Le naufrage de l’Etat de droit : chronique d’une descente aux enfers annoncée

Publié le 19 février 2017 - par - 48 commentaires - 2 957 vues
Share


Alors que l’état d’urgence est en vigueur, le peuple français, médusé, assiste à l’embrasement d’une multitude de zones du territoire où la loi de la République n’est plus appliquée et dans lesquelles la police n’est plus tolérée car considérée comme une force d’occupation. Ces événements inacceptables et inadmissibles ne sont cependant pas une surprise. Ils sont la conséquence de l’impuissance et de la démission des pouvoirs publics, du renoncement des responsables politiques à affronter les réalités en tentant depuis des années d’acheter la paix civile, notamment dans ce qu’on appelle les territoires perdus de la République prêts dorénavant à s’embraser au moindre incident. Les gouvernants sont arrivés aujourd’hui au point de non-retour où ils ne maîtrisent plus rien car ayant toujours un temps de retard et étant toujours dépassés par l’événement. Dans ces conditions, ils pourraient très bientôt ne plus être en mesure de maintenir ou de rétablir l’ordre public avec les seuls moyens habituels, c’est à dire la police et la gendarmerie. La Cité est en feu et l’ordre public n’existe plus.

Mais cet ordre public, marqueur important de notre démocratie, ne peut régner durablement que dans la Cité évoquée par Aristote et dans laquelle les citoyens sont réunis par un choix de vie commune, cette dernière étant assurée et consolidée par la référence à un même passé mythique, à des héros communs, à des rites et des lois intégrées et partagées. Nous sommes loin aujourd’hui de cette Cité, car il a suffi d’une quarantaine d’années seulement pour que l’héritage historique du peuple français, vieux de deux millénaires bercés par la Grèce et la Rome antiques et nourris par la culture judéo-chrétienne, soit mis en péril en raison de l’irresponsabilité, du manque de clairvoyance, du déni de réalité et même par la compromission de nos « élites politiques » qui ont exercé et qui exercent aujourd’hui le pouvoir. Avoir laissé faire et accepté une immigration massive, incontrôlée et injustifiée et vouloir intégrer des musulmans, en l’occurrence par millions, dans une société occidentale laïcisée et qui a pour fondement le christianisme a constitué et constitue une pure folie et reste une utopie contre laquelle il va bien falloir que les Français réagissent. Compromission, car ce quinquennat finissant qui a été qualifié de « quinquennat pour rien » a, en réalité, aggravé la situation et a été marqué par des événements dramatiques dus à des dysfonctionnements majeurs dans l’application de l’état de droit et à des décisions inadaptées et contraires aux intérêts de la France et de la nation française.

Il est vrai que depuis les années 1980, le principe de l’assimilation a été fortement ébranlé puis carrément attaqué par les nouveaux arrivants trop nombreux, plus soucieux de faire grandir l’oumma et refusant de se conformer aux règles et au mode vie du pays accueillant. Ils ont d’ailleurs été encouragés dans cette voie par les promoteurs du droit à la différence qui ont ouvert ainsi la porte au communautarisme. Il faut pourtant rappeler que l’assimilation qui a été l’un des principes qui a fait la France et sa richesse jusqu’à la fin des années 1970 a eu le grand mérite de rendre la diversité vivable car elle permettait précisément l’avènement d’un fort sentiment d’appartenance à une nation et d’une volonté affirmée d’unité nationale qui ont forgé l’identité française. Peut-être est-il utile et nécessaire de rappeler aux contempteurs de cette identité qu’elle repose sur un socle qui comprend trois volets : une Histoire, une culture avec sa langue, le français, et un mode de vie que beaucoup nous envient. Et c’est l’adhésion à ce socle, à cet héritage, à cette mémoire qui aurait dû et devrait être facilitée, favorisée et inculquée par l’école car c’est ce qui crée les conditions du vouloir vivre ensemble et garantit l’unité pour former des projets communs. Mais l’école, aux mains des experts du pédagogisme qui l’ont menée à sa ruine, ne le fait plus depuis longtemps. D’ailleurs, elle est même devenue le creuset de la libanisation du pays. Elle a failli à sa mission depuis plus de quarante ans sans réaction des responsables politiques qui se sont succédé. Pis, l’actuel ministre de l’Education nationale agit contre les intérêts de la nation française en favorisant, et finalement en appliquant dans sa réforme la politique culturelle islamique de l’OCI en préconisant l’enseignement de l’islam et l’apprentissage de la langue arabe dès le CP. Cela dit, on ne peut assimiler que des individus. Il est impossible d’assimiler des peuples. Mais si on en est arrivé là, c’est parce que les responsables politiques ont laissé se constituer, depuis de nombreuses années, ces territoires perdus de la République que sont ces centaines d’enclaves occupées par des populations issues de l’Afrique noire et du Maghreb – et abandonnées par une grande partie des autochtones – où règne aujourd’hui la loi de l’islam. Et force est de constater que cette immigration extra-européenne a été encouragée à refuser l’adhésion à ce socle pour imposer sa loi incompatible avec notre culture et notre mode de vie, ouvrant ainsi avec certitude, à plus ou moins brève échéance, la voie vers une future confrontation. Il faut bien reconnaître que le nombre invalide à l’évidence tout espoir d’intégration. Les violences urbaines actuelles le démontrent. Les diatribes violentes et haineuses contre la France en témoignent. Et l’ordre public n’existe déjà plus dans ces territoires perdus sans que cela émeuve nos gouvernants. L’absence totale de réaction du gouvernement et le laisser-faire dans ces territoires ces derniers jours, après une interpellation musclée de la police, conduisent à des violences urbaines inacceptables qui s’étendent dangereusement. Cette démission de l’Etat favorise l’aggravation de la situation, alimente la propagation de la chienlit et compromet sérieusement le rétablissement de l’ordre public.

Mais faut-il s’en étonner lorsque le Chef de l’Etat outrepasse son rôle en se rendant au chevet d’un individu, blessé lors d’une interpellation violente qu’il a lui-même provoquée et à laquelle il a tenté de se soustraire par la force, et qu’il désigne à la vindicte publique les policiers sans attendre les résultats de l’enquête ? Ne se rend-il pas compte qu’il verse ainsi de l’huile sur le feu et participe à l’engagement de cette spirale infernale ? Comment a-t-il pu, par ailleurs, reconnaître explicitement devant deux journalistes le péril que représente l’islam – et non pas l’islamisme – puisqu’il a évoqué lui-même sa crainte d’une partition du pays, et être resté et continuer de rester inactif devant ce risque ? Quelle conception écoeurante de la politique ! En vérité, il ne fait que confirmer un état de fait illustré par ces violences urbaines. Il existe bien des enclaves sur notre territoire occupées par un peuple intrinsèquement étranger pour une grande partie au peuple français même s’il possède des papiers français et dans lesquelles la loi de la République a été remplacée par la loi de l’islam. Et il faut en être conscient, cet autre peuple ne se sentira jamais français, et ne le mérite d’ailleurs pas. Il faut entendre sa haine à l’égard de la France.

Mais faut-il s’en étonner lorsqu’un candidat à la présidence de la République, en déplacement en Algérie où il est allé chercher son adoubement, ose affirmer que la France a commis un crime contre l’humanité avec la colonisation ? Faut-il lui rappeler les raisons du débarquement des forces françaises, en 1830, en Algérie qui n’existait pas en tant que telle encore car c’est la France qui a construit ce pays ? Faut-il lui apprendre – car il ne le sait pas – que l’Europe subissait depuis plus de trois siècles les actions de piraterie et l’esclavage des barbaresques menées en Méditerranée et sur les côtes européennes par la Régence d’Alger intégrée à l’empire ottoman,  et que le roi Charles X, en accord avec ses homologues européens, décida d’y mettre un terme ? Faut-il lui apprendre que lorsque les Français s’implantèrent un peu plus tard sur le territoire représenté par les actuels Tchad et République Centrafricaine pour éradiquer l’esclavage, la population sédentaire avait été en grande partie déportée par les trafiquants d’esclaves arabo-musulmans. Et pour ajouter à la barbarie, cette déportation ne s’est pas seulement limitée à la privation de liberté et au travail forcé. Elle fut aussi une véritable entreprise génocidaire d’extinction ethnique par castration, car ces esclaves ne devaient pas faire souche en terre d’islam ! N’est-ce pas là un vrai crime contre l’humanité ? Et ce sont les descendants de ces esclavagistes qui veulent nous faire la morale aujourd’hui et nous obliger à la repentance ? Mais c’est eux qui doivent faire repentance !

Le constat est cruel mais implacable : le politique n’est pas à la hauteur de sa fonction et cette dernière a même été, au cours de l’actuel quinquennat, discréditée, abaissée, affaiblissant ainsi les institutions à un moment où la situation exige l’autorité de l’Etat. Et cet état de faiblesse de l’Etat face aux menaces, notamment intérieures, constitue un accélérateur de la dégradation de la situation et de la dérive vers la confrontation inévitable. En effet, le risque majeur auquel sera confronté bientôt – et peut-être plus vite qu’on ne le pense – notre société pourrait bien se traduire par une totale submersion des capacités régaliennes de l’Etat avec des violences urbaines et des émeutes de très grande ampleur qui conduiraient à des affrontements meurtriers. Et cette situation pourrait être mise à profit par les dizaines de milliers de djihadistes et djihadistes potentiels prêts à semer la mort au signal. L’impuissance et la démission de l’Etat ont donc bien signé la mort de l’ordre public et ouvert la voie à la violence, voire à une guerre civile ethnique.

Une tâche immense attend le prochain président de la République. Mais il ne pourra pas échapper au débat capital qui porte sur l’exercice du pouvoir et donc sur les exigences qu’il requiert. Le peuple, qui lui aura confié la destinée du pays, doit exiger de lui, notamment à un moment difficile marqué par une guerre à l’extérieur mais également et surtout à l’intérieur, d’exercer sa fonction de façon responsable, avec fermeté et rigueur, en ayant une vision à long terme, en sachant identifier les menaces qui guettent la collectivité dont il doit assurer la protection. Et la première menace à contrer, c’est l’islamisation criminelle de notre société qui conduit la nation à sa perte. Il devient donc urgent de stopper l’immigration extra-européenne et même d’inverser ce processus.

Général (2s) Antoine MARTINEZ

Coprésident des Volontaires Pour la France

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
madeleine

Quelqu’un a t-il une idée du QI du gros collabo ?

Quand on voit le nombre de con….ies faites par cet énuque ….

Une Loi devrait être votée pour que chaque prétendant à un quelconque poste de « responsabilité » politique, passe auparavant un examen d’évaluation de son QI. Idem pour les candidats à la présidentielle. Force est de constater que le peuple des sans-dents a prouvé à maintes reprises qu’il était plus intelligent, clairvoyant et visionnaire que ces bons à rien au cerveau dégénéré.

adrien

Déjà quand j’étais au lycée les profs, les surveillants, les CPE etc en avaient peur des maghrébins: ils resquillaient à la cantine, hurlaient dans la cour, emmerdaient tout le monde, menaçaient , parlaient à voix haute pendant les cours…. A 15 ans déjà, je me rendais compte du poids que ces gens avaient sur la société, de leur nuisibilité jamais ou rarement punie.
Comment se débrouillent ils, et se sont-ils débrouillés pour en arriver là……..

Bigsmile

Ce que j’aimerais voir de la part de ces Généraux c’est un appel à la mobilisation pour la Patrie dans la rue ,assez de paroles…qu’ils lancent un appel aux Patriotes ,à tous ces Français qui en ont marre et qui sont seuls dans leur coin..trouvez le langage adéquat..descendons dans la rue dans TOUTES LES VILLES DE FRANCE pour montrer notre attachement à nos valeur…..en 68 De Gaulle avait appelé les Français à le faire suite au mois de manif de la Gauche ….. bien sur il faut le faire pacifiquement ,mais il faut un vrai Chef un leader qui n’a pas peur de se mettre en avant ..qui ne se retranche pas derrière un risque de récupération Politique pour se dégonfler…..les anti-France seront eux dans la rue suite au premier tour des élections……

PECQUEUX MARYSE

je partage votre avis ecrire et denoncer c est tres bien mais une manifestation pour se montrer avec des généraux patriotes un impact necessaire qui lancera l APPEL,,,,????

adrien

Non seulement il n’y aura pas grand monde, mais on aura des interdictions de partout pour des motifs fallacieux, et là où ce sera autorisé on aura en face de nous les CRS, mobiles, antifas etc….. Et ce sera un gros flop. Rappelez vous de la « manif pour tous »….

Alain

La guerre civile est INELUCTABLE car peu importe le nouveau Président : Si la gauche se maintient ça va continuer à se dégrader, si la droite passe ça continuera de toutes façons à se dégrader mais il y aura des blocages, et si c’est Marine, c’est la guerre civile du jour au lendemain. Vous choisissez quoi ?

Boudry

Hollande est comme un gamin qui préfère casser son jouet plutôt que de le donner a un autre.
Il n’est pas dépassé par sa politique ,mais BIEN COMPLICE
Si les politiques sont a genoux face a la violence,c’est la preuve que la violence est efficace.
DONC SOYONS VIOLENT pour avoir gain de cause.Et pendons les votants aux lois Perben ,Gayssot ,Playben,taubira.

Ernesto

Analyse parfaite de la situation! Mais qui, à la tête de l’Etat sera capable de faire ce travail de Titan?

jmfrance

Hollande et toute sa clique n’ont cherchés qu’à salir la France et les français pour justifier son invasion migratoire et culpabiliser le peuple pour le soumettre . Et continue de mettre de l’ huile sur le feu avec ses associations complices . Il ne veut pas d’intégration, il veut un remplacement.

adrien

JAMAIS le prochain president ne fera quoi que ce soit à l’encontre de musulmans.. JAMAIS…

Gallia

Pour la simple raison, que notre industrie de l’armement, l’une des rares qui tourne encore bien en France, a besoin des muz pour leur vendre le matos dont notre propre armée est en manque crucial. voir :
http://www.idexuae.ae/welcome ou l’IDEX 2017, le grand salon international de l’armement au Moyen Orient qui se tient tous les 2 ans à Abu Dhabi. De l’armement qui à coup sûr sera en partie utilisé pour la conquête de l’Europe à commencer par celle de la France. C’est ça le business !

jino

Malheureusement adrien, je crains que vous n’ayez raison et ce n’est pas l’intervention de Rachline aujourd’hui qui est faite pour me rassurer.
Pourquoi les partis tous confondus ont ils si peur de désigner clairement le problème et de le combattre réellement?

siquet

Mon général , vous venez d’exprimer avec clarté l’état sécuritaire de notre pays, .;la France. Les responsables politiques n’ont plus la maîtrise pour éradiquer l’évolution insécuritaire qui devient de plus en plus explosive en France. Un changement immédiat s’impose. J’entends pas là que le président de la république responsable de la sécurité des français devrait s’en aller pour que notre pays puisse avoir un Président digne, non corrompu, pour allumer de nouveau le feu de la liberté et de la sécurité.

Bronzette

C’est « UN BON A RIEN » pour un « quinquennat pour rien ». Normal !!!

Pivoine

« le politique n’est pas à la hauteur de sa fonction »
Ce ne sont pas des politiques, mais des politiciens !

Auguste

Bien dit mon général !

Haggar Dunor

Aller chercher des voix en Algérie au prix de déclarations attentatoires à l’histoire et à la dignité de notre pays en dit long sur la mentalité de cette gauche pourrie qui prépare depuis des décennies une France algérienne quand elle n’a pas voulu de l’Algérie française…

YAYA

« L’empereur » HOLLANDE donne raison à THEO sans attendre la fin de l’enquête … La preuve que la France est en train de couler … si on ne fait rien !

jan le Connaissant

Ah je vois qu’on parle pas mal, et qu’on s’inquiète d’une partition du pays…
Il y a de ça un peu plus d’un an, j’avais évoqué l’idée de la partition ( partition au niveau local, – zones islamisées- accouplée à l’hypothèse d’une fédéralisation de la France, en remplacement de l’Etat républicain )
Ca n’avait provoqué aucun émoi…
M’ enfin… les temps changent
Et je crois que mon hypothèse d’une fédéralisation de la France, en remplacement de l’Etat républicain, va faire son chemin… elle aussi
Qui vivra, verra !

Gallia

Ne rêvez pas ! Une fédéralisation du type helvétique n’est pas compatible avec l’islam. Au départ, vous céderez le doigt, puis la main, ensuite la taquia aidant vous céderez le bras, pour enfin, avec le temps disparaître. Les musulmans en général sont des gens pas pressés : « time is money » ne fait pas partie de leur culture.

jan le Connaissant

Mais je ne rêve pas cher Gallia !
Une fédéralisation serait très profitable aux musuls ! ils auraient une plus grande autonomie avec leur fédération musulmane, leur propres lois applicables à eux, et leur territoires-partition dans des zones islamisés.
Mais comme vous le dîtes, ce n’est qu’un étape ( bonne à prendre ), ils chercheront toujours à vouloir plus, par tout les moyens et n’auront de cesse que d’avoir conquis la France entière

Les islamo collabo diront : Puisque la république n’est pas compatible avec l’islam, supprimons la République ! et créons un Etat féderal ! avec ses fédérations indépendantes catho et islamo ! pour bien vivre ensemble ! :-)
Je pense que cette idée surgira un jour et qu’elle sera soutenu par les islamo – -collabo

marre-du-PS

Mon père, dans l’armée était opérateur radio dans les transmissions. Je pose la question aux spécialistes : dans les zones de non droit peut on, en guise de représailles et pour éviter la propagation des émeutes, brouiller les ondes radio porteuses du Wifi, et couper l ‘ Internet?

JACOU

Oui mais le  » téléphon arabe  » ne peut être interrompu. On ne peut rien y faire.

Ronce

C’est un texte clair et direct, d’une grande lucidité que tous les médias devraient publier. Ce qui ne sera pas le cas bien entendu puisqu’il y a encore des Français pour ne pas être d’accord avec ce constat. Faut-il donc que les choses aillent encore plus mal ?
Pour moi, ce minable président devrait être « démissionné » puisqu’il n’est pas à la hauteur de sa fonction.

sanglier

mr le general martinez
votre texte est tres bien ,vous nous mettez en garde ces tres bien et je vous en remercie
Ma question est tres simple ON FAIT QUOI ,ON ATTEND QUOI ??
on fait comme en 1940 on se fait massacrer et on pleure sur notre sort

Philippe Legrand

Question cruciale: Quel serait le comportement des chefs militaires face à un soulèvement généralisé des musulmans ? Question subsidiaire: Quel serait celui des sous-officiers et hommes du rang ?

berber

l’armée (terre air)est gangrénée(pour la petite histoire!!!) 30 % sont musulmans!!!!
« En 1999, sur le porte-avions Foch, le journal communiste L’Humanité rapporte qu’une soixantaine d’engagés volontaires musulmans ont pris en otage leur officier pour protester contre une punition collective »
http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/30/armee-les-musulmans-refusent-dobeir-aux-ordres-des-dizaines-ont-rejoint-lei/
les policiers sont condamné pour contrôle au facies mais dans l’armée : »« la surdélinquance au sein même de leur régiment », le rapport cité par Le Monde Diplomatique explique en outre que « les JFOM commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission »…..même facies mes effets

Andrej

berber,
La France entière est gangrénée : les armées, les polices, les entreprises publiques ou privées, la société civile; tout le territoire est gangréné y compris le gouvernement, c’est tout dire.
Le prochain qui voudra remettre de l’ordre provoquera une guerre civile. Et la muette ne bronchera pas. (souvenez vous du général à la retraite, à Calais qui à voulu bouger : il a été abandonné par tous).
Et de ces faits, les musulmans sont sûrs de gagner.
Cordialement.

Boudry

L’armée n’obéit qu’aux ordres.
Si militaires et gendarmes sont couvert par des ordres les couvrant,,la plupart d’entre-eux,probablement ,n’auront alors pas d’état d’âme.

keltoy

La scène ci -dessus me rappelle sans conteste,celle du cultissime Orange mécanique: Quand le ministre vient se prostituer au chevet du (héros) afin que ne s’ébruite pas l’échec du programme ( de désamorçage chimique et psycologique de l’agressivité de l’individu), on croirait un mauvais remake (les acteurs) ! J’en profite aussi pour noter,que si la colonisation est un crime pour l’humanité: les islamo-collabos de l’europe doivent être immédiatement arrêtés et jugés, car la plupart des produits de consommation européens ayant des descriptifs en arabe alors qu’ils ne proviennent et ne sont pas spécialement dédiés à cette population, que les politiques favorisent l’expansion de leur dogme étatique politico religieux en dépit des lois censées empêchées ce genre de débordements intolèrables!

BobbyFR94

Les problèmes de l’immigration d’abord, sont déjà dénoncés par Georges MARCHAIS, en 1981 :
https://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM

Et Georges MARCHAIS ne parlait que des tensions entre cette « communauté », celle maghrébine et les Français européens de souche…pas de la dimension IDEOLOGIQUE que représente le NAZISLAM !!!

Alain MADELIN, a, lui, dénoncé le NAZISLAM, et montré qu’ « ILS » savaient, TOUS !!!
http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/01/le-19-11-2001-alain-madelin-disait-tout-le-monde-connaissait-les-realites-du-monde-musulman/

C’était en novembre 2001, après les évènements du 11 septembre de la même année…

Et, comme le dit l’article, RIEN, absolument RIEN n’a été depuis, ni même maintenant, alors qu’ils SAVAIENT, et encore PLUS aujourd’hui…

berber

Merci Thémis , je me suis bien marré, celle là je vais la faire circuler.
Et oui Poutine a bien compris que « le monde unipolaire est tout simplement un moyen de justifier la dictature sur les individus et les nations »
Malheureusement pour nous, le peuple en votant umps a mis en place ,sans le savoir (?merci les merdias ?) ,un nouvel ordre mondial.
Voltaire écrivait  » Il me paraît essentiel qu’il y ait des gueux ignorants. »…Heureusement RL est notre moyen de rapprochement et de de reinformation .C’est notre seul salut,continuons car ça en emm..de plus d’un
Pace e salute

BobbyFR94

Très bon article mon Général !!

Vous auriez du rappeler qu’il s’agit d’une chose SCIEMMENT DECIDEE, donc une TRAHISON et au plus HAUT niveau de l’état !!

Cette ORDURE de GROSCON 1er sait PARFAITEMENT ce qu’il fait …

Personne ne me fera croire, par exemple, qu’en allant voir la RACAILLE trouduculisée par les forces de l’ordre – enfin, ça, ça reste à voir – il n’allait pas « provoquer » les émeutes que l’on sait…

Pas plus que le MACRONmagnon, en tenant les propos qu’il a tenu en Algérie – nous sommes français, alors pourquoi ce CONNARD est-il allé au bled – sur les crimes contre l’humanité supposés, ne pouvait ignorer qu’il MENTAIT, et quel effet ça allait avoir sur les population musulmanes en France ?

Le roman de Laurent OBERTONE devient prophétique …

Bertrand

A cause de cette affaire, nous passons pour des guignols aux yeux du monde entier. Tous les autres pays se demandent avec incrédulité pourquoi nous laissons la France se faire incendier aux quatre coins du pays par des racailles en toute impunité. Le tout avec la bénédiction de nos dirigeants et le soutien du président. Les voyous sont devenus les rois et on caillasse nos gardiens de la paix, voilà le triste constat où nous sommes aujourd’hui. Une chose est certaine, 2017 sera l’élection de la dernière chance pour la France, soit Marine est élue et les choses reviendront dans l’ordre, soit c’est un autre et notre pays basculera définitivement dans la violence et la barbarie.

angora

les autres pays d’Europe ne semblent pas mieux lotis que nous pour pouvoir se moquer.les Asiatiques surement!et les muzz encore plus.

markorix

ON se demande si le président n’a pas littéralement sauté sur l’occasion car le délire est trop incommensurable. Et que dire de l’autre haut dignitaire qui ameute les assoces. Mais c’est quoi cette hérésie totale? Militaires venez à notre secours!

jmfrance

Enlever l’ autorité des forces de l’ ordre dans les cités en acceptant les revendications des racailles conduiront ces derniers à étendre leur pouvoir en dehors et après les cités se seront les cartiers puis les villes. Où allons nous ! .

angora

ou allons-nous? vers la partition c’est hollande lui-même qui l’a dit.

Echer&Mat

Ou vers un nouvel Edit de Nantes , selon Philippe de Villiers, ce qui revient au même. Dans la réalité , on ne voit pas très bien comment géographiquement, économiquement cela pourrait marcher ? Une coupure territoriale façon Corée Nord/Sud ou Allemagne Est/Ouest est impensable ! Tout aussi impensable la perte même partielle du littoral méditerranéen ! Et encore moins l’enclavement de Paris ! Sans oublier les déplacements forcés des autochtones et l’abandon de leurs immobiliers. L’assimilation, l’intégration, l’inclusion, la partition échouant que reste t-il, hors de l’exclusion ? N’allons pas croire qu’elle puisse se faire en douceur, face au deuxième tsunami de l’après Bouteflika qui se prépare !

OTOOSAN

Quelle partition ?, non c’est plus simple, nous allons vers une Révolution, et les Nobles, ce sera nous tous simplement : un groupe social suspecté de s’accaparer le pays, avec en face une marée humaine d’allogènes à qui une communauté n’a de cesse de susurrer dans les oreilles « on est tous égaux, c’est des racistes, c’est des nantis » etc…c’est à dire au fond le schéma 1789-1793 …

Sieur Quichotte

Subtile, vraiment pas mal votre comparaison.

JP du 11

Mon Général, je crains bien qu’un jour il nous faille créer par nous mêmes, des groupes d’auto-défense ! Souvenez-vous de ce qui s’est passé en Algérie, dans les années 50… J’en sais quelque chose puisque j’y ai vécu et combattu, au sein de notre armée.

StrikeBack

Faisant aussi partie de ces milliers de jeunes français qui ont combattu en AFN , je crois que nous allons devoir en passer par cette première étape des groupes d’auto-défense, avant que notre armée volontairement démembrée par le politique puisse reconstituer ses effectifs. Rappelons que la mission ultime de la guerre c’est de contrôler et pour contrôler, il faut occuper le terrain durablement, et pour occuper le terrain il faut des effectifs. C’est ainsi que l’armée française avec le Plan Challe a gagné la guerre d’Algérie, victoire ensuite bradée par de Gaulle.

a.picadestats

Sur Minurne, vous trouverez ce que vous souhaitez.

spartac

Minurne appelle à voter Fillon ! alors……….qu’ils aillent se faire f……bande de collabos !

Echer&Mat

Tout est en train de ce jouer dans ces 10 prochaines semaines. Il est évident que les événements vont se bousculer avec une propagande médiatique surchauffée à coups de bluffs et de mensonges. C’est en ces temps décisifs que le véritable leader devra faire montre d’une intense clarté de l’esprit, tout en agissant avec une promptitude dans l’action. Le peuple attend des résultats concrets et immédiats, et non du bla-bla-bla, comme l’a compris Donald Trump.

Bigsmile

C’est du vent ,et je sais de quoi je parle ….encore une fois ça parle ça écrit mais ça ne débouche sur rien ,aucune action concrète et organisée …démerdez vous…. ….

Réseaux Rémora
Volontaires pour la France

Nos Généraux Retraités sont vraiment très forts pour faire des discours…la France n’en peux plus…