

Bertrand HECQUET

Apprenez et comprenez d’abord la signification des mots avant de commenter M. Dabonville.

Bertrand HECQUET

Pour aller chanter accompagnée d’hidalgo et sa clique dans les fêtes musulmanes aux sons des gémissements de moutons égorgés au cours d’effroyables souffrances, cela ne gêne pas par ces bobos! Boycottons ces soi-disant artistes qui discriminent en fonction de la couleur politique des villes et de ses habitants. Que font les soi-disant associations de lutte contre les discriminations pourtant scandaleusement arrosées par l’argent des contribuables Français à l’agonie?

Fabre

Normal avec vos presses de gauche

socialodemerde

bien dit DANIELE LOPEZ qu ils foutent le camps chez eux et toutes ces connasses de chanteuses qui chantent comme des casseroles pourquoi vous les invitez les mettre toute à la poubelle et qu elles crèvent de faim

Lilith

Moi, j’y serai! Ravie que ces chanteuses has been aient décliné. Pas besoin de cloches qui s’égosillent. Quant au crétin qui nous trouve racistes, d’abord, qu’il retourne à l’école afin d’apprendre toute l’étendue et la définition des mots de la langue française et ensuite, j’aimerais avoir son avis sur l’événement qui s’est déroulé à Paris, interdit aux blancs.

Bertrand HECQUET

Bravo Lilith.

Vindicta

https://youtu.be/M2qLk2TUnbU
Dans les fermes , il est autorisé de tuer la volaille , le cochon , les mouton , mais pas les bovins . Mais juste pour la consommation de celui qui le tue . Avant dans les villages , il y avait toujours un cochon que tout le monde nourrissait et ce cochon servait à nourrir les personnes peu fortunées le soir de noël .

Haggar Dunor

Des fêtes du cochon, il devrait y en avoir des milliers en France occupée et les fâcheux n’auraient plus qu’à fermer leur claquemerde… Avis aux communes rurales !

berk

Haggar Dunor@ BRAVO ..bien dit ! La France semble être devenue musulmane ! Quant à la grosse bergette , et son torchon , on s’en fout !

bougnat

Les communes rurales ne vous ont pas attendu, depuis toujours le cochon à la broche est traditionnel lors des fêtes de village/vide-grenier

Yoda

Pourquoi? Il récite le coran dans les mosquées maintenant?

Ami de la France

Même Le Figaro ?. Incroyable.

Daniel Boutonnet

En effet hélas, la soi-disant « presse de droite » en est là, à l’image de la majorité des, toujours soi-disant, « politiciens de droite » qu’elle soutient…Ne reste que Valeurs Actuelles pour défendre, disons d’une manière générale, une vraie ligne droitière.

Roger Morzini

Dans certaines régions de France il y a des fêtes des andouilles et cornichons
les journalistes du Monde et Figaro sont les bienvenus :)

Bartabac

Mais ! Mais ! Je croyais que la culture française n’existait pas ! L’histoire de France et ses traditions ne serait-elle qu’un colossal mensonge?