Le nazisme en Ukraine : un conditionnement qui remonte à loin

Au 30 juin 1941 notamment ! Soit 8 jours exactement après le déclenchement de l’opération Barbarossa par les nazis contre l’Union soviétique. À mon avis, ce n’est pas le fait du hasard tant l’avancée allemande fut foudroyante. Cette date est celle de la Déclaration de l’indépendance de l’Ukraine qui énonce dans sa 3e clause ce qui suit : « 3/ L’État ukrainien nouvellement formé travaillera en étroite collaboration avec le national-socialisme de la Grande Allemagne, sous la direction de son chef, Adolf Hitler, qui veut créer un nouvel ordre en Europe et dans le monde et aide les Ukrainiens à se libérer de l’occupation soviétique … ». Donc, il n’y a aucune ambiguïté. Et les méthodes de l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) et de sa branche armée l’Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), qui ont toutes deux pour chefs Stepan Bandera et Roman Choukhevytch, sont celles du nazisme : violence, terrorisme et… extermination totale des opposants. Sans oublier les agissements faux-jetons qu’on a tendance à oublier quand on parle du nazisme tant on est sidéré par la barbarie satanique de ce type d’individus. Quand une certaine Lyudmyla Denisova, commissaire aux droits de l’homme – mais oui, ça ne s’invente pas – va brailler au monde que les soldats russes, dans la guerre actuelle, violent des femmes et même des bébés ! cela relève en ligne droite de l’esprit nazi. On se réjouira, il est vrai, que les députés du Parlement ukrainien l’aient virée.
Le fait que le 22 janvier 2010, l’ancien Président ukrainien Viktor Iouchtchenko ait élevé Stepan Bandera et Roman Choukhevytch à la dignité posthume de « Héros d’Ukraine » atteste la permanence de l’incrustation du nazisme dans de très nombreux esprits du pays. Comme en témoignent également des mouvements comme Azov, Svoboda et Secteurs droits avec leur participation à la révolution de Maïdan de février 2014, leurs retraites aux flambeaux et leur adoption à peine déguisée des symboles du nazisme. Aussi, il y a de quoi être franchement dégoûté par le soutien de tous les dirigeants de l’Europe de l’Ouest à l’Ukraine dans la guerre face à la Russie, pays donc encore bien marqué par le nazisme et être dégoûté également par leur enthousiasme partagé à l’accueillir au plus vite parmi eux !!! Ont-ils donc déjà oublié les 60 millions de morts de la Seconde Guerre mondiale, les camps de concentration, les fours crématoires, la destruction totale de milliers de villes et de villages notamment en Biélorussie, les expérience médicales… ? L’Ukraine dans l’Europe ? Mais il y a un boulot fou de dénazification à entreprendre auparavant et Dieu sait si elle durera des années et des années… pour ne pas dire des décennies !!! S’il a voulu se prémunir de l’avancée de l’OTAN menaçant son pays, avancée qui est en fait, « un Cuba à l’envers », Poutine, en lançant son opération, n’a pas eu une lubie soudaine.
Dans son livre « La boue de Khrouchtchev », l’historien et publiciste russe Evgueni Spitsine évoque le décret d’amnistie concernant les citoyens soviétiques ayant collaboré avec les occupants pendant la Grande Guerre patriotique. Il est important de mentionner que ce décret publié le 17 septembre 1955 a été signé par Kliment Vorochilov, président du Presidium du Soviet Suprême de l’URSS et Nicolaï Pego, secrétaire du Presidium du Soviet Suprême de l’URSS. Voilà ce qu’on peut lire dans ce décret : « Vu la fin de la guerre entre l’Union soviétique et l’Allemagne et guidé par le principe d’humanité, le Presidium… a considéré qu’il était possible d’appliquer l’amnistie aux citoyens soviétiques… afin de permettre à ses citoyens de retrouver une vie professionnelle honnête et de devenir des membres utiles de la société socialiste ». On comprend mieux alors pourquoi défilent quelquefois dans les Pays baltes des survivants nazis et que leur sont dédiés des monuments ! J’ai peur que l’Europe se soit élargie un peu vite en 2004, non ? Notons qu’entre 1945 et 1955, les gens ciblés par le décret d’amnistie avaient abattu 25 000 militaires, membres des services de sécurité, de la police et des gardes-frontières. Or, en février 1956, soit 5 mois après la signature du décret précité, se tient le 20e Congrès du Parti au cours duquel Khrouchtchev dénonce le culte de la personnalité de Staline. Bravo ! Mais il y a un résultat malheureux : les gens ciblés par le décret sont considérés… comme victimes de la répression stalinienne. Bref, le monde à l’envers. Sont-il devenus pour autant membres à part entière de la société ?
La réponse d’un certain Vassil Zavtazni est éclairante sur les raisons qui expliquent la pérennité du nazisme jusqu’à aujourd’hui en Ukraine. Il suffit de l’écouter pour en être convaincu : « La période de lutte avec le pistolet et la mitrailleuse est terminée. Une autre période est arrivée, une période de lutte pour la jeunesse, une période où il faut s’acoquiner avec le pouvoir soviétique pour la faire renaître sous des slogans bolcheviques. Notre but est de pénétrer dans toutes sortes de postes, d’être autant que possible à la tête de l’industrie, des transports, de l’éducation, à la tête de la jeunesse, d’inculquer à la jeunesse tout ce qui est national ».
C’est pourquoi, aujourd’hui encore, dans les manuels d’écoles primaires, les Russes sont décrits comme des ennemis, des agresseurs et des occupants et il est écrit à propos des habitants du Donbass qu’ils sont des terroristes qui agissent sous les ordres de manipulateurs russes. Par exemple, dans un manuel pour lycéens, on peut découvrir sur la première de couverture, une photo de l’armée ukrainienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Et nos dirigeants européens, dont la cervelle ne dépasse pas celle des petits de l’école primaire justement, gobent toute cette propagande, héritière en droite ligne du nazisme.
Un dernier mot encore confinant à l’absurdité : depuis 1991, les Américains ont investi plus de 5 milliards de dollars dans l’éducation des enfants en Ukraine par l’intermédiaire d’organisations caritatives. Étrange macédoine que ces démocraties et le nazisme ukrainien ! Allez « les veaux » comme avait dit un jour de Gaulle, précipitez-vous aux urnes dimanche pour donner vos précieuses voix à la Nupes de mes fesses et à Ensemble pour foutre la France et l’Europe en l’air ! Bon sang ! C’est sûr qu’ils vont être contents vos enfants et vos petits-enfants, du monde que vous allez leur léguer ».
Philippe Arnon
image_pdfimage_print

20 Commentaires

    • Vous ne reconnaissez pas le principe même de la propagande ? Répéter mille fois le même mensonge pour en faire une vérité. Vous savez ce qu’est un « nazi » ukrainien pour le Kremlin ? Un ukrainien qui refuse d’être russifié. Si on passait sous la coule des russes, tous ceux qui se disent patriotes seraient appelés « nazis ». En d’autres termes : « dénazification » égal russification. Ce n’est pas nouveau. Alexandre II voulait faire disparaître la langue ukrainienne avant même que Staline n’affame des millions de paysans patriotes qui refusaient la collectivisation de leurs terres. Les russes sont des adeptes des génocides. Ne pas oublier non plus qu’ils ont inventé le pogrom, ont amené les ashkénazes à se déplacer d’est en ouest.

      • Hé oui, c’est de la propagande, que Riposte Laïque reprenne cette antienne n’est pas digne d’une publication qui se dit transparente et attachée à la vérité.

        • Vous me faites bien rire avec votre dignité. Vous ne supportez pas que l ‘ on puisse publier cette vérité sui va à l ‘ encotre de votre certitude de propagande anti-russe .Riposte laique a parfaitement raison de montrer le côté sombre de l ‘ ukraine ,que ce n ‘ est pas une nation si clean que ça ,comme veut nous faire croire la propagrande anti-russe médiatique. Les hypocrites sur ce site refusent de voir une réalité qui leur fait mal,le nazisme ukrainen.Les hypocrites ukrainolâtre considèrent comme propagrande toutes choses qui ne vont pas dans leur sens.Bravo Riposte laïque 👏👏👏👏👏

          • Inutile d’inonder le site avec vos posts. La photo est trafiquée comme l’a montré Hal. Donc c’est de la propagande. Point barre. Par ailleurs, des neonazis il y en a en Russie. Beaucoup. Votre idole BK ne l’a jamais démenti. Dmitry Utkin membre éminent de Wagner est neonazi. Il a été décoré par VP. En aucun cas la guerre en Ukraine (et pas une « opération spéciale » selon la propagande du Kremlin) n’a a voir avec l’éradication des nazis. Les populations civiles sont nazies ? Tout va bien pour elles ? C’est vous qui êtes répugnante en cautionnant cette histoire de nazis qui s’applique même à l’Occident. Voir le discours délirant de LSAO. Connaissez vous seulement un tant soit peu l’histoire de l’Ukraine dont VP a nié l’existence ? Mais oui Dreuz est un site de propagande aussi. Vous le découvrez ?!

      • Hyperion@C ‘ est bien connu, il n’ y a pas de nazis chez les « gentils  » ukrainiens. Ces gentils ukrainiens qui n ‘ hésitaient à soutenir le pogroms des juifs .Vous êtes d ‘ une hypocrisie répugnante ,votre aveuglement anti-russe vous a bien lavé le cerveau. Les hypocrites ukrainolâtres appellent propagrande Russe dès que l ‘ on dénonce le nazisme ukrainen.

      • Le fait que je rapporte des faits historiques et actuels sur la réalité et surtout la permanence en Ukraine du nazisme ne signifie en rien que je cautionne la barbarie communiste. Je connais les procès staliniens, le goulag, l’holodomor et les déportations en Sibérie … dont les Russes les premiers ont eu à souffrir. De grâce ! cessez ces amalgames qui n’apportent rien et qui signifient la haine.

    • N’oublions pas l’histoire… En 1942, les Ukrainiens avaient accueilli les nazis en libérateurs ;il en est sûrement resté quelque chose.

    • ça saute aux yeux tout de suite ce montage.
      on voit que c’est un fake.
      Ce qui n’empêche qu’il y a un conditionnement réel dans la société et la dénazification souhaitée par Poutine ne pourra se faire que sur du très long terme.

    • « ressort une nouvelle fois une illustration trafiqué »….MDR……c’est pour aller avec le titre qui est tout un programme..: « un conditionnement qui remonte à loin »

  1. Mais bien sûr, c ‘ est de la propagrande quand l’ on dénonce nazisme ukrainien.La propagrande anti-russe vous a bien lavé le cerveau.Mauvaise foi et et hypocrisie, cache le nazisme que je ne veux pas voir surtout si il est ukrainien .Bravo pour ce texte, ça nous change de l ‘ hystérie de propagande anti-russe de nos médias. Vous pouvez toujours consulter Dreuz.info onfo ,site ukrainolâtre .

    • Ceux qui ne sont pas contents, je le conseille Dreuz.info, en tant que propagande pro ukrainienne ,ils seront ravis .Bravo Riposte laïque pour ce magnifique article.Les rageux ukrainolâtres pas contents, allez voir ailleurs😁.

      • Que l’Ukraine soit gangrénée par l’idéologie nazi, peut-être, j’en suis même persuadé.
        De nombreux autres pays sont également touchés par cette résurgence du nazisme, dans des proportions plus ou moins importantes.
        Ce que je dénonce c’est l’utilisation d’une illustration trafiquée pour illustrer un article alors qu’il y a tant de preuves non trafiquées de cet état de fait.
        Bonjour chez vous et gardez vous de la canicule.

        • Hal tu fais plus chapon que coq ! ou alors coq écouillé
          tout comme ton président Macronella dont c’est l’épouse
          Brichel ou/et Migitte qui porte les couilles présidentielles

          • L’insulte gratuite, arme ultime des petits cerveaux a néanmoins ceci de positif, c’est qu’elle replace de facto et aux yeux de tous, l’esprit de son auteur à sa place initiale, son fondement.
            Généralement, ceux qui usent et abusent de termes grossiers sont intellectuellement faibles et souffrent de leur incapacité, pour les femmes à séduire la personne désirée, pour les hommes à se montrer à la hauteur de leur supposée puissance (Freud).

            • vous citez Freud pour me viser …
              vous-vous prenez pour l’intello qui se prend pour un génie
              mais à contrario ceux qui utilisent un langage aussi pompeux en manipulant un phrasé de péteux ne dissimulent en rien
              mais confirme plutôt leur impuissance aussi bien physiquement qu’intellectuellement et aussi et surtout spirituellement …
              Hein ! Connard avec un C majuscule .

    • monique,je ploussoie, à vos dires.dreuz infaux, site de merde.je leur ai dis ce que je pensais, il n’on pas apprécié! voir les vidéos de mr guy millieres.le clodo qui se prend pour un génie.ce type a l’allure d’un drogué, son intonation de voix mal maitrisé,me fait penser à une lopette gauchisante.salutation,monique.

  2. Bravo Philippe pour ton article – Tu as raté ta vocation – tu aurais dû être historien. Je l’ai repris – il est en ligne sur mon blog. Merci pour ton travail et ton assiduité.

Les commentaires sont fermés.