1

Le non-vacciné Rioufol, contaminé par un double dose, ridiculise Véran

Mais quel coup de maître ce matin, quel pied quand Praud eut la bonne idée de s’enquérir de la santé de son chroniqueur émérite, qu’on n’avait pas vu à l’antenne depuis le début de la semaine.

Ivan Rioufol nous a donc appris qu’il avait été contaminé par un double-vacciné de sa connaissance, dont il a tu le nom, et qu’il est à l’isolement pendant dix jours depuis son test PCR positif de lundi dernier.

Pour qui connait l’opposition du résistant Rioufol à cette inoculation expérimentale, sa prise d’antenne en direct a été un pur moment de télé-vérité, qu’il faut voir ou revoir.

Jubilatoire. A partir de la minute 23 :

https://www.cnews.fr/emission/2021-12-10/lheure-des-pros-du-10122021-1159003

Ou ici :

https://twitter.com/TataSuzanne0/status/1469251559280283651?t=St0FpGVBbMnnUzRYmJv1Ug&s=08

A la question de Praud « Comment allez-vous ? »

Ivan Rioufol s’est laché : « Je vais bien… je n’ai pas suivi les consignes du gouvernement qui était de dire que quand vous étiez contaminé, vous restiez chez vous, vous preniez du Doliprane. Moi, je me suis soigné à l’Azithromicyne, à l’Ivermectine, au zinc, à la vitamine D, à la vitamine C… »

Puis il a tenu à réhabiliter le professeur Raoult, en s’appuyant sur un article du Monde qui exonère le traitement empirique de l’IHU Méditerrannée de toute dangerosité, contrairement à ce que des vaccino-dingo-labos avaient voulu faire croire pour discréditer le soin précoce afin de forcer à l’inoculation expérimentale.

Alors chapeau bas à Ivan Rioufol qui ne pouvait pas mieux faire avancer cette cause qu’en évoquant son cas personnel de soin précoce. Où Praud n’a pas pu le faire taire malgré sa propension à défendre le protocole sanitaire de l’incompétent Véran.

Cerise sur le gâteau, Ivan Rioufol, va bénéficier du QR code passe sanitaire pour six mois à compter de son test positif.
Je crains qu’après son abstinence forcée de bistros, il nous fasse une indigestion de cuisine gastronomique.

Mais j’espère qu’à son retour à l’antenne, Rioufol va bien revenir sur le scandale de l’interdiction du soin précoce pour démasquer cette escroquerie de l’inoculation expérimentale qui n’a rien résolu, puisqu’aujourd’hui des double-vaccinés contaminés meurent en réanimation.

Sans compter les effets indésirables post-vaccinatoires effroyables, décès et séquelles graves, qui auraient pu être évités si la politique sanitaire responsable avait été dès le début de tester les malades, de les isoler et de les soigner, comme vient de le démontrer Ivan Rioufol.

Il donnera ainsi tribune à la synthèse du collectif  « Laissons les médecins prescrire » pour l’intérêt général, contre les profits scandaleux de Big Pharma qui a mis sur le marché des produits dont l’efficacité et l’innocuité sont plus que contestables.
https://stopcovid19.today/wp-content/uploads/2021/12/llmp-informations_covid19-Fr-2021-12-01.pdf

Mais j’envie l’ami Ivan qui a enfin rencontré la contamination, contrairement à moi, même si c’est à l’insu de son plein gré.

Je ne désespère pas, à mon tour, en pleine conscience de la croiser en renouvelant mon appel à passe sanitaire, et plus si affinités…
https://ripostelaique.com/cherche-rencontre-avec-contaminee-vaccinee-pour-passe-sanitaire.html

Il faut bien que mes médocs en poche, Ivermectine et Azithromicyne, finissent par me confirmer leur efficacité.
Je ne serai pas assez con et double aveugle comme le randomisé Véran, pour tenter d’avaler un placébo…

Alain Lussay