Le mystère Farid Ikken, humaniste devenu islamiste

Les témoignages qui nous parviennent d’Algérie, et plus spécialement d’Akbou, à 80 kilomètres à l’ouest de Béjaïa (ex Bougie) ville dont était originaire Farid Ikken, 40 ans, prouvent sans équivoque qu’il existe bien actuellement en France des « recruteurs » de l’État Islamiste, qu’ils œuvrent dans le cadre d’associations et de groupes communautaires, qu’ils infiltrent notre société, qu’ils donnent des ordres pour tuer, assassiner et que cela n’est pas près de prendre fin puisque aucune mesure très sérieuse n’est prise pour les éradiquer.

Toute la famille, tous les nombreux amis, de Farid Ikken, ne comprennent pas, ne peuvent pas comprendre. Ils ne peuvent pas croire à cette histoire que les médias français leur racontent.

Sofiane Ikken, neveu de Farid et avocat, déclare : « Au début on avait cru à une erreur d’identité de l’assaillant, mais cela a été confirmé ».

Lors d’un récent séjour en Algérie, durant l’été 2016, Farid ikken aurait témoigné, toujours selon son neveu Sofiane, que « Daesch était une création de l’Occident et avait même qualifié El Baghdadi d’abruti ».

Sofiane ne comprend pas un tel revirement en si peu de temps.

Farid Ikken avait créé un site d’information électronique intitulé « Béjaïa Aujourd’hui », site qui était en instance de fermeture puisqu’il envisageait son installation en France afin de poursuivre des études en sciences de l’information.

Farid Ikken avait été le correspondant à Béjaïa du quotidien algérien « El Watan » du 1er avril au 31 décembre 2013.

Il avait toujours fait preuve d’un esprit de tolérance. Il était discipliné, sérieux, compétent et s’occupait plus spécialement de questions sociales.

Il n’avait aucun engagement religieux et dans sa vie quotidienne seule la prière était la partie visible de sa religion musulmane. Il n’avait jamais montré de signe religieux ostentatoire.

Les images de l’agression du policier, à l’aide d’un marteau, avant que Farid ne tombe, touché par deux balles, l’une au thorax l’autre au genou, ont énormément choqué tous ceux qui le connaissaient et les informations des médias français concernant une vidéo d’allégeance à Daesch, trouvée à son domicile, sont incompréhensibles.

« Il n’avait pas de sensibilité religieuse et moins encore radicale. Il était très sensible à notre engagement pour la démocratie, les droits humains et la modernité » témoigne Saïd Sali, vice-président de la Ligue des droits de l’homme, originaire comme Farid Ikken de Béjaïa.

Comment Farid Ikken a-t-il pu, en moins d’une année, basculé vers le terrorisme ainsi, comment a-t-il pu être manipulé pour devenir un serviteur de Daesch, dans quelles circonstances et par qui ?

Fort heureusement il n’a pas été abattu et pourra ainsi fournir tous les renseignements susceptibles d’expliquer son geste, et permettre à nos forces de l’ordre d’intervenir pour tenter d’éviter d’autres attentats.

Mais les mesures radicales seront-elles prises par ce président, ce gouvernement et ce ministre de l’intérieur qui paraissent bien peu motivés pour lutter efficacement contre le terrorisme sans trop le combattre ?

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. L’Islam a actuellement le takouk. Il est comme l’animal piqué par un taon dans le troupeau et qui se met à ruer dans tous les sens. Il devient soudain fou et apparemment sans raison. Touts les sociétés ont ou auront le takouk. Nous en 1789 qui avons foutu la m*** dans toute l’Europe, L’Allemagne avec Adolf et son mythe de la race supérieure pour 1000 ans, La Russie de Staline avec la doxa marxiste qui ne pouvait fonctionner que si toute la terre l’adoptait. En général, cette folie collective se termine très mal, par une bonne raclée qui calme pour 2 ou 3 siècles…

  2. je crois que la vie existe dans le judaïsme après la mort, mais c’est dans le Sheol (une place sans confort, où tous, justes et criminels, rois et esclaves, pieux et impies se retrouvent après leur mort pour y demeurer dans le silence et redevenir poussière). et de façon collective. Le juif n’est pas jugé individuellement mas il est fondu dans une masse, et c’est cette masse qui sera sauvée. Donc rien de bien réjouissant…

  3. « la raison est que la vie après la mort n’existe pas dans le judaïsme ».

    Tout dépend du courant judaïque.

  4. C’est cela même … Cela confirme ce que personne n’ignore :  » « L’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. » Ils sont en mouvement depuis quelque temps déjà. Le rythme des attentats et manifestations guerrières s’accentuent. Que nous réserve demain ? Et après demains ?

    • la guerre et l honneur de défendre ce pays.il n y a pas de destin, qui ne soit pas accompli; vive notre sang et patrie;que l infini gratitude que nous sommes , fasse de nous des guerriers.

    • Rue89 est un site d’opinions sur des faits divers et de société, publié par le Nouvel Obs et appartenant au groupe L’Obs. À sa création, c’était un site généraliste de débat et d’information ; il fut créé par d’anciens journalistes de Libération et lancé le 6 mai 2007.

      Ca en dit long sur ceux qui travaillent avec Rue89.

  5. L’islam est génétiquement radical ;en adhérant à ses préceptes on se radicalise automatiquement …radicalisation pouvant aboutir au fanatisme .

  6. Ceux qui s’étonnent de « la radicalisation » de Farid Ikken c’est ceux qui ne savent encore rien de l’islam!
    Le fait est que tout musulman convaincu de la parole de l’islam est un radical , il y a juste que certains décident plus ou moins du degré de leur implication dans la religion et les modalités de sa mise en oeuvre.Parfois dans un élan de zélés bigots certains décident de plus s’impliquer dans les « affaires d’Allah » pour mériter le lupanar onirique avec toute la violence de leur misérable décrépitude existentielle !
    Je vous livre une information importante sur peut être ce qui a joué un rôle dans l’endoctrinement de Farid Ikken: Ce gars là est passé par là Suède et ce pays est devenu un laboratoire à ciel ouvert pour le prosélytisme islamique!Faut le voir pour le croire!

    • On connaissait la Belgique dont Molenbeek était un vivier de l’islamisme. Et maintenant la Suède, mais de nombreuses villes de France sont concernées et personne n’en parle malgré de très nombreuses zones de non-droit?

    • Merci Bakhius pour cette excellente analyse sur l’islam, la radicalisation et surtout votre information.
      Ne pourriez-vous pas nous en dire un peu plus sur ce « fameux laboratoire » suédois ?

Les commentaires sont fermés.