Le mouvement anti-voile prend enfin son départ en Belgique

Ce samedi 12 septembre, deux cents personnes réunies autour d’un même objectif se sont groupées a Verviers pour soutenir l’interdiction absolue du voile dans les écoles primaires. En effet, même pour les enfants de 6 a 12 ans, les voiles apparaissent sur la tête des petites filles dans Verviers et sa région.
Une directrice courageuse a decidé de protester et, béneficiant de l’énergie d’une mère d’origine marocain très décidée, Karima, et du mouvement créé par cette dernière (expérience qu’elle a exposée dans son livre « Insoumise et dévoilée »), d’organiser une marche de protestation. Décidée vendredi apres midi, cette marche de samedi matin a rassemblé plus de 200 femmes et hommes laics en grande majorité, décidés a enclencher enfin en Belgique, à partir de l’exemple vervietois, le combat féministe contre tous les voiles.

Rappelons que le combat contre la burqa sera à l’ordre du jour du Sénat belge des la rentrée avec une résolution que j’ai introduite sur le modèle de l’action entamée au Parlement francais, et une proposition de loi qui sera bientôt déposée pour ouvrir le débat sur l’interdiction complète. Le soutien lié a cette action est énorme dans la population et très faible dans les partis politiques belges, tétanisés par ce sujet, en particulier parmi les socialistes dont la base souhaite une véritable action, qui reste paralysée par les apparatchiks.
Le seul parti qui ose, du côte francophone est, pour l’instant, le parti libéral, alors qu’en Flandre, l’interdiction du voile dans les écoles a été décidée a l’unanimité. Mais la manifestation de Verviers est au cœur d’un vrai démarrage de l’action. Cela ne trompe pas. Nous donnons rendez-vous a Paris, le 10 novembre, à la delegation Wallonie-Bruxelles pour découvrir le livre de Karima et son auteure. En bref, ce n’est qu’un début et le combat vient enfin de s’entamer. Lumiere dans une vie politique belge chloroformée.
Anne-Marie Lizin
Sénatrice

image_pdf
0
0