Le nouveau scandale de l’affaire Bygmalion !

Que des politocards et des sangsues de la République aient, encore et toujours, magouillé, c’est leur vocation et nous y sommes, presque… habitués. Le plus gros scandale de l’affaire Bygmalion résulte du soutien, de tous bords, et des propos, outragés et outranciers, ayant accompagné la condamnation du commanditaire, soit Sarkozy, à un an de prison. Castex, Pécresse, Guaino… beaucoup (trop) y sont allés de leur formule ou de leur tweet, pour s’élever contre cet « acharnement honteux »… S’élever contre ce jugement, somme toute modéré, est une honte absolue ! Et ce n’est pas un hasard si cela lui est advenu deux fois en un an. Toutefois, il tente de se faire passer pour une victime… « Les Français ne sont pas dupes, ils ont compris » a-t-il martelé. Certains mais pas tous.

https://www.youtube.com/watch?v=hwS-UakPnko

Connaissant la législation en matière de financement de campagne, Sarkozy a pris des risques… espérant probablement que, comme pour nombre de ses prédécesseurs, la fraude ne serait pas repérée ou pas dénoncée… « L’élite » est tellement habituée aux passe-droits et autres aveuglements ciblés… Il voulait tellement gagner et à n’importe quel prix ! On a vu la suite… Ressemblance, arrogance, outrecuidance… Ce n’est pas un hasard s’il a beaucoup d’affinités avec Macron et vole régulièrement à son secours. Entre mondialistes… En maints domaines, l’ancien Président ne fut pas un exemple de probité… C’est même un traître à la Nation. Souvenez-vous du Karcher remplacé par Kouchner, du traité de Lisbonne, de la Libye, de l’affaire Tapie, des hélicoptères du Kazakhstan, des sondages de l’Élysée, etc.

https://ripostelaique.com/sarkozy-et-hollande-retour-sur-la-forfaiture-du-traite-de-lisbonne.html

Ce chœur de pleureuses pro-Sarko, plus qu’ahurissant, est scandaleux, d’autant plus quand il procède de Français bafoués et humiliés et surtout amnésiques !

https://www.youtube.com/watch?v=_jGkAcgT_JQ

Parmi tous les lampistes, bien plus condamnés que Sarko, observons le cas de Jérôme Lavrilleux, qui fut le plus médiatisé. Directeur de cabinet de Copé, alors président de l’UMP et directeur-adjoint de la campagne présidentielle de Sarkozy en 2012, il fut eurodéputé de 2014 à 2019. Plus fragile ou moins pourri que les autres, depuis sept ans, il a reconnu sa culpabilité et vient d’être condamné à trois ans de prison dont un avec sursis. »Écoutez, j’ai sans doute commis des fautes. Je vais payer pour, mais pas celle qui m’avait été imputée au début de cette affaire. La présidente a reconnu qu’il n’y avait pas eu de constitution, de cagnotte, de détournement d’argent par qui que ce soit. C’est pour moi une grande victoire », a-t-il expliqué après le verdict. « Le reste, ça fait sept ans que je vis une forme de relégation ou d’assignation à domicile. Pour l’instant, mon état d’esprit, c’est de ne pas faire appel. J’en ai marre. Je pense pas avoir les ressources pour continuer longtemps à faire ça. Je vais voir. Mais à l’heure où je vous parle, je suis fatigué de tout ça. Depuis sept ans, la notion de soulagement m’est assez étrangère. J’ai pris perpète. Je ne tournerai jamais la page » a t-il déclaré.

Au lendemain du prononcé de ces peines,  l’ancien directeur-adjoint de campagne de Nicolas Sarkozy était sur RMC puis sur BFM interrogé par Bruce Toussaint. S’il avait, dans un premier temps, annoncé de pas vouloir faire appel, Jerôme Lavrilleux a indiqué qu’il allait faire appel de sa condamnation « contraint et forcé », précisant cependant ne pas avoir « les moyens psychologiques et financiers » pour continuer la bataille judiciaire…

« J’ai réfléchi toute la nuit et je pense que je vais être dans l’obligation de faire appel. Si je ne le fais pas, je pense que le procureur le fera pour que je puisse participer au débat de l’appel. »

Un appel qui lui fait risquer une peine de prison non aménageable avec un bracelet électronique, avouant que « s’il était « astreint au bracelet électronique », il « perdrait tout », assurant, les larmes aux yeux « qu’il n’irait jamais en prison »…

Pour Lavrilleux, ce jugement est toutefois un soulagement : « la juge a reconnu que je n’ai jamais détourné d’argent, je n’ai pas tapé dans la caisse, que je n’ai pas constitué un trésor de guerre, que je n’ai pas magouillé. Ce qui est important, c’est que c’est officiel ». Et d’accuser : « Seul un aveugle ne pouvait pas voir que la campagne avait dérapé et c’était devenu un train à haute vitesse que plus personne ne maîtrisait et à un moment, il faut payer le coût du train ».

Que Jérôme Lavrilleux, que rien obligeait à aller faire mumuse en politique, paye les conséquences de ses fraudes inacceptables, même accomplies pour d’autres, est normal. Cependant, que partie de la France pleurniche sur le sort du richissime Sarkozy, époux de la richissime Carla Bruni, que nous entretenons, somptueusement et à vie, sans justification… est aussi indigne qu’indécent !

Voilà l’autre scandale Bygmalion !

Mitrophane Crapoussin

https://www.youtube.com/watch?v=FMdfsd35HAk

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. Perso, je crois qu’il était tellement persuadé d’être réélu qu’il se disait en toute connaissance de cause des dépassements budgétaires, qu’il n’aurait aucune difficulté à planquer son forfait ….
    PERDU !
    (Les CONS, ça ose tout…)

  2. Je ne vois pas en quoi l’acharnement judiciaire contre les politiques, que ce soit Sarkozy, Le Pen, Buzyn, Fillon ou Bayrou est une bonne chose.

    • Vous êtes mur et conditionné pour vivre dans une république bananière!
      Personne ne peut plus rien pour vous!

      • A ce pauvre mastre, comme on dit a Marseille:  » va te faire une soupe d esques ». Et paf.

      • Ah si, vous pouvez faire quelque chose pour tout le monde : vous taire.

        D’avance, merci.

    • Ha gna gna gna gna.
      Tu es un brave homme comme on dit a Marseille.
      Hoo putain de la Caroline

      • Écoutez, nous vous envoyons Tapie, à Marseille, il est de votre niveau, personne d’autre n’en veut.

        Bonne journée.

  3. sexisme et condamnation de sa femme à le voir rester à la maison pendant un an !
    pauvre dame qui n’a rien fait pour mériter cela,

  4. Il faut être naïf pour croire qu’un collaborateur de Sarko ait osé prendre des initiatives sans sa permission. Facile « je n’étais pas au courant »!

    • quand le budget alloue par l’etat pour la campagne presidentielle est 22 millions d’euros et que l’on depense le double,un politique comme sarkozy ne pouvait que le savoir,se sachant non elu dans les sondages,il a fait des dizaines de meeting dans les plus grandes salles,sarkozy est un escro,il n’y a pas de la fumee sans feu?LES AFFAIRES TAPIE,KADHAFI,BIGMALION,LES ECOUTES ET AUTRES,a chaque fois il fait appel,il a de l’argent,avec les plus grands avocats,bigmallion deja 2 fois,puis apres la cassation,PUIS LA JUSTICE EUROPEENNE,il sera mort avant que les affaires et les jugements reviennent

  5. le vrai est que sarkozy a eu une peine MINIMALE par rapport à sa tricherie qui lui a fait remporter l’élection !
    il devrait être radié à vie de la vie politique et faire 10 ans de prison afin d’avertir les autres, notamment macron qui prépare des magouilles sans nom pour 2022 !

    Israel : un ministre a favorisé un marché à un membre de sa famille sans faire d’appel d’offre : 6 ans de prison fermes et radié à vie de la politique…

    ça , cela ressemble à de la « justice » …

    la france est une raie publique bananière. on se focalise sur « l’injustice » envers sarko par rapport aux autres (et c’est vrai) au lieu de se focaliser sur la justice tout court !

    il ne faut pas réclamer sa relaxe mais la condamnation de tous les autres !

    • un élu corrompu pris en flagrant délit :

      japon : il se fait hara kiri (se suicide)

      chine : il est exécuté

      italie : il va en prison

      france : il se présente aux élections !

    • He bien Sarkoco comme Emmanuel Valls on les jette par la porte
      et ils rentrent par la fenêtre.
      C est pire que les suppositoires. On se les prends ds le Q.
      Il fait quoi le Sarkoco ? que de la merde.
      L autre Valls pareille. Les españols n en veulent pas.
      Nous quand ont fait caca, ont tire la chasse et MRD.

  6. En France, pour faire de la politique, il faut être un gangster de haut vol, un bandit sans scrupule, un menteur doublé d’un voleur, bref, il faut être une saloperie de première, c’est conseillé, c’est même un prérequis!

  7. moi ce qui me navre , c est qu avec le bracelet electronique au pied , ca va remonter le bas du pantalon et qu on va voir LES TALONNETTES … je suis mechant ? sans doute oui ; c est juste pour le DENI DE DEMOCRATIE de ce crassou avec le traite de LISBONNE . en esperant que sa belle mere ne lui envoie plus de caviar pendant deux mois a ce foetus menteur !

Les commentaires sont fermés.