Le nouveau totalitarisme : attaquer des personnes à défaut de pouvoir attaquer leurs idées

Publié le 18 mars 2013 - par - 1 864 vues
Share

A Christine Tasin

Tout à fait d’accord avec votre article sur ces gens qui attaquent les personnes à défaut de pouvoir les attaquer sur le plan des idées.

C’est la grande mode totalitariste actuelle.

Nous n’avons pas entendu ses loups, qui se disent de gauche, lorsque Mitterand est arrivé au pouvoir.

Les allusions à la Francisque ont été absentes, pas plus que sur les fréquentations peu recommandables -Bousquet – de ce dernier jusqu’à une époque avancée. Dans le même temps ils reprochent, ad noseum, à Marine Le PEN sa présence à un bal où se trouvaient quelques fascistes.

Dans le même triste état d’esprit, ils devraient interdire SARTRE, pour ne pas avoir été beaucoup gêné par l’occupation allemande, ainsi que Simone de BEAUVOIR, tous les deux pour actes sexuels sur mineurs.

Mais ils ne le font pas car, pour ceux qui se proclament de gauche, tout est permis, tout est excusé.

Maintenant à chaque élection d’un nouveau pape, c’est la curée sur son passé. La grande classe journalistique !

Eux qui se disent alors « journalistes d’investigation » oublient la moindre enquête de terrain à la RATP, et dans nos « zones de non-droit » pour y apprécier la condition de la femme, les « bienfaits » de l’islamisme et de l’apport continuel de nouveaux émigrés

Je pense que Jean ROBIN a complètement déraillé sur Laurent OBERTONE. Cela fait partie de son côté un peu fouine qui lui a valu au début de sa carrière quelques succès. Dommage.

Il faut prendre les écrivains pour ce qu’ils écrivent, les inventeurs pour ce qu’ils inventent, les artistes pour l’expression de leur art, etc. pas pour les côtés obscurs de leur personnage.

Voltaire avait probablement des capitaux dans le commerce triangulaire des esclaves noirs. Cela n’enlève rien à ses écrits.

Wilhem Wilhem Furtwängler était un grand chef d’orchestre qui a dirigé sous Hitler. C’était sa façon de vivre, de s’exprimer.

Werber Von Braun avait la passion des fusées et était très bon dans ce domaine. Bien sûr il faut bien lui reprocher l’utilisation de ses premières fusées V1 et V2. Les Américains ont parfaitement compris ses capacités et ne l’ont pas trucidé.

Ils l’ont employé pour la conquête spatiale.

En France, il fut un temps, bien lointain, où l’on a voulu mettre l’effigie de frères Lumière sur des billets de banque.

Les bien pensants de gauche leur ont trouvé un passé répréhensible sous l’occupation. Ce fut interdit.

S’il avait fallu attendre les inventions des résistants français pour faire progresser le cinéma, nous en serions encore au kaléidoscope…

Félicitations, donc pour votre article.

Max Leroy

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.