Le mot que nous ne devons pas employer

Publié le 29 décembre 2020 - par - 12 commentaires - 782 vues
Traduire la page en :

Nous sommes souvent accusés de véhiculer l’islamophobie ou d’être islamophobes. Nous nous devons de refuser l’emploi de ce terme. Ce terme est triplement piégé.

Premièrement il assimile la critique d’une religion en l’occurence l’islam à une pensée raciste. Ce mot est volontairement forgé comme xénophobie. C’est une pensée erronée car une religion ne saurait être incarnée par une ethnie (les deux pays où il y a le plus de musulmans sont l’Indonésie et le Pakistan et les habitants de ces pays ne correspondent sans doute pas à l’ethnie que l’on assimile aux musulmans). Une religion est au contraire un système idéologique (c’est particulièrement vrai pour l’islam) qui a donc ses faiblesses, que l’on peut donc critiquer.

Dans le prolongement de cette logique le mot phobie est considéré ici comme une hostilité voire une haine et non comme une peur. Or nous savons qu’au contraire nous sommes ceux qui ont le moins peur, nous sommes ceux qui restent droits devant le danger à l’inverse de ceux qui cèdent toujours aux accommodements déraisonnables.

Deuxièmement ce terme signifie qu’il doit être interdit de critiquer l’islam, que ce soit à l’intérieur de la religion (apostasie) ou à l’extérieur (kouffar voire kouffarisme pour citer la théologienne avisée Kosciusko-Morizet). Cette hostilité à l’égard des dogmes ou de la pratique religieuse est considérée comme intolérable et aucun argument rationnel n’est jamais avancé contre cette critique mais uniquement de la vindicte à des degrés divers.

Troisièmement on parle de phobie ce qui signifie normalement une peur irrationnelle: c’est à dire que s’inquiéter voire être hostile à l’islam après les attentats du 11 septembre, des massacres du Bataclan, des attaques aux couteaux quotidiennes, établir un lien de causalité entre la religion d’un meurtrier qui s’en réclame au moment de commettre ses crimes, douter du “padalmagam”, cela apparaît comme terriblement irrationnel aux yeux de nos adversaires.

La pratique de l’islam est incompatible avec la devise de la république française, particulièrement avec la liberté individuelle (ce que je développerai dans un autre article). C’est un fait.

Pour toutes ces raisons, nous ne devons jamais nous justifier de notre hostilité à l’égard de l’islam, hostilité largement justifiée, et pour cela ne plus jamais employer ce terme, terme que j’ai cité en introduction car c’était nécessaire pour l’analyser mais que je ne répéterai plus car il est volontairement piégé. Non à la phobie.

Platon du Vercors

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
yvank

Les musulmans sans scrupule sont dignes de leur secte. Ils devraient avoir honte quand ils manifestent contre l’islamophobie; quand la phobie dont ils se disent victimes est générée par l’islam et ses crimes abjectes. Les victimes rescapées des massacres de l’islamisme n’auraient pas le droit d’avoir peur de cette monstruosité? La honte devrait être plus grande chez les politicards venus exprimer leur soumission en soutenant l’insoutenable. L’islamophobie, est ridicule quand la mort de tout ce qui n’est pas pourri par l’islam est chantée à la lecture du coran dans des milliers de mosquées en France sans que la ripoublique ose intervenir. L’islam tue, massacre, mais ne se sent pas infecte puisque Allahou Akbar. Au nom de la connerie. La république se meurt.

Jean-Louis

Qu’importe les mots, le plus important est de comprendre que cette pseudo « religion » est la plus grande saloperie au monde…

Rems

Voilà tout simplement !

POLYEUCTE

Je suis Con vaincu !
Le mot Race n’existe plus ?
Supprimons le mot Religion !
Et Hop ! Tout est réglé !

emile 2

il y en a bien d’autre à ne pas utiliser
homophobe , raciste , populiste , sexiste , complotiste , etc…tous ces mots qu’on vous jette à la gueule chaque fois pour enterrer tous débats.

Phil93

la cerise sur la gâteau c’est que c’est Hollande qui a fait retirer le mot “races” pour les humains dans le dictionnaire puisque l’étude du génome humain a démontré que nous avions tous dans notre ADN les caractéristiques de ce que l’on pensait être des races ET “en même temps” (déjà) ce connard nous inventait une nouvelle “race” avec son “islamophobie”, celle des musulmans !!!!!
Quand on sait qu’une bonne partie de l’islam se trouve en Afrique et que 2000 français de souche se convertissent à l’islam chaque année, c’est du grand n’importe quoi !!!

Patapon

Une phobie est une peur irrationnelle. Avoir peur de ce qui est dangereux est une peur rationnelle. Je ne m’amuserai pas à manipuler un crotale. J’en connais la dangerosité. Pour la même raison, je n’élèverai pas des crotales dans mon jardin. La prudence me l’interdit.

Mantalo

Islamopathe, c”est bon ?
Anti-slam.
Lisse lame (de boucher hallal)

asperian

Laissons nos adversaires dans leur “cage aux phobes”…
Et enfermons les dans leur “islamogauchisme”, qui leur va si bien…

Tonton

Perso, je suis islamoréfractaire et cela suffit largement à mon bonheur…

incongru

imanophage, mais les “bouffeurs de curés” comprendront-ils ?

BCG

Imanophage… A nous de répandre cette délicieuse expression !

Lire Aussi