Le nouveau mur de Berlin est-il en train de se construire ou de rechuter ?

Publié le 16 septembre 2018 - par - 14 commentaires - 1 079 vues
Share

Cela couve depuis 2014-2015 dans l’Europe centrale et orientale, mais aussi chez les « sujets » du couple infernal Merkel-Macron – mais cela ne fait que commencer à se manifester sur la place publique dans le sens littéral du terme.

2014, année du coup d’état Maïdan en Ukraine.

Le début de ce millénaire avait été marqué par l’entrée en masse des pays de l’ancien Traité de Varsovie dans l’UE, la dernière en date étant la Croatie (juillet 2013).

Il devint évident très rapidement que les mutations à l’œuvre n’affecteraient pas uniquement les États concernés. Car avec l’implosion de ce qu’on avait autrefois coutume d’appeler « le Bloc de l’Est », c’est la question du réaménagement politique, économique, cultuel, identitaire et – militaire du continent européen qui se trouva rapidement soulevée.

Les programmes s’en firent bientôt systématiquement l’écho et de nombreux PECO firent officiellement connaître leur intention d’œuvrer de concert avec les institutions communautaires afin de les intégrer à terme. Différents accords d’association furent conclus en ce sens avec la Hongrie, la Pologne et la Tchécoslovaquie en 1997, la Roumanie et la Bulgarie en 1993, les États baltes en 1995 et la Slovénie en 1996

Eh bien – ils sont intégrés ? Ou c’est ce que vous fait penser la téloche ?

Le propre des rêves étant le don de se briser, l’on assiste actuellement à la désillusion des pays ex-satellites de l’URSS quant à leur attirance vers l’UE – (enfin acceptés !) – mais à quel prix ?

  • Il est plus qu’évident qu’actuellement un nouveau désaccord se construit entre l’Europe centrale /de l’Est et l’Europe de Merkel-Macron. Les nouveaux membres de l’EU découvrent, en marge de l’attitude dictatoriale du noyau européen, les obligations de recevoir des migrants des pays musulmans, soi-disant gérées par les quotas fixés par Bruxelles.

Pour le groupe de Visegrad (République tchèque, Pologne, Hongrie, Slovaquie) le sujet des flux migratoires est existentiel, et l’Europe serait bien avisée d’en tenir compte, selon le correspondant du « Monde » à Vienne.

Alors, le nouveau mur de Berlin ? Ce coup-ci, l’on ne se bat plus contre « les communistes » de l’URSS mais tout bêtement contre la Russie telle qu’elle reste et deviendra.

Rappelons que la majorité des pays de l’ex-Pacte de Varsovie appartiennent en grande partie à la géoculture SLAVE. Restent et se transmettent de génération en génération le folklore, l’histoire version populaire, l’héritage non canonique culturel et historique.

Les pays de l’Est se rebiffent. La Hongrie ô combien médiatisée (ce qui est bon en soi) avec Orban qui ferme les frontières. La Pologne et la Tchéquie qui n’acceptent que les migrants du culte orthodoxe.

Le mur de fer existe bel et bien entre le noyau de l’UE et les pays de l’Est et du Sud.

L’on peut incriminer l’URSS aussi bon que nous semble, le constat reste le même : l’Europe de l’Est rejette la politique migratoire prêchée par Macron.

L’Obs publie : Macron face à Merkel : l’Europe est face à un « choix de civilisation » : « Il faut « une réponse européenne face au défi migratoire », a déclaré à la presse Emmanuel Macron lors d’une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel près de Berlin. L’Europe doit avoir « plus de capacités » pour surveiller ses frontières extérieures mais aussi davantage de « mécanismes de solidarité à l’extérieur comme à l’intérieur de nos frontières » face à l’arrivée des migrants », a ajouté le président français. »

Attendez. Attendez… C’est quoi le choix de la civilisation ?

A bas les peuples.

A bas les cultures locales de nos bleds.  A bas notre France, nos cathédrales et les cafés au cœur de village.

Adieu les anchois de Collioure : on va les pasteuriser

Le fromage doit être au lait pasteurisé – QUOI ? Et bien moi, je ne l’accepte pas.

Voyez-vous ? Les crises d’humeur de M. Macron et Cie ne m’amusent même plus.

Je ne pense pas que la France actuelle soit en mesure de répondre aux flux migratoires.

Aliona Denissova

Print Friendly, PDF & Email
Share

14 réponses à “Le nouveau mur de Berlin est-il en train de se construire ou de rechuter ?”

  1. BOURGOIN dit :

    Mets le plus gros des flux migratoires et encore bien plus qu’avec les dirigeants précédents ont le doit à ….Macron et Merkel c’est tellement évident ! ! !
    Il continue à nous prendre pour des cons de A à Z ! ! ! ! ! !. !
    Ce sont ces deux-là qu’il faut non pas pasteuriser mais stériliser et non pas à 180° mais deux fois à 220° en chaleur humide à l’autoclave comme pour les instruments de chirurgie osseuse car l’os ne se défend pas contre les infections ! ! !
    Je sais de quoi je parle ! ! !

  2. Clamp dit :

    « Je ne pense pas que la France actuelle soit en mesure de répondre aux flux migratoires » : à vrai dire, la France actuelle ne peut déjà même plus répondre à son bouillon intérieur, et il s’en faut de beaucoup.

  3. DUFAITREZ dit :

    Le Mur devient une réalité ! Il prend l’image de nos Frontières. Tant géographiques que Morales. Le Vivrensemble ne peut être qu’européen, même si on est déjà trop !

  4. duglimbule dit :

    a part dire des conneries et insulter le peuple français que sait faire le minus se prenant pou l’empereur alors qu’il n’est plus rien . un sondage récent ; question :
    « le président macron est il un bon président » donne:
    satisfait :18.4%
    totalement insatisfait 61%
    NSPP 20.4% je pense qu’on a du caser dans ces chiffres un certain nombre pour éviter le massacre qui est pourtant la !

  5. lafronde dit :

    1989-1991 marquent le tournant du Progressisme. Avant il est à l’Est : Socialisme de Production (et Tiers-mondisme) qui s’écroulera faute de produire efficacement. Après vient le tour de l’Ouest : Socialisme de Redistribution ET humanitarisme universel. Ce régime ouest-UE est voué à s »effondrer, tant sont stupides l’addition droits-créances + libre circulation ! Mais cette chute entraine déjà l’UE dans sa propre colonisation. Pour cette raison les Etats confisquent nos libertés publiques !

  6. coco dit :

    Pas d’abstention et des alliances.

  7. patphil dit :

    ceux qui veulent s’abstenir aux élections font le jeu des bobos au pouvoir!

  8. MARBOT dit :

    On a mis au pouvoir « l’enfant prodigue » de la Haute finance mondialiste et destructrice.
    Mondialiste par le discourt adressé au « biens pensants » de devoir partager et surtout de laisser son patrimoine aux mains des financiers.
    Destructrice par le message envoyé aux peuples « en cours de développement » affirmant que les Etats avancés ont l’obligation de « partager – secourir – nourrir » tous ceux qui ont bousculé les promoteurs d’un développement local d’accès au bien être par l’effort.

  9. Marnie dit :

    Et oui maintenant de nombreux européens disent : A bas l’UE ! C’était un beau rêve transformé en dictature qui devient infernale. Un véritable cauchemar. Une Europe des Nations : oui. Une Europe ouverte à tous les vents mauvais : non.

  10. peplum dit :

    Il faut couler du compound égalisateur sur 50 cm d’épaisseur, jusqu’à Vladivostok. Puis après on verra.

  11. Marc dit :

    Avec cette immigration de masse, nous allons être plus serrés que les anchois au gros sel, de Collioure

  12. Joël (1) dit :

    Il n’y a pas de défi migratoire qui tienne à faire endosser aux Peuple Européen!!! Cela c’est du vent! La volonté de destruction de la population Blanche et Chrétienne est volontairement planifié; et je rajouterai certainement pas par des réseaux auvergnats caractériels!!!

  13. Dupond dit :

    Les allemands à nouveau dans la rue, aujourd’hui à Köthen. Pour le rétablissement des frontières, l’arret d’une politique migratoire irresponsable, et le départ de Merkel:

    • MARBOT dit :

      C’est très bien Merkel s’est imposé en qualité de « vaillant petit soldat social de l’Est dominé » ; en fait elle possède bien les clefs de la domination pour faire subir à l’Ouest européen la « mondialisation destructrice » des salauds de financiers opprimeurs des Peuples.