1

Le naufrage du cinéma français n’est que l’apogée de notre déclin

De Jeanne Moreau… à Corinne Masiero.

D’Alain Delon… à Omar Sy.

De Barbara… à Zahia.

De Roman Polanski… à Florence Foresti.

De Lino Ventura… à Kad Merad.

Du « Bonheur » d’Agnès Varda… aux « Banlieusards » de Kery James.

Des « Tricheurs » de Marcel Carné… à « Validé » de Franck Gastambide.

Du « Feu Follet » Maurice Ronet… à Kev Adam’s en Aladin.

De « l’Homme qui aimait les femmes » de Truffaut… à « Baise-moi » de Virginie Despentes.

De « Hiroshima mon amour » d »Alain Resnais… aux « Misérables » de Ladj Ly.

« De l’inestimable richesse à la banqueroute. Du trésor à la misère absolue. De la GLOIRE au DÉSASTRE. »

Entretien sur notre NAUFRAGE par Gérard Boyadjian

( https://paypal.me/pools/c/8fODcnX6xc​​ )

Durée: 21’00 » 2021©BoyadjianFilms

https://youtu.be/8NiaQZR3ys0