1

Le nouveau président du Crif, Kalifat, fait tout pour mériter son nom

Francis Kalifat a été nommé président du Crif depuis six mois. En ce jour de grand dîner de cette instance que notre ami Philippe Karsenty disait qu’elle ne représentait plus les juifs de France, le successeur de Cukierman se montre dans l’inquiétante continuité de son prédécesseur, et se comporte comme un soumis à l’ordre dominant, préférant taper sur le FN que sur les islamistes.

https://ripostelaique.com/le-crif-ne-represente-plus-les-juifs-de-france-depuis-longtemps.html

Ainsi, cet homme ose se vanter de ne pas avoir invité ni Marine Le Pen, ni Mélenchon, sous le prétexte qu’ils inciteraient à la haine, rien de moins !

http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/22/marine-le-pen-jean-luc-melenchon-diner-du-crif/

Pourtant, ce sont les gauchistes qui appellent à la haine d’Israël et des juifs, notamment en soutenant les appels au boycott de l’Etat hébreu.

Pourtant, Gilbert Collard, à l’Assemblée nationale, a sans doute fait la plus belle intervention d’un député, contestant qu’Israël soit un état raciste.

Par contre, les dignitaires musulmans sont, eux invités. Kalifat est né en Algérie, et a dû quitter, précipitamment, ce pays à l’âge de 10 ans, quand les arabo-musulmans ont dit à ses parents : « La valise ou le cercueil ».

Il a milité dans ses jeunes années au Bétar. Et, depuis son entrée au Crif, il passe son temps à faire oublier son passé, comme un trotskiste qui serait passé au Parti socialiste. Il en est même réduit à traquer « la haine » sur internet, sans jamais dénoncer par ailleurs les textes sacrés du Coran. Cherchez l’erreur.

Donc, le Crif de Kalifat refuse d’inviter Marine, qui n’a jamais été coupable de la mort d’un seul juif, et déroule le tapis rouge à des représentants de l’islam, qui ont tué ou exilé des millions de juifs, partout où ils sont passés.

Kalifat fait tout pour mériter son nom, qui n’est que l’aboutissement de la charia sur l’ensemble de la planète, objectif de tous les musulmans. Il se comporte comme un soumis à l’islam, comme la plupart des dignitaires juifs. Il donne raison au jugement de Philippe Karsenty. Il oublie juste de préciser que la présidente du FN a toujours dit qu’elle ne mettrait jamais les pieds au dîner communautariste du Crif, contrairement à tous les politiciens qui vont se goinfrer chez les juifs, tout en léchant les babouches musulmanes.

Donc que c’est Marine qui refuse les dîners du Crif, et c’est à son honneur…

Martine Chapouton