Le mot « race » est interdit, mais les « antiracistes » l’utilisent contre les Blancs !

Publié le 9 septembre 2019 - par - 1 916 vues
Share

Mais puisqu’on vous dit que le racisme « anti-Français blancs » n’existe pas !

En France, si l’on se réfère aux dégénérés gauchistes, porte-paroles du merveilleux vivre-ensemble, on n’a jamais été aussi racistes… que depuis que le mot race a été supprimé !

Mon coup de cœur du jour va donc indéniablement à Charlotte d’Ornellas, qui vient de faire sur C8 une brillante démonstration de la supériorité imbécile des idéologues gauchistes voulant à toute force laminer le monde à leur image (pouah !) prétendue parfaite, tout en accusant leurs contradicteurs d’insupportable intolérance !

Écoutez-la, sur le lien suivant, balancer que « l’antiracisme en France a consisté à dire que les races n’existent pas, et à la fin, c’est les antiracistes qui nous remettent les races sur le tapis pour accuser les Blancs ? » Un vrai régal !

http://www.fdesouche.com/1257587-charlotte-dornellas-lantiracisme-en-france-a-consiste-a-dire-que-les-races-nexistent-pas-et-a-la-fin-cest-les-anti-racistes-qui-nous-remettent-les-races-sur-le-tapis-pour-accuser-les

Avec talent et courage, elle a su résumer le problème actuel de ces gens, persuadés qu’ils possèdent la science universelle infuse et que par conséquent leur parole est d’or et doit être suivie à la lettre, et sans rechigner ; sinon c’est l’excommunication immédiate de la grande « confrérie supérieure » le goudron et les plumes étant chez eux remplacés par les invectives, usées jusqu’à la corde, de « raciste », « fasciste », « extrême droite »… tellement pire que « violeur », égorgeur ou même terroriste !

Le problème étant que justement, à une époque où cet autoproclamé « camp du Bien » a décrété la suppression du mot « race », ce sont précisément ces agents de propagande qui sans cesse nous le ressortent à toutes les sauces… à un léger détail près… celui que le vilain racisme s’écrirait uniquement au singulier, puisque, d’après eux, uniquement pratiqué par les méchants franchouillards blancs envers les adorables Noirs, tous forcément innocents comme l’agneau qui vient de naître.

J’ai rêvé ou bien le gentil p’tit gars qui dans un clip prétendu « artistique » incitait à aller « tuer les bébés blancs dans les crèches », est un Noir ?

https://ripostelaique.com/tuer-des-bebes-blancs-dans-les-creches-cest-pas-raciste-cest-de-lart.html

J’ai rêvé ou c’est encore une femme noire, ex-ministre de Hollande, qui après avoir prétendu que l’esclavage était un crime contre l’humanité (là je suis d’accord !) et n’avait jamais de mots assez durs pour faire culpabiliser les Français sur la traite négrière, réclamant leur repentance continuelle, s’empressait pourtant de glapir :

https://24heuresactu.com/2012/05/18/christiane-taubira-le-double-langage-sur-lesclavage/

Certaines sommités, renonçant à la monstrueuse hypocrisie gauchiste, témoignent pourtant du contraire ; par exemple pour l’anthropologue, économiste, spécialiste des civilisation négro-africaines, Tidiane N’Diaye :

« il n’y a pas le moindre doute que la traite négrière occidentale, qui a duré quand même quatre siècles, n’est rien par rapport à la « génocidaire traite négrière arabo-musulmane » qui a duré environ treize siècles et qui a fait environ dix-sept millions de victimes ».

https://karimsarroub.com/2009/12/07/la-traite-negriere-arabo-musulmane/

Qui donc, mieux que cette femme, utilisant son poste pour régler ses comptes avec les Blancs, a su ainsi faire preuve d’un racisme inouï envers les Français, au point d’absoudre tous les autres peuples ayant pratiqué l’esclavage, y compris ceux ayant de loin fait le plus souffrir ses frères de couleur… sauf nous ?

Christiane Taubira, c’est la haine à l’état pur… mais c’est à nous, les Français blancs, que les prétendus antiracistes reprochent d’être racistes incitant à la haine… puisque pour le démontrer, nos pleutres dirigeants actuels confient des ministères ou autres postes importants à des femmes de couleur, sans expérience prouvée dans les domaines qui leur sont confiés, mais simplement parce qu’en bon sexistes et racistes qu’ils sont (même s’ils prétendent le contraire) ils les nomment uniquement pour attester de la parité et de la diversité, dans l’éternelle partie d’enfumage des masses que jouent ces tricheurs patentés !

Sibeth N’Diaye, Laetitia Avia, Danièle Obono, entre autres, semblent en effet bien plus promptes à batailler contre les insultes racistes dont elles sont les victimes, en provenance de tarés irrécupérables, plutôt que s’en tenir à la tâche qui leur est dévolue, pour le bien de tous les citoyens.

Au contraire, elles profitent de leurs postes et de leur impact médiatique pour assimiler tous les Français à des racistes, et uniquement à cela, sans aucune nuance et encore moins d’explications rationnelles.

Oubliant que c’est en France, et jamais dans leur pays d’origine, qu’elles ont obtenu un statut si enviable, elles n’ont de cesse de dénigrer le pays d’accueil, passant outre le fait qu’elles ont réclamé et obtenu la nationalité française, pour ne se référer qu’à leur négritude… en toute logique les racistes ce sont donc elles-mêmes !

Sibeth N’Diaye, Sénégalaise née à Dakar en 1979 – naturalisée française seulement en 2016 ; ne présente aucun signe de reconnaissance envers la France, ni de respect envers nos grandes figures (la meuf est dead, à propos de Simone Veil !).

https://ripostelaique.com/la-meuf-sibeth-ndiaye-est-elle-la-future-presidente-francaise-dont-reve-attali.html

Lætitia Avia, née en Seine-Saint-Denis, est issue d’une famille modeste, originaire du Togo ; aurait-elle pu faire des études de droit et devenir avocate dans ce pays, se faire élire députée, et atteindre un poste important au sein du parti du président ? Aurait-elle pu, là-bas, mordre un chauffeur de taxi comme elle l’a fait ici, sans se retrouver immédiatement en prison ?

https://ripostelaique.com/laetitia-avia-insultee-cest-bien-plus-grave-quun-francais-agresse-et-brule-dans-sa-voiture.html

Danièle Obono, Franco-Gabonaise née à Libreville, est députée sous l’étiquette La France Insoumise ; signataire en 2012 d’une pétition soutenant les auteurs d’un chef d’œuvre de chanson intitulée joliment « Nique la France », elle avoue néanmoins sur un plateau, sa réticence à dire « Vive la France » !

https://ripostelaique.com/le-racisme-des-francais-aucun-blanc-na-agresse-sexuellement-daniele-obono.html

https://francais.rt.com/france/40099-deputee-france-insoumise-daniele-obono-ne-se-leve-pas-le-matin-disant-vive-france

Malheureusement, il n’y a pas que chez les citoyens de couleur que règne le racisme envers les Blancs ; d’une manière générale, tous les crétin(e)s mondialistes, refusant les différences ethniques, culturelles, géographiques… pour nous vendre un impossible melting-pot, purement utopique, ne se gênent pas pour écorner leurs grands principes d’égalité, en pointant du doigt les citoyens français, prétendus racistes dès qu’ils osent s’opposer à leurs délires.

Si quelques-uns d’entre eux commencent à entrevoir les dimensions de l’imposture, ils sont pourtant bien trop lâches pour oser se rebeller.

Et même chez certains « courageux d’un jour » (dans ma jeunesse on avait une « reine d’un jour » radiophonique… rien à voir, c’est juste un clin d’œil à mes contemporains osant vivre encore passé la soixantaine…), donc chez certains courageux éphémères, tel Pierre Ménès, chroniqueur sportif monté au créneau après la sortie de Lilian Thuram (l’intello à lunettes), prétendant que « les Blancs se croient supérieurs »… on en redescend fissa au moindre tollé général… le rétropédalage étant une des marques de fabrique des semi-frondeurs, semi-insoumis… bref, des faux rebelles !

Mais écoutez Pierre Cassen nous narrer l’anecdote sans concession :

https ://www.youtube.com/watch?v=y8x29_GS4Js

De tout ceci, un fait implacable ressort avec constance, c’est qu’effectivement, comme le souligne Charlotte d’Ornellas, l’antiracisme est devenu le leitmotiv des idéologues gauchistes, l’entonnant à tout- va dès qu’un citoyen devient un peu trop contestataire du merveilleux vivre-ensemble, et soutenant indéfectiblement leurs « frères et sœurs noirs » contre les vilains racistes blancs.

Il est donc aveuglant de constater avec quelle constance ces crétins manient le racisme contre leurs ennemis, quand ce sont eux-mêmes qui ont déclaré que les races n’existaient pas !

Peut-on être plus diaboliquement stupides que ces tarés ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://www.breizh-info.com/2017/11/07/81301/portrait-charlotte-dornellas-journaliste-preferee-de-jeunesse-de-droite

https://ripostelaique.com/le-racisme-anti-blancs-en-images.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.