Le Mrap porte plainte contre Ni Putes Ni Soumises !

Publié le 21 septembre 2009 - par
Share

Les disciples de Mouloud Aounit continuent à vouloir remplacer tout débat démocratique par une juridication systématique. Elle a décidé de traîner devant les tribunaux Sihem Habchi, présidente de Ni Putes Ni Soumises, dont les propos ont ému les députés de la mission parlementaire sur le voile intégral, comme l’avait signalé Riposte Laïque, dans son supplément numéro 100.

La raison de la plainte : une interview de la présidente de NPNS où elle s’emporte contre le relativisme culturel d’une partie de la gauche, et aborde – certes vivement – la question de l’excision en mettant en cause le Mrap.

http://www.mrap.fr/communiques/document.2009-09-15.9371343514

On n’a pas connu toujours le Mrap aussi réactif. Quand les rappeurs chantent des textes racistes contre les blancs, ou haineux contre la France, c’est le grand silence. Lorsque le prêcheur de l’UOIF, Hassan Iquioussen, osa raconter qu’il y avait une complicité entre les Juifs et les nazis, lors de la dernière guerre, pour justifier, ensuite, la création de l’Etat palestinien, à notre connaissance, ces propos n’ont pas fait l’objet d’une plainte du Mrap, si prompt à traîner Sihem devant les tribunaux.

http://www.conspiracywatch.info/Le-predicateur-islamiste-Hassan-Iquioussen-a-toujours-pignon-sur-rue_a229.html

Il est vrai que l’officine présidée par Mouloud Aounit confond volontiers centres de rétention pour personnes en situation irrégulière et camps de concentration lors de la dernière guerre mondiale !

http://www.ripostelaique.com/Le-Mrap-ose-appeller-les-centres.html

Le Mrap vient encore de se distinguer, dans sa politique liberticide contre la liberté d’expression, en menaçant de poursuites le président du club de football de Marseille, Jean-Claude Dassier. La faute ? Il a osé dire : « Je ne serai pas un président à la libanaise, ou à l’africaine ». Forcément raciste ! Il faut lire la traduction des propos de Dassier version Mrap, cela dégage vraiment l’image d’une société totalitaire, où on ne peut plus rien dire sans finir au tribunal.

http://www.mrap.fr/communiques/document.2009-09-17.2617357032

« Dans un communiqué, le MRAP a laissé sous-entendre la possibilité d’une plainte contre Riposte Laïque (83). Si cette plainte est en rapport avec les nombreuses attaques dont les musulmans sont la cible sur Riposte Laïque, un procès serait salutaire et permettrait l’importante clarification dont le camp laïque a tant besoin. » ose écrire Caroline Brancher, dans Prochoix.

Se tourner vers le Mrap pour faire taire Riposte Laïque ! Il faut vraiment tomber bien bas, Caroline, quand on se réclame laïque et féministe.

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.