Le Monde veut faire interdire Russia Today en France

« Menaces sur le journalisme d’investigation (partisan de gauche) » titre lepoint.fr : « Utilisation ambiguë des médias par Macron, budget en retrait dans l’audiovisuel public, plaintes contre des médias après les Paradise Papers : un contexte difficile pour (la propagande gauchiste dans) le journalisme d’investigation. »

« Macron : une certaine vision du journalisme. Les propos de Macron au Congrès de Versailles en juillet 2017 (en pleine affaire Ferrand) mettent en lumière sa vision du journalisme : « J’appelle à en finir avec cette recherche incessante du scandale, avec le viol permanent de la présomption d’innocence« . Et il précise : « les rapports difficiles avec le pouvoir sont une bonne nouvelle« . Luc Bronner, directeur des rédactions du Monde, analyse cette ambiguïté : « D’un côté, il plaide la mise à distance [entre le pouvoir politique et la presse], de l’autre, il utilise tous les supports médiatiques dans une logique de « communication ».

Fabrice Arfi (Médiapart) ironise sur la « scénarisation » de l’interview bienveillante au Palais de l’Élysée avec Laurent Delahousse en décembre 2017 : « C’était une interview debout, mais un journalisme couché. »

« Journalisme d’investigation : menace sur la protection des sources (ce qui) alarme les journalistes (de gauche) sur les réactions du monde politique (face) aux révélations sur le travail législatif. En 2017, deux rapports ont fuité dans la presse (et) dans les deux cas, les ministres Muriel Pénicaud, puis Françoise Nyssen, ont menacé de porter plainte (ce qui choque) les journalistes : est-ce une manière de faire pression ?

Paradise Papers : une plainte contre la fuite (le vol) de données ! Fabrice Arfi : « Le pouvoir politique n’accepte pas d’être dérangé et « refuse le désordre » que peut provoquer le journalisme (partisan de gauche) ».

Jean-Pierre Canet rappelle que « pour que les journalistes (de gauche) » puissent exercer leur fonction correctement, il faut qu’ils puissent vérifier les informations (ce qu’ils ne font jamais). Pour cela, il faut financer un temps de travail important (qu’ils ne font jamais) afin de pouvoir rencontrer des sources, se documenter, compiler des dossiers. À la télévision, ce travail (des journalistes de gauche) coûte cher. On ne remplit pas une mission de police ou de justice, on fait (de la propagande gauchiste par des) révélations journalistiques.

Luc Bronner : « Leur méthode vise à obtenir que les médias soient contraints de rendre publiques ces données. Or, dans notre travail (de propagande gauchiste), « on tient une ligne (politique gauchiste) ferme face aux autorités policières » : on ne transmet pas les données« . Jean-Pierre Canet : « C’est une attaque directe contre (la propagande gauchiste KGB sous le masque des méthodes staliniennes) d’investigation ».

Par Eric Verhaghe. « La France aime la presse aux ordres ! Interdire un média russe au nom de la liberté (de la propagande gauchiste) ? Les médias qui sont aux ordres d’un gouvernement ne sont-ils pas les bienvenus en France ? Russia Today a mauvaise presse en France, selon Macron lui-même. On se souvient de sa sortie en conférence de presse où il expliquait le rôle néfaste de ce média russe. Il est donc de bon ton de (divulguer) que Russia Today est une officine de propagande au service du gouvernement russe, voire de Vladimir Poutine lui-même. Russia Today, et Sputnik, héritière de l’agence Novosti, sont des médias financés par le pouvoir russe, comme Radio France, France 2, les chaînes parlementaires, (France 24) et l’AFP.

« La liste des titres qui reçoivent des subventions publiques pour (tenter d’) assurer l’équilibre de leurs comptes englobe la majorité de la presse française. Y a-t-il une différence entre une interview à Russia Today et une interview à un média français peu ou prou détenu par le gouvernement ? Durant la campagne des présidentielles, je peux dresser la liste impressionnante de médias français subventionnés qui m’ont demandé explicitement de donner des réponses favorables à Macron ou qui m’ont déprogrammé lorsque je refusais de le faire. Je dois pouvoir récolter une bonne dizaine de témoignages identiques venant de gens qui ont tous été blacklistés pendant la campagne électorale par des médias français pour défaut de macronisme primaire.

« À Russia Today, j’ai interpellé la journaliste sur ses rapports avec le pouvoir. Sa réponse (a été) convaincante : « Quand j’ai atterri à Roissy, j’ai vu le titre de Libé demandant de voter Macron. Un journaliste russe qui ferait une telle propagande, tous les médias français crieraient (alors) au scandale et à la dictature. »

« (Peut-on parler) de différence entre Russia Today et la presse française aux ordres ? (comme Libé de gauche ou Le Monde de gauche ?). Pourquoi a-t-on en France des spécialistes de la Russie qui écrivent au CSA pour demander l’interdiction d’émettre de Russia Today ? C’est le (terrorisme intellectuel partisan de gauche) de l’intelligentsia française qui traverse les époques. Doit-on en conclure que l’intelligentsia française d’aujourd’hui est plus clémente vis-à-vis des régimes autoritaires qui sévissent dans le monde musulman ?

« Promouvoir la démocratie (islamo-gauchiste autoritaire pour) lutter contre l’influence russe !

« On a compris la logique de stigmatisation (de la propagande gauchiste) qui affecte un média comme Russia Today. Il s’agit de prendre prétexte des libertés pour mener un combat géopolitique. Dans la guerre idéologique, il vaut mieux avancer sous le masque « d’experts » (de gauche), de « spécialistes » (de gauche), qui, au nom de l’impartialité scientifique (partisane de gauche), appellent de leurs vœux (la censure arbitraire de RT par la gauche) totalitaire. (Voilà pourquoi) une partie de l’intelligentsia française semble s’accommoder d’une application (partisane de gauche de la censure arbitraire du type RT Bashing) à géométrie variable. »

Les crises.fr : « RT Bashing » : L’angoisse de nos médias (de gauche aux propagandes médiatiques en tout genre) face à la perte de leur monopole de propagande ! Si RT marque la naissance d’un nouveau média, les réactions des concurrents outrepassent largement les bornes de la bienséance. Le combat acharné de quelques journaux (de gauche) contre l’arrivée d’une seule chaîne russe, à l’audience limitée, et sous le contrôle du CSA, en dit long sur leur crainte viscérale de perdre leur monopole de (désinformation) et donc de propagande, et de voir leurs méthodes (partisanes de gauche) remises en cause.

« Le Monde (de gauche) appelle à interdire RT France : Le journal Le Monde a publié le 23 décembre une courte tribune (digne) de son rapport « historique » au journalisme : il est inédit qu’un grand média appelle expressément à faire interdire un concurrent… qui n’a pas commencé à émettre. « Monsieur Schrameck, suspendez l’attribution de la licence de diffusion à Russia Today ! » « Un collectif de spécialistes (de gauche) de la Russie interpelle Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), considérant que l’autorisation donnée à la chaîne Russia Today (RT) de diffuser en France « est d’une extrême gravité« . (???)

Le Monde de gauche : « Tribune à Olivier Schrameck, « une telle autorisation ne pourrait que susciter une profonde incompréhension, sinon l’indignation » (de gauche). Russia Today est accusée… de (dire toute la vérité et de) semer la zizanie (dans la propagande de gauche) et d’affaiblir les (mensonges des) démocraties.

Dans un contexte de guerre (psychologique selon la propagande de gauche), l’autorisation donnée à Russia Today de diffuser en France est d’une extrême gravité car elle peut conduire au brouillage des esprits (des citoyens éclairés libérés de la propagande de gauche) et (à la vérité de) la désunion des Français.

« En conséquence, nous vous prions, au nom de la préservation de la paix civile (du Goulag stalinien de gauche), de suspendre l’attribution de la licence de diffusion à Russia Today sur le territoire français. »

Les crises.fr « RT Bashing » : « (C’est) une tribune de militants qui avancent masqués… Les signataires de cette tribune ne défendent donc pas le pluralisme ou les « valeurs » dont ils se prévalent : ils préconisent la censure afin d’assurer le maintien de la domination des positions (islamo-gauchistes) et des « valeurs » (de la gauchosphère) dans (les médias grassement subventionnés). Sous couvert de dénoncer la « menace russe » les « spécialistes » (de la propagande de gauche) servent la soupe des tenants de (la domination des médias de gauche) contre (RT et) le pluralisme (des médias) », lesquels sont accusés dire la vérité et d’affaiblir les mensonges de l’UE contre les peuples européens et contre la démocratie usurpée par l’islamisme de Merkel.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

28 Commentaires

  1. Ce qui me gêne profondément et ce que je déplore,c’est l’efficacité de la propagande.
    Je regrette qu’elle ne glisse pas sur les FRANCAIS comme une goutte d’eau sur le plumage des canards.
    LES LUCIDES paieront pour ceux qui ne font aucun effort de discernement,et l’ensemble en souffrira.Mais ma grand mère qui invoquait Dieu ,lui demandait pourquoi il y avait autant de cons ….
    Elle a quittait ce monde sans avoir la réponse…..
    J’ai hate de partir à mon tour parce que l’humanité enferme autant de merveilleux que de malveillants….C’est ça l’humanité.

  2. Le monde: le torchon propagandiste de la dictature mondialiste putanière. A boycotter et éradiquer rapidement.

  3. Finie la liberté d’expression en France, les médias de la dictature camouflée de démocratie, sont libres de s’attaquer aux naïfs qui prétendent encore s’appuyer sur la Constitution.

  4. PS : En revanche j’apprécie la lecture quotidienne de Russia Today qui est particulièrement instructive sur la politique française.

  5. J’ai lu le Monde pendant de nombreuses années, du temps où internet n’existait pas. Aujourd’hui je considère ce titre comme un organe de propagande gauchiste aux ordre des politiques, pour être poli.

  6. Chaque matin que BHL se réveille le matin , il se souvient que les Russes et Poutien sont toujours là .. Des millions d’Aryens bien armés et encore debout . il enrage le BHL , que le monde n ‘est pas encore entièrement et définitivement enlaidi et Allahisé sous les coups des tribus du Désert .. tant qu’il y a la neige en Russie , il y a de l’espoir .. JOYEUX NOEL TOVARITCH POUTINE !!!

  7. Le monde, un torchon de gauche sponsorisé par le gouvernemerde comme tant d’autres torchons !!! pute et journaliste….même métier sous des appellations différentes !!!

  8. le monde, libération et autres subventionnés sont « libres » de cracher sur les vrais journalistes qui osent ne pas penser comme eux, ne pas se soumettre à la bienpensance officielle!
    je ricane!

    • PATHIL
       » Amusant  » car dans le mot diversité apparait les différences ….
      Sauf que la diversité actuelle est une pourriture sans nom tant elle est à sens unique
      Comme si la pensée pouvait être unique !!!
      Avec vous je ricane.

  9. le Monde ? c’est un journal collabo de la Kommandanture d’Israël . il ne kiffe pas Poutine l’Aryen

    • Probablement pour cela que c’est un des torchons les plus anti-israéliens de France (ce qui est une performance tant la quasi totalité de la presse est vendue au narratif musulman)…

      Il n’y a pas à dire, les obsessions antisémites, ça grille le cerveau ou ce qui en tient. Encore que peut être que c’est le handicap qui précède l’effet, allez savoir…

  10. « On se souvient de sa sortie en conférence de presse où il expliquait le rôle néfaste de ce média russe. » Songez, nous sommes abreuvés depuis 45 des us et coutumes et inspirations américaines au point que nous européens en perdons notre âme mais la venue de média d’inspiration russe les fait trembler …Et pour cause !. Tiens un exemple, écoutez les radios et voyez combien de chansons sont française, anglo-saxonnes et d’autres pays européens par exemple ? La moitié (presque sont françaises, les autres en langue anglaise. Alors imaginez que la seconde moitié soit en langues européennes ou russe !….

  11. Je trouve ça marrant , finalement, des journaleux de gauche français qui ne veulent pas d’une télé (sur internet) venant de Russie qui en principe est plutôt de gauche? Comprenne qui voudra .A moins que maintenant la Russie soit de droite.?
    Mr Poutine à l’aide j’y comprends plus rien , alors faites fermer leur g…au Monde et autres torchons servant à allumer le feu dans la cheminée.Merci d’avance

    • ZORGLUB
      Si je déplore l’attentat de Charlie,je déplore davantage l’erreur de  » cible »….
      En effet le monde en est une autre si négative pour le pays FRANCE,que cela demande si il ne serait pas nécessaire qu’une  » bombe perdue  » aide a résoudre une part de la situation.???

  12. Ils braillent tous pour la liberté de la presse, mais dès qu’un confrère étranger se pointe, on veut le faire taire. Curieuse conception de la liberté.

  13. On s’ en fout du monde, chez nous un regarde Russia Today et VK et on est très fier, halte à la dictature des médias façon « raclure de bidet  » !!!!!!! Je dirai même plus, même les infos françaises sont bannies de nos télés, cela nous permet au moins de savoir la Vérité !!

  14. Article qui me rappelle ma jeunesse. Étant Ricain d’origine Polonaise né en France, j’ai visité la Pologne et la Russie (oups l’URSS) et a l’époque un certain Georges Marchais nous fourguait du Rusky a tout bout de champs… La dictature venait de l’Est. Aujourd’hui le vent a tourne, le vent de la Liberté a disparu de France qui est devenu une complete dictature depuis Giscard (il a écrit la constitution européenne supprimant l’autonomie Française et crée le rapprochement familial). Les pays de l’Est sont devenus des pays libres alors que le pays des « droits de l’homme » est devenu une république bananière.

  15. Rien ne peut plus nous étonner de la part des gauchistes et des communistes qui veulent bâillonner la libre information.

  16. Les hérauts de la « liberté » vont s’essoufler » face à la Ré-information .

  17. Thierry (d’extrême-droite) Michaud (anti-réchauffiste) Nérard (FN-compatible) est comme bcp d’auteurs (droitosphériques) aveuglé par son idéologie (de droite FN-compatible d’extrême droite) et voit RT (propagande du Kremlin FN-friendly) sans aucun esprit critique (comme certains RL-dépendants de droite). Il se contente de critiquer certains médias Français sans jamais se pencher sur les biais (de propagande RL-compatible anti-UE) de RT (chaîne Kremlino-dirigée pour propagander dans le monde) qui cherche à plaire à tous ceux (pro-bashing anti UE) qui critiquent l’Occident. Sait-il (en tant que pro-RT de droite) que RT (de propagande kremlinienne) est très populaire en Turquie (pays islamo-musulman)?

  18. (suite) Donc ça peut permettre d’avoir une autre vision, de ne pas entendre tout le temps qu’un seul son de cloche, mais c’est justement ce que ne veut pas le pouvoir français : que les Français puissent entendre autre chose que ce qu’ils entendent continuellement de la part des médias nationaux (de propagande)…
    Si les médias nationaux français n’étaient pas des médias de propagande du pouvoir, il y aurait déjà une pluralité des infos et dans ce cas, nous le verrions, car les chaînes d’infos nationales ne parleraient pas autant de Macron, ne passeraient pas autant de temps à parler de politique (elles en parleraient mais modérément), ne lanceraient pas toujours les mêmes sujets de société et les mêmes infos (non importantes) au même moment, auraient une vision de l’actualité différente.

  19.  » Il s’agit de prendre prétexte des libertés pour mener un combat géopolitique. »
    C’est justement l’inverse des libertés d’interdire un média (de toute façon, les interdictions et censures, c’est exactement l’inverse des libertés), mais les médias français de propagande (qui veulent justement avoir le monopole de la propagande car elle correspond à la propagande du pouvoir français) ne sont pas à une contradiction près. D’ailleurs quand je lis ce titre : « Russia Today en français: une chaîne de TV entre information et propagande », je me dis que c’est exactement le cas aussi des médias français (ils sont un mélange d’infos et de propagande…) https://www.rtbf.be/info/medias/detail_russia-today-en-francais-une-chaine-de-tv-entre-information-et-propagande?id=9793359

  20. S’il y a une erreur à ne pas commettre, c’est bien celle-là : les patriotes iront chercher l’info sur Internet et ce sera pire pour le gouvernement.
    OUI, la liberté d’opinion et d’expression sont en grand péril en France occupée…

    • Moi j’ai connu le mur de Berlin, la DDR, la Volskpolizei.
      On a ça à nouveau mais en France.
      La France un pays socialiste.
      Nazi = Socialisme National. C’est la traduction exacte.

Les commentaires sont fermés.