Le Mrap ose appeller les centres de rétention des camps de concentration !

Ce samedi, à l’appel des associations habituelles (RESF, Gisti, Cimade, Mrap, Syndicat de la Magistrature), se tenait une manifestation protestant contre les politiques française et européenne concernant l’immigration (1). Cela n’a pas été un franc succès : seulement 200 manifestants ! Le soutien du PS à Resf n’a pas remué les masses ! (2)
Partisans de la libre installation de quiconque veut venir en France, ces organisations réclament la régularisation de tous les sans-papiers, en faisant souvent des parallèles malsains entre la situation des immigrés en situation irrégulière et celle des juifs, lors de la dernière guerre mondiale.
Dans leur langage, le bobo de gauche qui s’oppose à l’expulsion des sans-papiers est donc un résistant ! (3)
L’arrestation d’une personne en situation irrégulière devient une rafle !
Et les camps de rétention deviennent des camps de concentration (voir photo), rien de moins, si on en croit certaines pancartes du Mrap !

Dernièrement, dans les rues de Paris, on a entendu des choses curieuses. Gaza devenait un nouvel Holocauste, un nouveau ghetto de Varsovie, parallèle fait par les islamistes, certains gauchistes et Le Pen (4). On y commettait des « crimes de guerre ». Eh bien évidemment, Israël était amalgamée à l’Allemagne nazie, dans une communion touchante où on chantait l’Internationale au milieu des « Allah akbar ».
Le Pen, depuis toujours, a cherché à banaliser la spécificité de l’Holocauste (le fameux détail de l’Histoire), voire à la nier (négationnistes accueillis au FN).
Dans un autre registre, Hassan Iquioussen, prédicateurs UOIF des banlieues, dit dans ses prêches que la Shoah a été organisée de connivence entre les Juifs et les nazis pour créer Israël. (5)
Autre genre, Alain Soral, qui vient de quitter le Front national après un clash spectaculaire avec Marine Le Pen, interviewée par une voilée, développe la théorie des résistants du Hamas (dont la charte appelle à la disparition d’Israël, à l’extermination des Juifs et à l’application de la charia) ou du Hezbollah, et affirme vouloir mener un combat, de concert avec Dieudonné, pour témoigner devant l’Histoire ! (6).
En fait, par rapport à la Shoah, il y a deux attitudes différentes, mais complémentaires.
L’une consiste à « négationner », « révisionner », ou simplement relativiser le génocide. Faurisson a des émules de partout.
L’autre consiste à le récupérer pour dire que les musulmans d’aujourd’hui, ou les immigrés, etc., c’est comme les Juifs sous la botte nazie (utilisation des mots « rafle » et « camps de concentration » pour les clandestins, ou « génocide » à Gaza alors que c’est l’un des taux de fécondité les plus forts du monde et qu’il est né 2400 enfants pendant les 22 jours de raids israéliens, comparaison entre le voile islamique et l’étoile jaune alors que l’un est librement porté et l’autre était imposée, etc.)
Dans les deux cas, il s’agit d’une relativisation, d’une banalisation de la Shoah.
C’est ce que le Mrap fait passer avec de telles pancartes.
Les familles des vrais résistants, qui ont lutté contre l’occupant nazi, parfois au prix de leur vie, et celles de toutes les victimes de la barbarie hitlérienne apprécieront…
Jeanne Bourdillon
(1) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/07/01011-20090207FILWWW00607-immigration-200-manifestants-a-paris.php
(2) http://www.ripostelaique.com/Soutien-aux-sans-papiers-et-a-Resf.html
(3) http://www.ripostelaique.com/La-surenchere-irresponsable-de.html
(4) http://www.ripostelaique.com/-Numero-71-.html
(5) http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2004/11/12/37-integrer-les-integristes-tribune-de-caroline-fourest
(6) http://www.dailymotion.com/video/x8aul9_alain-soral-temoigne_news

image_pdf
0
0