Le Mosellan qui a porté plainte contre Buzyn et Véran bientôt auditionné

À l’unisson, propagandistes télévisuels, politiques et journalistes se sont émus de la mise en examen d’Agnès Buzyn, le JDD – la Pravda macronisée – consacrant six pages à la défense de la désormais « réfugiée politique » à l’OMS de Genève. Sur un plateau, outré par cette procédure, jouant au Castex, ce rigolo de Henri Guaino a brandi une terrible menace, allant jusqu’à dire que s’il en était ainsi, l’on ne trouverait plus de ministres. Quand on se souvient de la vitesse avec laquelle le célèbre et richissime Dupond-Moretti a quitté son cabinet pour les privilèges et avantages de la place Vendôme et de l’hôtel de Bourvallais… l’on sait que l’on trouvera toujours très facilement des ambitieux, des profiteurs ou des corrompus pour se pavaner, à nos frais, sous les ors de la République.

Beaucoup avaient pensé que la convocation de l’ancienne ministre de la Santé procédaient des plaintes de maître Di Vizio et de ses clients, en fait, il s’agit de celle d’un professeur de judo de quarante ans lequel, grâce aux directives meurtrières de Buzyn puis de Véran, fut victime, comme tant d’autres… d’un refus réitéré de soins.

« Il était aux portes de la mort. » Maître Bertrand Mertz résume l’état de gravité de son client, un habitant de Vitry-sur-Orne, atteint par le Covid-19, dès mars 2020, lequel veut savoir ce qui est advenu précisément. Ce monsieur a donc décidé de porter plainte. Contre le CHR Metz-Thionville tout d’abord, parce qu’il dénonce une défaillance dans sa prise en charge. « Il avait 41° de fièvre, des vomissements, des diarrhées » détaille son avocat,  « il a été refusé aux urgences, le centre 15 n’a pas voulu le prendre en charge. » Finalement hospitalisé après six jours… dans un état épouvantable, il restera quinze jours dans le coma et garde de cette période des séquelles physiques comme psychologiques. « Dans un pays comme le nôtre, il est absolument inacceptable qu’on ne prenne pas en charge un patient aussi gravement malade » s’insurge Bertrand Mertz. 

Une seconde procédure engagée auprès de la CJR vise aussi l’ancienne ministre de la Santé et son successeur quant à la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. « Il appartient aux pouvoirs publics et spécifiquement au ministère de la Santé de prendre les mesures face à un risque aussi grave et de toute évidence, on voit bien qu’on est face à un grave dysfonctionnement. » Une instruction est ouverte par la présidente de la chambre criminelle de la Cour de cassation. Le plaignant mosellan sera d’ailleurs très prochainement auditionné par la commission d’instruction annonce son défenseur.

Ce n’est pas la seule plainte de ce type déposée depuis le début de la crise sanitaire par des patients ou des soignants. « Il est normal que, dans une démocratie moderne, les ministres puissent rendre compte de leur action ou de leur inaction » indique Bertrand Mertz qui tient à préciser qu’il ne s’agit pas là d’une démarche d’indemnisation. « Il n’y a pas de dommages et intérêts à obtenir devant la Cour de justice de la République. La principale préoccupation de mon client est de connaître la vérité. »

https://ripostelaique.com/contre-ces-corrompus-portons-plainte-par-millions.html

En toute logique, la mise en examen de Véran ne saurait tarder.

La Cour de justice de la République est une organisation bancale, éminemment politique, composée de trois magistrats de la Cour de cassation mais surtout de douze parlementaires, nommés pour moitié par le président de l’Assemblée et celui du Sénat… Les procédures étant toujours très longues, il est fort probable que cette affaire ne soit jugée que bien après la présidentielle…

Espérons que la CJR n’agira pas avec Agnès Buzyn comme avec Christine Lagarde qui, dans l’affaire Tapie, fut déclarée coupable mais non sanctionnée… et qu’avec Véran, ils vont assumer pleinement les conséquences de leurs décisions assassines.

Daphné Rigobert

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. La justice si tu veux l’obtenir sous la ripoublique messianique talmudique franc-mac luciférienne soit-disante française….Ben tu te la fait toi même…point final…..sinon tu encaisse et tu ferme t’a grande gueule !.et surtout tu arrête nous faire chié avec t’a pleurniche victimaire a dégueuler !….
    bordel t’es un homme ou une soumise ?…
    Alors si t’es un homme il te restera toujours la version vengeance d’honneur du samouraï /du templier croisées 🤗

  2. Moi, la mère buzyn me sort par les trous d’nez : levothyrox, vaccins pour les bébés (11 à la place de 3), et prémisses covid…..on pourrait dire qu’elle n’en rate pas une !
    A condamner p..t.n !

    • Ne sais tu pas toi goy, tu n’as pas à douter de cette femme ! elle est au-dessus de toi!

  3. que risquent véran et buzyn quand on sait que l’assassin en série fabius au bout de TRENTE ANS de procès a été déclaré « coupable » mais pas « responsable » ?

    il y’a des candidats à l’élection pour faire croire que l’on est en démocratie…

    il y’a des procès de politiques pour faire croire que la justice fonctionne !

    dans tous les cas , seuls les résultats comptent et on voit aussi comment macron a été élu, en dégageant fillon devant lui grâce à tous les merdias qui l’ont descendus pendant que lui était encensé !

    • Ce que vous dites est parfaitement erroné.

      Laurent Fabius n’a pas été reconnu « coupable mais pas responsable » au bout de 30 ans mais a été au contraire complètement innocenté dans un procès qui a eu lieu 14 ans après les faits.

      Mais bon ! Une personne comme vous doit penser qu’elle en sait plus que l’institution judiciaire.

  4. Les mises en examen vraiment , quelles rigolades ! dupont-moretti ? Tjs en place ! véran mise en examen ? Ben il restera en place lui aussi !

  5. et ils ne sont pas les seuls sont aussi coupables les ignobles personnes qui ont INTERDIT aux médecins de soigner le Covid alors que les traitements existaient.ils renvoyant chez eux les malades avec du doliprane jusqu à suffocation et à bout de souffle conduits en réa intubes puis morts. la famille recevait un sac poubelle avec leurs affaires..aucun accompagnement aucun dernier adieu juste les cercueils empiles puis incinères à la va vite ceux la aussi sont des assassins . n oublions pas les centaines de papy et mamies euthanasiés a coup de perfs de rivotril .CE GOUVERNEMENT EST IMMONDE.ET DIRE QU ON A CRITIQUE HITLER: BEN C EST PAS MIEUX. LES «  »MENGELE «  ».LACOMBE DELFRAYSSI VERAN CASTEX BLACHIER et tous les autres ont les mains rouge sang

  6. Je témoigne après discussion ce jour avec un médecin coordinateur d’Ehpad : pour eux, il n’y a toujours pas de traitement (!!!), la 3ème dose va être administrée, en l’occurrence sans AMM, « parce qu’on suit les directives du ministère de la santé ». Le rivotril est au bout du couloir, soyez très vigilants si vous avez des parents en EHPAD. Mon écœurement est total. C’est « L’extraordinaire banalité du mal ».

Les commentaires sont fermés.